Le Département de Seine-Saint-Denis, Plaine Commune et Est Ensemble demandent des moyens supplémentaires pour lutter contre les violences conjugales

le 5 septembre 2019

« Les dispositifs de protection des femmes victimes de violence existent, il faut des moyens pour les mettre en œuvre et les pérenniser » : tel est, en substance, le message que Est Ensemble, Plaine Commune et le Département de Seine-Saint-Denis ont porté à l’occasion du Grenelle contre les violences conjugales organisé mardi par la Préfecture du département de Seine-Saint-Denis.

Dans un département pilote, qui a expérimenté plusieurs dispositifs innovants, et qui se distingue par l’ancienneté de la prise en charge de cette problématique, ce ne sont pas tant de nouvelles mesures qu’il faut imaginer pour lutter plus efficacement contre les violences sexistes et sexuelles, mais bien plutôt consacrer des moyens humains et physiques aux associations, à la police et à la justice, ainsi qu’aux collectivités territoriales actives auprès des femmes victimes de violences et de leurs enfants.

L’urgence absolue de la situation exige que tout soit fait pour garantir le bon fonctionnement des dispositifs existants et en augmenter la capacité, notamment en termes d’accueil et d’hébergement, très insuffisants dans le département ; c’est l’application effective des textes législatifs qu’il nous faut enfin arriver à obtenir ; c’est enfin la garantie que la protection et l’accès aux droits s’adressent à toutes les femmes victimes de violences, y compris les femmes étrangères.

Nous formulons les demandes suivantes :

- L’amélioration des conditions d’accueil des femmes victimes de violences ainsi qu’une réactivité accrue, dans la mise en place des mesures de protection,
- Une meilleure coordination des interventions de tou.te.s les acteur.rice.s de terrain,
- Une formation accrue et systématique de tous les services susceptibles d’intervenir dans les cas de violences conjugales notamment dans les services publics,
- La mise en œuvre effective des dispositifs visant la neutralisation des auteurs des violences (éviction des conjoints violents, suppression de la garde alternée, bracelets électroniques…),
- L’éducation à l’égalité filles/garçons dès le plus jeune âge pour prévenir les violences de genre,
L’augmentation des places d’hébergement dans des centres spécialisés avec suivi social systématique.

Stéphane Troussel, Président du Département et Pascale Labbé, conseillère départementale
Patrick Braouezec, Président de Plaine Commune et Angèle Dione, conseillère déléguée de Plaine Commune
Gérard Cosme, Président d’Est Ensemble
Laurent Baron, maire du Pré-Saint-Gervais
Patrick Bessac, maire de Montreuil
Meriem Derkaoui, maire d’Aubervilliers
Tony Di Martino, maire de Bagnolet
Daniel Guiraud, maire des Lilas, premier vice-président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, vice-président de la Métropole du Grand Paris et Madeline Da Silva, maire-adjointe des Lilas
Bertrand Kern, maire de Pantin
Gilles Poux, maire de la Courneuve et Corinne Cadays , maire-adjointe de la Courneuve
Azzedine Taibi, maire de Stains et Fabienne Tessier Kergosien maire adjointe de Stains
Sylvine Thomassin, maire de Bondy
Corinne Valls, maire de Romainville
Youma Traore, Conseillère déléguée auprès de la Maire de L’Ile-Saint-Denis


Contact presse :
Grégoire Larrieu / glarrieu@seinesaintdenis.fr
Cabinet de la présidence du Département de la Seine-Saint-Denis

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Appel à « Agir In Seine-Saint-Denis » 2020

Le Département de Seine-Saint-Denis, via sa marque territoriale In Seine-Saint-Denis, lance la deuxième édition de son appel à « Agir In Seine-Saint-Denis ». Associations, acteur.trice.s de l’économie sociale et solidaire, collectifs, artistes… du territoire sont ainsi invité.e.s à candidater jusqu’au 2 mars 2020, afin de se voir soutenu.e.s dans leur action.


PLF 2020 : Le Gouvernement fait leur fête aux Départements

Malgré la période plutôt propice, l’heure n’est pas à la fête pour les Départements. Jeudi 19 décembre, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi de finances 2020 qui supprime leur autonomie fiscale via le transfert de la taxe sur le foncier bâti aux communes et qui pioche sans vergogne dans leurs caisses pour financer les désengagements de l’État ou les promesses qu’il est incapable de tenir.


Réforme des retraites : réaction de Stéphane Troussel

Le Premier Ministre a déployé mercredi midi beaucoup d’énergie pour tenter de faire passer la pilule de la réforme des retraites, mais la réalité c’est que, contrairement à sa volonté proclamée de vouloir rassembler les Français.es, il ne cesse de les opposer. Il oppose les générations entre elles tout comme il oppose les salariés du privé et ceux du public.


La Fête de l’Huma reste à La Courneuve en 2020

A l’issue d’un travail technique approfondi avec les équipes de la SOLIDEO pour affiner les calendriers des opérations destinées à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le Département de Seine-Saint-Denis et la direction du journal l’Humanité sont en mesure d’annoncer qu’une dernière édition de ce grand rendez-vous populaire aura lieu à La Courneuve (93120) sur le site actuel de l’Aire des Vents, propriété du Département de Seine-Saint-Denis.


Le Département de Seine-Saint-Denis s’engage auprès de l’association « Vers Paris sans SIDA »

Le Département de Seine-Saint-Denis a annoncé dimanche 1er décembre à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA un partenariat avec l’association « Vers Paris sans SIDA ». Véritable laboratoire d’innovation, reconnu pour ses résultats à Paris, l’association aidera à renforcer les actions de lutte contre le VIH en Seine-Saint-Denis, deuxième département de France métropolitaine le plus touché par l’épidémie (derrière Paris).


Le Département de Seine-Saint-Denis lance une campagne de lutte contre le SIDA

Alors qu’a lieu dimanche 1er décembre la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, le Département de Seine-Saint-Denis lance une campagne de prévention à destination du grand public. Un enjeu de santé essentiel pour le deuxième département de France métropolitaine le plus touché par l’épidémie de VIH.


Le Département de Seine-Saint-Denis signe une convention avec le FIPHFP et renforce sa politique emploi-handicap

Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, et Marc Desjardins, Directeur du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), ont signé vendredi 22 novembre une nouvelle convention triennale (2019-2021).


Le Département de Seine-Saint-Denis et CRIT signent une charte en faveur de l’emploi local

Stéphane TROUSSEL, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, et Nathalie JAOUI, Présidente Directrice Générale de CRIT, ont signé mardi 19 novembre une charte en faveur de l’emploi, dans le cadre du salon Handiforum qui se tient à la MC93 de Bobigny. En s’associant encore davantage, CRIT et le Département de Seine-Saint-Denis poursuivent ainsi leurs efforts en faveur de l’emploi local.



Les Départements franciliens et la Ville de Paris ne siègeront plus à la Société du Grand Paris jusqu’à nouvel ordre

Les 7 Départements d’Île-de-France et la Ville de Paris dénoncent les mensonges et refusent le racket organisé par l’Etat et annoncent qu’ils ne siègeront plus au conseil de surveillance de la SGP jusqu’à nouvel ordre !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 420