Le Parc forestier de la Poudrerie, il n est plus temps d’attendre

le 6 juin 2016

L’État doit prendre ses responsabilités sans délais.

Propriété de l’État, le parc forestier de la Poudrerie a été géré successivement, depuis l’arrêt des activités militaires et poudrières, par l’État, la Région et aujourd’hui par le Département de la Seine Saint-Denis. En Décembre 2016, la convention qui délègue la gestion du parc au Département de la Seine-Saint-Denis prend fin.

Il y a urgence à agir.
Il est impensable, quelques mois après la tenue de la COP21 à proximité de ce parc classé au site Natura 2000, que l’État ne puisse fournir de réponses aux habitants et aux élus locaux sur l’avenir parc forestier de la Poudrerie qui accueille chaque année un million de visiteurs sur 137 ha.

Après plusieurs sollicitations, le Département n’a toujours pas connaissance des projets des ministères de l’Écologie et de la Défense pour l’avenir de ce parc, dont ils sont propriétaires, faut-il le rappeler ? Imaginer qu’il suffirait pour L’État de se défausser sur le Département ou les collectivités, avec la tentation de réaliser au passage une opération financière, n’est pas acceptable : L’État propriétaire doit assumer les coûts des investissements nécessaires au projet d’avenir que le Département et les collectivités souhaitent porter pour ce poumon vert de la Seine-Saint-Denis et du Grand Paris.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental et les élus locaux : maires de Livry-Gargan, de Sevran, de Vaujours, de Villepinte, de Tremblay, et le Président des Établissements Publics territoriaux de Terres d’Envol, proposent un projet d’avenir pour une ouverture du Parc, intégrant la préservation du patrimoine naturel et bâti du parc.

Ils ont signé ensemble le dimanche 5 juin à 15h au Parc de la Poudrerie, un manifeste pour l’avenir du Parc et pour exiger un rendez-vous au plus haut niveau de l’État pour présenter leur projet et obtenir enfin des réponses et des engagements.

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Inauguration du T8 : le Département, bâtisseur du réseau de transports en commun en Seine-Saint-Denis

« Faire des tramways, c’est œuvrer à l’apaisement de la circulation, à la réduction du trafic, c’est engager la lutte contre la pollution et le bruit et fluidifier les déplacements, décongestionner les axes les plus empruntés. » Stéphane Troussel, Président du Conseil général





Pose de la première pierre du futur centre aquatique du collège Louise-Michel à Clichy-sous-Bois

Lundi 1er décembre à 16 heures, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, et Olivier Klein, Maire de Clichy-sous-Bois, poseront la première pierre du centre aquatique construit dans le cadre du Plan Exceptionnel d’Investissement pour les collèges.


Ambition collèges 2020

Face au renoncement de la droite sur l’éducation, la gauche vote unie pour la reconquête des collèges de la Seine-Saint-Denis.



Le gouvernement répond à notre mobilisation par un plan exceptionnel pour l’Ecole

Pour Stéphane Troussel, il s’agit d’une une vraie bonne nouvelle pour la Seine-Saint-Denis.


Le Département célèbre 10 ans de combat en faveur des femmes en renforçant l’arsenal de protections

Mardi 18 novembre à 9h15, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, ouvrira la 10ème édition des Rencontres internationales Femmes du Monde en Seine-Saint-Denis à la Bourse du Travail, à Bobigny. Cet événement rassemble chaque année plusieurs centaines d’acteurs engagés autour de l’actualité de la lutte contre toutes les formes d’inégalités et de violences faites aux femmes.


La ville du Blanc-Mesnil prendra-t-elle la responsabilité de mettre fin à l’aventure du Forum ?

En dépit d’un partenariat historique entre la ville du Blanc-Mesnil et le Forum depuis plusieurs années, le conseil municipal de la ville va proposer ce soir la rupture de la convention pluriannuelle d’objectifs avec le Forum, scène conventionnée du Blanc-Mesnil.

0 | ... | 270 | 280 | 290 | 300 | 310 | 320 | 330 | 340 | 350 | ... | 430