Le Département se conforme en interne aux convictions portées en externe

le 27 février 2013

A l’occasion de la 11ème rencontre départementale de l’Observatoire départemental des violences envers les femmes, Stéphane TROUSSEL, Président du Conseil général, a annoncé devant 800 personnes plusieurs mesures permettant de faire avancer la cause des femmes.

La féminisation des noms de métier devient une réalité

Pionnier en matière de lutte contre le sexisme, le Département se doit d’être exemplaire en la matière. Depuis le 1er janvier dernier, le terme « Mademoiselle » est définitivement abandonné car il n’y a aucune raison de faire référence au statut marital des femmes sur les fiches de paie et tous les documents administratifs. Ainsi, le Département procédera à la féminisation de tous les noms de métiers sur l’ensemble des supports du Département.

Au-delà du symbole et du respect de la loi, cette démarche de féminisation des noms permet d’accroître la visibilité des femmes au sein du Département et montrer qu’elles peuvent occuper tous les postes quel que soit leur grade ou leur métier.

Quelques exemples :
Agent/ Agente ; Chef de service/ Cheffe de service ;
Directeur / Directrice ; Ingénieur / Ingénieure ;
Rédacteur / Rédactrice ; Docteur / Docteure

Une formation pour lutter contre les clichés et les attitudes sexistes

Tous les élus du Département, ainsi que l’encadrement des services départementaux, bénéficieront d’une formation de sensibilisation aux clichés et attitudes sexistes.

Doublement des appartements « Un toit pour elle » par l’ODHLM

Stéphane TROUSSEL s’est également félicité que l’Office public de l’Habitat de Seine-Saint-Denis qu’il préside ait décidé le doublement du nombre de logements affectés au dispositif départemental « Un toit pour elle ». 10 appartements par an seront mis à la disposition des femmes qui doivent être relogées dans de bonnes conditions et de manière pérenne après avoir quitté le domicile conjugal.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380