Les besoins spécifiques du département en matière éducative doivent être pris en compte

le 27 février 2013

Mercredi 27 février, je participerai au Sénat à la conférence-débat « Quelles transformations pour une refondation réussie de l’école ? » organisée par le collectif de parents d’élèves de la Seine-Saint-Denis, lors de laquelle seront notamment présentés ses cahiers d’espérance.

Je me félicite que la priorité donnée à la jeunesse et à l’éducation par François Hollande lors de la campagne présidentielle se concrétise au travers du projet de loi de refondation de l’Ecole qui fait de la réduction des inégalités un de ses axes centraux.

Les 1ère annonces sont encourageantes et redonnent de l’air à l’Ecole dans notre département ; elles lui permettent de sortir progressivement de la logique de destruction du service public du gouvernement précédent.
Si j’accueille avec satisfaction la création de postes supplémentaires dans le 1er degré (75 postes), et dans les collèges (80 postes), je suis convaincu de l’absolue nécessité qu’il nous faudra aller plus loin pour rattraper le retard sur ce département qui connaît une forte poussée démographique et des difficultés scolaires et sociales persistantes.

Il faut en effet qu’aux besoins spécifiques de notre territoire soient apportées des réponses spécifiques. C’est ce que propose le collectif de parents d’élèves de la Seine-Saint-Denis. C’est pourquoi, je les soutiens dans leur action et continuerai à défendre cette idée auprès du gouvernement.

Stéphane Troussel, président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380