Le Département participe à la lutte contre le bruit pour améliorer la qualité de vie en ville

Mardi 9 juin 2015 à 14h30, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental, participera à l’inauguration des écrans acoustiques et des protections de façades de Noisy-le-Sec et Bondy.

« En participant à ce programme l’objectif du Département est d’agir pour le droit de tous les habitants à la tranquillité sonore.  »

Ce dispositif est le plus important du Programme de lutte contre les points noirs du bruit ferroviaire, puisqu’il concerne 654 logements protégés, 750 nouvelles fenêtres posées, 12 écrans anti-bruit, 3 kilomètres de linéaire d’écrans et a nécessité 2 ans de travaux.

La participation du Département de la Seine-Saint-Denis (400 000 euros) à ce programme d’envergure s’inscrit dans l’engagement de la collectivité pour améliorer la qualité de vie des habitants riverains exposés à la pollution sonore.

Densément peuplé, la Seine-Saint-Denis est un territoire particulièrement concerné du fait de nombreuses infrastructures de transport (aéroports, autoroutes, ligne de trains et RER).

Les impacts sanitaires de la surexposition au bruit (désordres physiologiques, troubles du sommeil, états anxieux, troubles de la concentration et des performances intellectuelles) font de la lutte contre les nuisances sonores un enjeu sanitaire et social d’importance majeure.

Lauréat des Décibels d’or pour son action dans le domaine de la prévention du bruit et de l’environnement, le Département déploie une série de mesures volontaristes parmi lesquels un travail cartographique des lieux les plus exposés, le financement des murs anti-bruit, l’isolation des habitations en bordure de la nationale 3 avec l’ADEME.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE