Le Conseil départemental lance un Appel pour la santé en Seine-Saint-Denis

Lors d’un déplacement au Centre de santé départemental de Montreuil, le président du Conseil départemental Stéphane Troussel a interpellé le mardi 19 mai l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France. Celle-ci remet en effet en cause le financement des actions de santé menées à bien par le département : dépistage de la tuberculose et des Infections sexuellement transmissibles, et vaccination.

JPEG - 42.1 ko

Les actions de santé menées à bien par les centres de dépistage et de prévention sanitaire (CDDPS) que compte le Département sont à nouveau menacées.

En octobre dernier, la subvention qui permet au Conseil départemental d’assurer ces politiques publiques de santé – dépistage de la tuberculose et des IST, ainsi que des campagnes de vaccination - avait été sauvée, suite à un bras de fer de plusieurs mois avec le Ministère des Affaires sociales et de la santé.

Mais l’Agence Régionale de Santé (ARS), qui verse désormais au Département la majeure partie de cette subvention – soit 1,3 million d’euros - souhaite à son tour remettre en cause ce financement, mettant par là-même en danger des politiques sanitaires pourtant essentielles en Seine-Saint-Denis.

La convention qui lie le Département et l’ARS arrive à échéance le 9 juin prochain. A ce jour, aucune garantie n’a été apportée sur la pérennisation du financement de ces actions de santé. Au contraire, les informations qui ont été portées à la connaissance du Conseil départemental sont très inquiétantes quant à l’avenir de cette subvention annuelle.

Dans un département où les indicateurs de santé publique demeurent préoccupants, il serait incompréhensible de remettre en cause des politiques publiques aussi utiles.

A titre d’exemple, le Conseil départemental travaille ainsi en collaboration étroite avec plusieurs autres acteurs de santé, comme le Centre d’accueil et d’orientation des soins de Médecins du Monde à Saint-Denis, où il met à disposition une unité ambulante de dépistage de la tuberculose. Autant d’instruments et de points d’appui qui seraient évidemment perdus si cette subvention venait à s’arrêter.

C’est pourquoi Stéphane Troussel a annoncé le mardi 19 mai le lancement d’un Appel pour la santé en Seine-Saint-Denis, qui sera transmis à tous les acteurs de la santé du département. Celui-ci a pour objectif de fédérer la mobilisation des élus locaux, des professionnels de la santé, des associations et toutes les structures concernées par la santé des habitants de la Seine-Saint-Denis.

CL

à lire aussi

Parc forestier de la Poudrerie : inauguration d’un lieu pour tout-petits et signature d’un manifeste

Dimanche 5 juin a eu lieu l’inauguration du "Jardin d’émerveilles", lieu de rêve pour les tout-petits et les parents au parc départemental de la Poudrerie à Sevran ; l’occasion pour le Président du Conseil départemental de signer un manifeste pour l’avenir du parc.


De la 4L à la voiture électrique, le Département accélère au vert…

La Seine-Saint-Denis a choisi de rouler écologique et comptera fin 2016 plus de 160 véhicules électriques. La centième voiture de ce type a été livrée symboliquement, jeudi 2 juin, au cours de la Semaine Européenne du Développement Durable.


Avec Plantu, dessinez, c’est gagné

Mardi 31 mai et jeudi 2 juin 2016, le dessinateur Plantu et son association « Cartooning for Peace » ont reçu quelque 120 collégiens de Seine-Saint-Denis au siège du journal « Le Monde ». La touche finale d’un parcours éducatif et citoyen sur le dessin de presse, né d’un partenariat entre « Cartooning » et le Département.


Je t’échange ton chef étoilé contre une statue !

Mercredi 1er juin, c’était bombance au collège Georges-Politzer de Bagnolet. Le seul chef étoilé de Seine-Saint-Denis, Jean-Claude Cahagnet, y a fait la cuisine pour les 600 convives de l’établissement. Le tout part d’une idée de Nicolas Floc’h, un artiste qui aura passé un an en résidence au collège, à l’initiative du Département. Bon appétit bien sûr !


Au côté des anges-gardiens de la lutte anti-crue

Vendredi 3 juin, l’ensemble des agents de la Direction de l’eau et de l’assainissement était sur le qui-vive suite aux risques d’inondations qui concernent aussi la Seine-Saint-Denis.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390