Le Département mobilisé contre la fermeture des points d’accueil de la CPAM

le 2 juin 2015

Jeudi 4 juin à 16h, Stéphane Troussel participera au dévoilement d’une bâche sur la RN3 pour protester contre la fermeture du centre de sécurité sociale de Bondy.

Jeudi 4 juin à 16 heures, Stéphane Troussel, président du Conseil départemental, aux côtés de Sylvine Thomassin, Maire de Bondy, au dévoilement d’une bâche sur la RN3 pour protester contre la fermeture du centre de sécurité sociale de Bondy.

Cette action symbolique deux mois après l’annonce de la fermeture de la moitié des points d’accueil de Seine-Saint-Denis marque une nouvelle étape dans la mobilisation des élus et de la population contre une décision qui va gravement pénaliser les usagers de la CPAM, maillon essentiel de l’accès à la santé.

Le 18 mai dernier, il a adressé un courrier à Directeur de la Caisse Primaire d’assurance maladie de Seine-Saint-Denis, Nicolas Le Bellec, pour l’alerter sur les risques que fait courir cette décision sur l’égal accès du service public des habitants du département, lui demandant de trouver des solutions pour que des permanences de la CPAM soient ouvertes sur l’ensemble du territoire et qu’un service de proximité soit impérativement maintenu.

Dévoilement d’une bâche géante

Touche pas à mon centre de sécu !
En présence de : Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental
Pierre Laporte, Vice-président chargé de la solidarité
Sylvine Thomassin, Maire de Bondy
Passerelle Gâtine (devant Conforama) sur la RN3 à Bondy

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380