Le téléphone d’alerte pour les personnes âgées les plus vulnérables

L’État et le Département de la Seine-Saint-Denis expérimentent le téléphone portable d’alerte pour les personnes âgées les plus vulnérables.

Lundi 2 février à 12h, Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, et Laurence Rossignol, Secrétaire d’État déléguée à la famille, aux personnes âgées et à l’autonomie, signeront une convention de partenariat en vue de l’expérimentation du téléphone portable d’alerte pour les personnes âgées vulnérables.

Né d’un partenariat entre le Conseil général et l’État, ce dispositif concernera dans un premier temps 170 personnes âgées résidant dans les communes d’Aulnay-sous-Bois, Bondy, La Courneuve, Montreuil et Saint-Ouen, toutes déjà bénéficiaires de la téléassistance et volontaires pour participer à l’expérimentation.

Le déploiement à titre expérimental du téléphone portable d’alerte a pour but de rassurer les personnes âgées rendues particulièrement vulnérables du fait de leur perte d’autonomie et de renforcer leur protection.

En cas d’agression ou de menaces, le détenteur est géolocalisé grâce à une simple pression sur une touche. Un téléopérateur évalue la situation et alerte les services de police par le biais d’un numéro réservé. Les services de police peuvent le cas échéant intervenir rapidement sur les lieux.

Signature de la convention de partenariat en vue de l’expérimentation du téléphone portable d’alerte pour les personnes âgées les plus vulnérables
En présence de : Laurence Rossignol, Secrétaire d’État chargée de la Famille, des personnes âgées et de l’autonomie
Stéphane Troussel, Président du Conseil général
Didier Leschi, Préfet délégué à l’égalité des chances
Serge Castello, directeur territorial de la sécurité de proximité de Seine-Saint-Denis
Michel Suchaut, directeur général de la société Vitaris
- Quand : Lundi 2 février 2015 à 12 heures
-  : Hôtel du Département - Bobigny

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Le Département de la Seine-Saint-Denis, la Banque des Territoires et CDC Biodiversité agissent en faveur de la transition écologique, énergétique et de la biodiversité

Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis, Marianne Louradour, directrice régionale Ile-de-France de la Banque des Territoires et Jean-Christophe Benoit, directeur du développement et de l’investissement de CDC Biodiversité, ont signé une convention de partenariat en faveur de la performance énergétique du patrimoine public et de la biodiversité en Seine-Saint-Denis.



Lancement d’un espace de témoignages en Seine-Saint-Denis sur Parcoursup

Alors que les examens du baccalauréat se terminent et que la plateforme Parcoursup s’apprête à réouvrir, le Département a décidé de lancer une vaste campagne de témoignages. Sur cette base, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, pourra saisir le Défenseur des Droits pour lui demander de faire toute la lumière sur ce système de sélection aujourd’hui opaque.





La Seine-Saint-Denis obtient des garanties et reste mobilisée

A la suite de la publication de rapports des inspections générales qui préconisaient de revenir largement sur les héritages olympiques du dossier de candidature de Paris 2024, j’avais réaffirmé, comme l’ensemble des élus, ma volonté que la Seine-Saint-Denis ne devienne pas la variable d’ajustement et que l’ambition de la candidature que nous avons portée ne soit pas revue au risque de la dénaturer.


Les 13 départements ont précisé leur modèle de revenu de base

Les 13 départements* engagés dans la démarche expérimentale autour du revenu de base, en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès, ont dévoilé mercredi 6 juin 2018, lors d’un colloque public à Bordeaux, les résultats des simulations économiques et du questionnaire citoyen pour leur projet d’expérimentation.


"Contrat" entre la Seine-Saint-Denis et l’État : il est urgent de mettre fin à un jacobinisme aveugle, absurde et ravageur

La dernière loi de finances impose aux collectivités territoriales la signature d’un « contrat » avec l’État avant le 30 juin sous peine d’une réduction de leurs dotations futures.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 330