Le département de la Seine-Saint-Denis ouvre un lieu d’écoute et d’orientation pour les agent-e-s victimes de violences

le 19 avril 2018

Le Département de la Seine-Saint-Denis s’efforce d’être en première ligne dans la lutte contre toutes les formes d’inégalité et de violences qui s’exercent en particulier à l’encontre des femmes.

Cette réflexion, nous la portons aussi comme employeur au sein de notre collectivité. Nous avons donc souhaité ouvrir, à destination des agent-e-s du Département, une permanence d’accueil et d’écoute, qui sera assurée par le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF 93).

La première permanence aura lieu le jeudi 19 avril 2018. Il s’agira d’une permanence d’écoute et d’orientation pour les agent-e-s du Département victimes de violences. Les agent-e-s doivent prendre rendez-vous auprès de la juriste du CIDFF 93 par téléphone.

En privé comme sur le lieu de travail, toute personne confrontée à des violences conjugales, au harcèlement, à une atteinte ou une agression sexuelle pourra trouver cette permanence mensuelle mise à leur disposition. Elle sera conseillée par une juriste, dans le respect de l’anonymat et de la vie privée, et elle pourra être orientée vers les services d’accompagnement adéquats (services sociaux, médicaux, judiciaires).

Stéphane Troussel : « La question de l’égalité entre les femmes et les hommes constitue un combat permanent. Avec Pascale Labbé, conseillère départementale déléguée à l’égalité femmes - hommes, nous tenons à réaffirmer l’engagement plein et entier de la collectivité contre toute forme de violences.  »


Contact presse :
Antoine Delangre-Marini – adelangremarini@seinesaintdenis.fr

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380