Le Département choisit d’investir pour la petite enfance et les familles

le 16 octobre 2014

Parce que tous les parents ont été confrontés à l’épineuse question du mode de garde de leur jeune enfant, le Conseil général a choisi de faire de l’accueil des tout-petits et des familles sa priorité en adoptant un Plan Petite Enfance et Parentalité 2015-2020.

Investir dans l’accueil des enfants de moins de 3 ans en Seine-Saint-Denis, c’est répondre à une question d’égalité territoriale — puisque le taux de couverture en Seine-Saint-Denis y est de 30% alors qu’il est de 50% au niveau national — mais c’est également répondre à une question sociale et d’égalité homme-femme — puisque ce sont les femmes, et particulièrement celles des catégories populaires, qui sont le plus souvent contraintes de quitter leur emploi pour garder leur nouveau-né.

Sur les 6 prochaines années, le Département va donc consacrer 80 millions d’euros qui vont permettre la création de 3500 nouvelles places d’accueil individuel ou collectif et d’améliorer considérablement l’accueil des enfants et des parents dans les structures départementales.

Aide à la création de Maisons d’assistantes maternelles (MAM), de crèches municipales, privées ou associatives, augmentation du nombre de berceaux dans les crèches départementales, tous les leviers seront utilisés pour assurer aux jeunes parents de la Seine-Saint-Denis les mêmes droits que partout ailleurs en France.

Cet engagement politique fort est le premier pas vers de la fin du moratoire qui avait interrompu les aides à l’investissement apportées aux communes par le Conseil général depuis trois ans.

Ce retour du Département dans les investissements des villes est rendu possible grâce aux efforts budgétaires conséquents de ces dernières années et à la réussite des mobilisations pour obtenir de l’État des moyens supplémentaires pour assurer l’égalité territoriale.

Chiffres clés :
80 millions : budget total du Plan Petite enfance et parentalité, dont 20 millions pour créer de nouvelles places d’accueil et 60 millions pour améliorer les conditions d’accueil en rénovant les crèches départementales et les lieux d’aide à la parentalité (Protection Maternelle et Infantile, Aide Sociale à l’Enfance, circonscription sociale).
À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Inauguration de la nouvelle Académie du Red Star à Marville, avec le département de Seine-Saint-Denis

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine Saint-Denis, et les dirigeants du Red Star, se sont réunis jeudi 12 Septembre à l’occasion de l’ouverture de l’Académie du Red Star dans le Parc Départemental de Marville.


Réaction de Stéphane Troussel à la concertation sur le service public de l’insertion

Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint Denis, a participé ce matin au ministère du Travail au lancement de la concertation sur le Service public de l’insertion. Les Départements, en tant que chefs de file de l’action sociale, sont en effet en première ligne sur le sujet de l’insertion.


Ethique de la vie publique : le Département de Seine-Saint-Denis s’engage auprès de Transparency International

Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, a signé jeudi 5 septembre 2019 la convention d’adhésion au Forum des Collectivités de l’ONG Transparency International, en présence de Marc-André Feffer, Président du conseil d’administration de Transparency International France. Cette signature vient confirmer et renforcer l’engagement du Département en faveur de l’éthique dans la vie publique et économique.


Le Département de Seine-Saint-Denis, Plaine Commune et Est Ensemble demandent des moyens supplémentaires pour lutter contre les violences conjugales

« Les dispositifs de protection des femmes victimes de violence existent, il faut des moyens pour les mettre en œuvre et les pérenniser » : tel est, en substance, le message que Est Ensemble, Plaine Commune et le Département de Seine-Saint-Denis ont porté à l’occasion du Grenelle contre les violences conjugales organisé mardi par la Préfecture du département de Seine-Saint-Denis.


Ouverture en Seine-Saint-Denis de la première classe de collège de France pour enfants autistes

Lundi 2 septembre a ouvert au sein du collège du Parc à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis la toute première classe de collège en France dédiée à l’accueil des enfants autistes. Conçue comme une véritable expérimentation, cette classe est le fruit d’un partenariat inédit entre l’Éducation Nationale, le Département de Seine-Saint-Denis et l’hôpital Ballanger d’Aulnay-sous-Bois.



Stéphane Troussel est heureux de lancer « Pâtisse In Seine-Saint-Denis », un concours de la marque territoriale In Seine Saint Denis pour créer LA pâtisserie emblématique du département !

La marque territoriale "In Seine-Saint-Denis" lance le concours "Pâtisse In Seine-Saint-Denis". Le principe est simple : créer, en équipe, la pâtisserie de la Seine-Saint-Denis à partir de produits issus du territoire, ou "made in Seine-Saint-Denis" !


Grand Paris Express : la rocade du futur métro définitivement sauvée !

Mardi 25 juin, le Conseil de surveillance de la Société du Grand Paris a entériné la réalisation de l’interopérabilité en gare de Champigny centre – jonction sans changement entre les lignes 15 Est et 15 Sud –, fonctionnalité indispensable à la bonne exploitation de la future ligne 15. C’est un grand soulagement pour le Département de la Seine-Saint-Denis, qui s’est mobilisé aux côtés de nombreuses collectivités de la ligne 15 afin de sauver la rocade du futur métro.


JOP 2024 : les acteur.rices économiques de la Seine-Saint-Denis mobilisé.es pour l’emploi !

Pour la Seine-Saint-Denis, qui accueillera la plupart des épreuves et des installations olympiques, faire bénéficier les entreprises et les habitant.es du territoire des retombées en terme d’emplois est une condition de réussite des JO de 2024. Dans ce but, une première rencontre, dans le cadre de la Fabrique des Jeux, s’était déroulée le 19 décembre 2018 à la CCI de la Seine-Saint-Denis.


La Seine-Saint-Denis lance une campagne pour le référendum sur la privatisation d’ADP

Le Département lance une campagne afin de recueillir le soutien des habitantes et des habitants de Seine-Saint-Denis pour l’organisation d’un référendum pour ou contre la privatisation d’ADP.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 390