Le "grand débat national" arrive en banlieue : Empêcher l’"opération de com", mettre le pied dans la porte

le 4 février 2019

Ce soir, Emmanuel Macron réunira des élu.e.s de banlieue pour leur parler « grand débat national » dans l’Essonne. On pourrait être tenté.e.s de croire que ça y est, Emmanuel Macron commence à considérer la banlieue comme un sujet d’importance.

Mal nous en prendrait ! Déjà, il y a un an et demi, le président Macron nous avait déjà demandé notre avis pour le rapport Borloo. Il avait déclamé des mots d’amour aux quartiers populaires, en se rendant à Clichy et à Tourcoing. Diagnostic, difficultés, solutions possibles, nous avions tout collectivement mis sur la table. Il y a six mois, un rapport parlementaire des députés Cornut-Gentille et Kokouendo, qui sera examiné en séance de l’Assemblée nationale demain, enfonçait le clou sur la faillite de l’État en Seine-Saint-Denis, notamment sur les questions d’éducation, de sécurité et de justice.

Quel est alors l’intérêt de refaire une énième consultation ? Les maires de Seine-Saint-Denis ont porté plainte pour rupture de l’égalité républicaine, et j’ai moi-même multiplié les alertes et les actions pour tirer la sonnette d’alarme auprès du gouvernement.

Depuis lors, qu’est-ce donc qui a été fait, qu’est devenu le « plan de bataille » pour les banlieues du président ? Suppression des emplois aidés, attaques contre les bailleurs HLM, ralentissement des projets de transports, pression financière sur les collectivités territoriales... Où sont donc les « actes forts » et le rattrapage promis pour la banlieue ?

Il ne s’agit pas ici d’opposer les « campagnard.e.s » aux « banlieusard.e.s ». Certes, on pourrait nous dire que nos préoccupations et que nos routes divergent. Affirmons au contraire ceci : campagnard.e.s et banlieusard.e.s, mêmes combats. Même si les contextes sont différents, les fins de mois sont souvent les mêmes : difficiles. Les services publics sont menacés, l’existence de déserts médicaux en témoignant. La fracture territoriale, c’est une réalité en banlieue comme dans certains territoires ruraux.

De ce déplacement du président Macron en banlieue, nous n’attendons à vrai dire pas grand-chose et nous craignons que cette « opération de reconquête » soit plus à destination des chaînes d’information que des habitant.e.s. On connaît la chanson.

De la mobilisation des élu.e.s et acteur.rice.s de terrain, nous attendons bien plus. Mettons le pied dans la porte entrouverte par le gouvernement, pour aborder les vrais sujets qui intéressent les Français.es : justice sociale, égalité territoriale et redistribution des richesses.

Donnons une toute autre tonalité à ce « grand débat national », aujourd’hui réduit à l’opération de communication d’un exécutif à la peine dans les sondages, pour faire en sorte qu’une toute autre politique soit menée, une politique sociale, une politique solidaire, une politique pour l’égalité de toutes et tous dans notre pays.


Contact presse : Antoine DELANGRE-MARINI, conseiller presse du président – 0679898329 - adelangremarini@seinesaintdenis.fr

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Appel à « Agir In Seine-Saint-Denis » 2020

Le Département de Seine-Saint-Denis, via sa marque territoriale In Seine-Saint-Denis, lance la deuxième édition de son appel à « Agir In Seine-Saint-Denis ». Associations, acteur.trice.s de l’économie sociale et solidaire, collectifs, artistes… du territoire sont ainsi invité.e.s à candidater jusqu’au 2 mars 2020, afin de se voir soutenu.e.s dans leur action.


PLF 2020 : Le Gouvernement fait leur fête aux Départements

Malgré la période plutôt propice, l’heure n’est pas à la fête pour les Départements. Jeudi 19 décembre, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi de finances 2020 qui supprime leur autonomie fiscale via le transfert de la taxe sur le foncier bâti aux communes et qui pioche sans vergogne dans leurs caisses pour financer les désengagements de l’État ou les promesses qu’il est incapable de tenir.


Réforme des retraites : réaction de Stéphane Troussel

Le Premier Ministre a déployé mercredi midi beaucoup d’énergie pour tenter de faire passer la pilule de la réforme des retraites, mais la réalité c’est que, contrairement à sa volonté proclamée de vouloir rassembler les Français.es, il ne cesse de les opposer. Il oppose les générations entre elles tout comme il oppose les salariés du privé et ceux du public.


La Fête de l’Huma reste à La Courneuve en 2020

A l’issue d’un travail technique approfondi avec les équipes de la SOLIDEO pour affiner les calendriers des opérations destinées à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le Département de Seine-Saint-Denis et la direction du journal l’Humanité sont en mesure d’annoncer qu’une dernière édition de ce grand rendez-vous populaire aura lieu à La Courneuve (93120) sur le site actuel de l’Aire des Vents, propriété du Département de Seine-Saint-Denis.


Le Département de Seine-Saint-Denis s’engage auprès de l’association « Vers Paris sans SIDA »

Le Département de Seine-Saint-Denis a annoncé dimanche 1er décembre à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA un partenariat avec l’association « Vers Paris sans SIDA ». Véritable laboratoire d’innovation, reconnu pour ses résultats à Paris, l’association aidera à renforcer les actions de lutte contre le VIH en Seine-Saint-Denis, deuxième département de France métropolitaine le plus touché par l’épidémie (derrière Paris).


Le Département de Seine-Saint-Denis lance une campagne de lutte contre le SIDA

Alors qu’a lieu dimanche 1er décembre la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, le Département de Seine-Saint-Denis lance une campagne de prévention à destination du grand public. Un enjeu de santé essentiel pour le deuxième département de France métropolitaine le plus touché par l’épidémie de VIH.


Le Département de Seine-Saint-Denis signe une convention avec le FIPHFP et renforce sa politique emploi-handicap

Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, et Marc Desjardins, Directeur du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), ont signé vendredi 22 novembre une nouvelle convention triennale (2019-2021).


Le Département de Seine-Saint-Denis et CRIT signent une charte en faveur de l’emploi local

Stéphane TROUSSEL, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, et Nathalie JAOUI, Présidente Directrice Générale de CRIT, ont signé mardi 19 novembre une charte en faveur de l’emploi, dans le cadre du salon Handiforum qui se tient à la MC93 de Bobigny. En s’associant encore davantage, CRIT et le Département de Seine-Saint-Denis poursuivent ainsi leurs efforts en faveur de l’emploi local.



Les Départements franciliens et la Ville de Paris ne siègeront plus à la Société du Grand Paris jusqu’à nouvel ordre

Les 7 Départements d’Île-de-France et la Ville de Paris dénoncent les mensonges et refusent le racket organisé par l’Etat et annoncent qu’ils ne siègeront plus au conseil de surveillance de la SGP jusqu’à nouvel ordre !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 420