Le Seine-Saint-Denis se mobilise pour la Semaine Olympique et Paralympique à l’école

le 1er février 2019

Inscrite de façon pérenne au programme, de l’Éducation nationale, organisée en lien avec le Comité d’organisation des Jeux (COJO) et le mouvement sportif, la Semaine Olympique et Paralympique est proposée chaque année dans toutes les écoles, établissements scolaires et établissements d’enseignement supérieur, pour tous les âges de la maternelle à l’université. Pour cette 3e édition, le Département de Seine-Saint-Denis et ses partenaires s’illustreront encore une fois par leur dynamisme et leur engagement.

Comme un symbole, le Département aura l’honneur d’accueillir le lancement officiel de la SOP 2019 le lundi 4 février au collège Dora Maar, à Saint-Denis, au centre du futur village olympique des athlètes, en présence de Stéphane Troussel, président du Département, de Tony Estanguet, de Mathieu Hanotin, conseiller départemental délégué aux sports et aux Grands Evénements, de nombreux sportifs et de personnalités. À cette occasion, Prithika Pavada, jeune pongiste (14 ans) et athlète du dispositif départe mental Génération Jeux, sera mise à l’honneur en partageant son expérience avec les élèves et en défiant d’anciens médaillés olympiques dans sa discipline.

Le collège Dora Maar sera également labellisé à cette occasion « Génération 2024 » pour ses initiatives en faveur du développement de la pratique sportive et des valeurs citoyennes auprès des jeunes et se verra offrir une cinquantaine de « vélos / bureaux scolaires » par Paris 2024 .
Au-delà de ce lancement, ce sont plus d’une trentaine d’établissements répartis sur l’ensemble du territoire qui mobiliseront les jeunes et la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives et près de 70 initiatives qui auront lieu.

Tout au long de la semaine, de nombreuses activités (plus d’une soixantaine sur le territoire) se tiendront dans les collèges et établissements pour partager les valeurs de l’olympisme et du paralympisme et la passion du sport.

Programme indicatif :

- Le 4 février à 9h Lancement officiel de la SOP 2019 au collège Dora Maar à Saint-Denis

- Le 5 février (après-midi) « Nous sommes les Jeux » (initiations sportives en présence d’athlètes) au Collège G.Politzer, La Courneuve

- Le 6 février A l’Université Paris 8 fête la SOP avec une semaine complète d’initiations et compétitions sportives, dont la découverte du Basket 3x3, nouvelle discipline olympique

- Le 7 février les USEPIADES où 800 écoliers de Seine-Saint-Denis et de Paris participeront à une journée de rencontre sportives, au stade Jean Ladoumègue, 1 avenue de la porte de pantin 75019, Paris

- Lancement d’un jumelage entre 2 collèges de Seine-Saint-Denis et Paris autour d’une journée d’activités sportives, Collège Courbet, 101 Boulevard Henri Barbusse, Romainville.

- Concours d’éloquence olympique avec la participation de deux collèges séquano-dionysien à l’Assemblée nationale, le 7 février (à 14h)

Stéphane Troussel, "La semaine olympique à l’école doit être l’occasion de faire la preuve que l’organisation des JOP 2024 en Seine-saint-Denis sera un véritable accélérateur pour le sport pour toutes et tous, en particulier chez les jeunes et en milieu scolaire. Le sport a toute sa place dans l’éducation qui est notre priorité n° 1 depuis plusieurs années."

Retrouvez ici l’ensemble des projets portés par les établissements de Seine-Saint-Denis : http://www.education.gouv.fr/cid111903/la-semaine-olympique-et-paralympique.html


Contact presse :
Cabinet de la présidence du département de la Seine-Saint-Denis / Antoine Delangre-Marini - adelangremarini@seinesaintdenis.fr

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse


Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.







Stéphane Troussel, Christian Favier, Marie-Christine Cavecchi et Patrick Septiers demandent de vraies garanties pour les transports du quotidien et leur priorisation avant toute décision sur la poursuite du projet du CDG Express.

L’amélioration de la liaison de Paris à ses aéroports ne peut se faire au détriment des transports du quotidien, et elle ne passe pas uniquement par la construction d’un train express. Or, la ministre des transports semble conditionner l’amélioration des conditions de transports des 900 000 usager.e.s quotidiens du RER B à la réalisation de ce transport qui ne concernera hypothétiquement que 20 000 usager.e.s occasionnel.le.s. Si des garanties ne nous sont pas apportées concernant les transports du quotidien, nous le disons : nos collectivités ne participeront à aucune avancée opérationnelle sur le CDG Express.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380