Le Département de Seine-Saint-Denis lance une campagne de lutte contre le SIDA

le 28 novembre 2019

Alors qu’a lieu dimanche 1er décembre la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, le Département de Seine-Saint-Denis lance une campagne de prévention à destination du grand public. Un enjeu de santé essentiel pour le deuxième département de France métropolitaine le plus touché par l’épidémie de VIH.

Avec plus de 8 000 habitants vivant avec le VIH et 300 à 400 nouveaux diagnostics positifs chaque année, la Seine-Saint-Denis est particulièrement touchée par le virus. Parce que le travail de prévention est essentiel pour endiguer l’épidémie, le Département de Seine-Saint-Denis lance donc cette semaine une nouvelle campagne de communication à destination du grand public.

« La Seine-Saint-Denis s’aime sans Sida »

Intitulée « La Seine-Saint-Denis s’aime sans sida » cette campagne portera sur deux actions clés de la prévention : le dépistage et le port du préservatif.

Des affiches seront ainsi disposées dans plus de 200 espaces publicitaires des abris bus du département pendant 1 semaine.

Plus de 50 000 kits de sensibilisation seront également distribués aux associations partenaires, villes, PMI, service social. Ces kits réunissent à la fois un préservatif et un dépliant d’information, qui présente l’ensemble des moyens de se protéger du VIH, notamment un moyen de prévention encore méconnu, la PrEP, ainsi que les lieux pour se faire dépister ou encore les associations et partenaires existants dans le département.

Plusieurs évènements sont par ailleurs prévus du vendredi 29 novembre au mercredi 4 décembre :

  • Vendredi 29 novembre de 9h à 16h : Stand du Département à proximité du métro Carrefour Pleyel à Saint-Denis avec distribution du kit de sensibilisation + dépistage par TROD dépistage en 30 minutes) et sérologie au sein du Centre Départemental de Dépistage Sanitaire de Saint-Denis
  • Samedi 30 novembre de 10h à 16h : Participation au « Village associatif Migration et Santé » organisé par AIDES. Stand du Département avec distribution du kit de sensibilisation.
  • Lundi 2 décembre : « Portes ouvertes » dans les centres départementaux de dépistage pour découvrir les centres et les équipes
    Montreuil : 10h00-19h00
    Bobigny : 8h30 – 17h30
    Aulnay-sous-Bois : 10h-19h00
    Saint-Denis Pleyel : 08h30 – 17h30
  • Mercredi 4 décembre de 11h à 17h30 : Stand de sensibilisation sur la place centrale du Centre Commercial de Rosny-sous-Bois, et dépistage par TROD par le centre départemental de dépistage avec l’association Tête à Tête

Contact presse
Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis
Grégoire Larrieu / glarrieu@seinesaintdenis.fr / 06 35 84 13 82

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.



0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 420