Le Département roule en électrique : un choix économique, urbain et industriel

le 21 octobre 2013

Mercredi 22 octobre à 9h30, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, réceptionnera les premiers véhicules électriques dont le Département vient de faire l’acquisition.

31 véhicules (9 Kangoos et 22 Zoé), rejoignent la flotte du Département et ce sont à terme 200 voitures 100% électriques qui seront acquises par les services auprès d’un concessionnaire du territoire, situé à Villemomble.
Le modèle : économiquement neutre, une flotte rationalisée, rajeunie et « verdie ».

A l’occasion du nécessaire renouvellement de ses véhicules, le Département a souhaité rajeunir et verdir sa flotte en investissant dans des véhicules thermiques plus performants et des véhicules électriques.
A échéance 2017, 25% de la flotte départementale sera 100% électrique, ce qui permettra un alignement sur les critères fixés au Grenelle de l’Environnement pour la flotte des services de l’État.

Acheter électrique est économiquement neutre car, s’il est relativement plus cher à l’achat, le véhicule électrique permet de faire des économies substantielles en gazole, en entretien et en maintenance.

Acquérir un grand nombre de véhicules électriques : un triple choix Un choix environnemental : la transition énergétique passe, avant tout, par les transports. Les véhicules achetés n’émettent aucune pollution, aucun gaz à effet de serre. Un Département exemplaire doit être un véritable promoteur de la mobilité durable. Faire circuler près de 200 véhicules électriques, c’est faire la preuve qu’il s’agit de vraies voitures, avec de vraies performances et une vraie sécurité à la conduite car les études montrent qu’il y a moins d’accident sur ce type de véhicules.

Un choix urbain, aussi, parce que nous engageons, ainsi, de manière très concrète, la lutte contre la pollution et le bruit. Ces véhicules sont des voitures légères et adaptées aux usages de la ville.

Un choix industriel. Alors que le secteur automobile traverse une crise sans précédents, les véhicules écologiques, et notamment ceux acquis par le Département, produits en France, représentent une bouffée d’air pour les constructeurs.

Remise des clés des premières voitures électriques de la flotte du Département

Mardi 22 octobre à 9h30
Parvis de la Préfecture à Bobigny
Contact presse : Géraldine GUILLOT, 01 43 93 93 47 - 06 08 98 32 06

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Enjeux de la présidence du Conseil de surveillance de la SGP : redonner au Grand Paris Express son ambition et faire primer les intérêts des habitant.e.s sur les arguties financières

Créé sous un gouvernement de droite en 2010, le Grand Paris Express avait « survécu » au changement de majorité présidentielle avec le quinquennat Hollande parce qu’il a été conçu et porté par l’ensemble des élu.es au-delà des clivages politiques. La concertation, l’écoute, la prise en compte des besoins des territoires avaient créé l’unanimité derrière ce projet et fait sa force. Il aura fallu un Gouvernement qui se dit « ni de droite, ni de gauche » pour le remettre en cause.


RENTRÉE 2018 l’éducation 100% concrète

Compétence essentielle des départements, l’Éducation reste plus que jamais la priorité du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis.


Parcoursup : le Président de la Seine-Saint-Denis saisit le Défenseur des droits

Face au maintien d’un système jugé opaque, et suite aux retours de témoignages de lycéen-ne-s via la plateforme du Conseil départemental, Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis, a décidé de saisir ce jour le Défenseur des droits au sujet de la plateforme Parcoursup. Il s’agit de vérifier que le lycée d’origine ne constitue pas un critère discriminant pour les universités dans le choix de leurs étudiant-e-s.


Stratégie pauvreté : le « oui mais... » de la Seine-Saint-Denis

Le Département de la Seine-Saint-Denis a été sollicité pour devenir « territoire démonstrateur » sur la stratégie de lutte contre la pauvreté du gouvernement, malheureusement repoussée à la rentrée. Si les thématiques abordées rejoignent nos engagements en faveur de politiques sociales efficaces et tournées vers l’avenir, nous voulons profiter du passage de la Ministre Agnès Buzyn en Seine-Saint-Denis pour lever certaines de nos inquiétudes concernant les moyens dédiés et les modalités de mise en œuvre de cette stratégie.



Le Département de la Seine-Saint-Denis, la Banque des Territoires et CDC Biodiversité agissent en faveur de la transition écologique, énergétique et de la biodiversité

Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis, Marianne Louradour, directrice régionale Ile-de-France de la Banque des Territoires et Jean-Christophe Benoit, directeur du développement et de l’investissement de CDC Biodiversité, ont signé une convention de partenariat en faveur de la performance énergétique du patrimoine public et de la biodiversité en Seine-Saint-Denis.



Lancement d’un espace de témoignages en Seine-Saint-Denis sur Parcoursup

Alors que les examens du baccalauréat se terminent et que la plateforme Parcoursup s’apprête à réouvrir, le Département a décidé de lancer une vaste campagne de témoignages. Sur cette base, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, pourra saisir le Défenseur des Droits pour lui demander de faire toute la lumière sur ce système de sélection aujourd’hui opaque.



0 | ... | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | ... | 420