Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez les dernières informations à jour en suivant ce lien

Le Département de Seine-Saint-Denis lance la carte de transport « Améthyste + »

le 27 février 2020

Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis a voté jeudi 27 février la création de la carte « Améthyste + ». Cette carte permettra aux personnes âgées ou handicapées de plus de 60 ans bénéficiaires de la carte Améthyste de voyager gratuitement sur le réseau francilien de transports en commun, à raison de 120 déplacements par an.

Alors que le forfait Améthyste proposé par Île-de-France Mobilités concerne aujourd’hui 53 000 personnes en Seine-Saint-Denis, l’analyse de la consommation effective des transports au sein du département montre qu’en 2018, 24% des bénéficiaires ont réalisé moins de 20 trajets par trimestre, et 16% de 20 à 39 trajets seulement.

Partant des besoins réels, le Département de Seine-Saint-Denis va donc proposer en 2020 aux personnes éligibles au forfait Améthyste une nouvelle offre qui garantit la gratuité pour les 120 premiers trajets réalisés dans l’année, soit l’équivalent de 10 déplacements par mois. Cette offre permettra ainsi aux bénéficiaires de s’affranchir du paiement du forfait Améthyste, soit 48 euros par an (le Département prenant déjà en charge jusqu’à 90% du coût réel), tout en continuant à pouvoir se déplacer selon leurs pratiques.

Une mise en place effective à partir de juin 2020

Comme pour le forfait « Améthyste », la carte « Améthyste + » sera accessible aux personnes de plus de 60 ans ou en situation de handicap, résidant en Seine-Saint-Denis, et sur conditions de ressources. Les bénéficiaires peuvent demander dès maintenant leur carte auprès des CCAS (Centres communaux d’action sociale), de la DPAPH (Direction de la population âgée et des personnes handicapées) à Bobigny ou en téléchargeant un formulaire sur le site du Département à partir de la mi-mars. La mise en place de la carte sera effective à partir de juin. Les personnes déjà titulaires du forfait Améthyste pourront de leur côté demander la bascule vers « Améthyste + » au moment de l’envoi du courrier les invitant au renouvellement.

En 2020, cette aide annuelle à la mobilité sera directement versée sur le compte bancaire de chaque bénéficiaire, afin de leur permettre d’acheter leurs titres de transports. Par la suite, le Département devrait pouvoir s’appuyer sur la carte nominative « Liberté + », actuellement en phase d’expérimentation par Île-de-France Mobilités, et qui permettra aux usagers de bénéficier des 10 déplacements gratuits chaque mois, la facture étant ensuite envoyée au Département.

« Coup de pouce financier aux personnes les plus modestes du département, la carte Améthyste + encouragera également la mobilité occasionnelle des personnes âgées ou en situation de handicap, dont certaines, par manque de ressources, ne sollicitent aujourd’hui aucune aide. Alors que l’on sait que le fait de pouvoir se déplacer est essentiel pour l’accès à l’emploi, à la santé ou encore à la culture, la carte Améthyste +, construite avec la Vice-présidente Magalie Thibault, sera ainsi un outil majeur des politiques du Département en faveur de l’autonomie des personnes. » Stéphane Troussel, Président du Département de Saint-Saint-Denis


Contact Presse

Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis
Grégoire Larrieu / glarrieu@seinesaintdenis.fr / 06 35 84 13 82

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse


Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.







Stéphane Troussel, Christian Favier, Marie-Christine Cavecchi et Patrick Septiers demandent de vraies garanties pour les transports du quotidien et leur priorisation avant toute décision sur la poursuite du projet du CDG Express.

L’amélioration de la liaison de Paris à ses aéroports ne peut se faire au détriment des transports du quotidien, et elle ne passe pas uniquement par la construction d’un train express. Or, la ministre des transports semble conditionner l’amélioration des conditions de transports des 900 000 usager.e.s quotidiens du RER B à la réalisation de ce transport qui ne concernera hypothétiquement que 20 000 usager.e.s occasionnel.le.s. Si des garanties ne nous sont pas apportées concernant les transports du quotidien, nous le disons : nos collectivités ne participeront à aucune avancée opérationnelle sur le CDG Express.

0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 460