Le département de la Seine-Saint-Denis retenu dans le dispositif "Logement d’abord" : une bonne nouvelle pour renouveler l’approche de l’hébergement d’urgence

le 3 avril 2018

Le Département de la Seine-Saint-Denis se félicite d’avoir été retenu par le Ministère de la Cohésion des territoires pour intégrer le dispositif "Logement d’abord".

En Seine-Saint-Denis, près de 9000 personnes sont mises à l’abri par le 115 et le Département dans le cadre des prises en charge hôtelières qui se prolongent parfois sur plusieurs années.

Les conditions d’hébergement et les mobilités récurrentes induites par cette mise à l’abri à l’hôtel ne permettent pas une stabilisation sociale des familles et l’articulation avec un parcours d’accompagnement nécessaire à leur insertion.

Cette réflexion sur le « logement d’abord » va permettre au Département, aux services de l’Etat et aux acteurs associatifs de renouveler les modalités de l’accompagnement vers le logement et offrir de nouvelles perspectives aux publics en errance du territoire.

Le département, chef de file de l’action sociale, s’est engagé depuis longtemps sur des projets innovants, afin d’accompagner ses habitants vers le logement pérenne. Le département a adopté en ce sens, le 18 février 2016, un Plan départemental d’hébergement alternatif à l’hôtel qui permet de réaffirmer la notion de parcours résidentiel pour les familles hébergées et fluidifier la chaîne hébergement-logement temporaire vers le logement autonome, de renforcer également l’accompagnement social, et de garantir la qualité d’hébergement.

Garantir l’accès à un logement stable doit être le socle sur lequel se construit par la suite un parcours d’insertion sociale, professionnelle et citoyenne, et permettre à différentes mesures et dispositifs d’accompagnement de s’appuyer sur la stabilité du cadre de vie. C’est pourquoi, le département a souhaité s’inscrire dans le dispositif « Logement d’abord » en candidatant en décembre dernier.

Stéphane Troussel : " J’ai souhaité que l’action départementale en matière d’hébergement puisse se renouveler et permette de renforcer l’accompagnement vers le logement autonome".


Contact presse :
Antoine Delangre-Marini : adelangremarini@seinesaintdenis.fr / 0143939347

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380