Lancement du PRISME, un équipement ambitieux au service du sport inclusif

le 7 février 2019

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental, Magalie Thibault vice-présidente et Mathieu Hanotin, conseiller départemental ont lancé officiellement ce jour le Pôle de référence inclusif et sportif métropolitain (PRISME) ) en réunissant les partenaires institutionnels historiques du projet (EPT Est-Ensemble, Ville de Paris, Ville de Bobigny, AP-HP, Université Paris 13,), les représentants du mouvement sportif et des personnes en situation de handicap ayant participé à son émergence (CDOS 93, Fédération française de sport adapté, comités départementaux handisport, sport adapté, FSGT, l’association médico-sociale AEDE), ainsi que l’Etat, le Comité d’organisation des JOP 2024 et fédérations délégataires paralympiques.

PRISME est né d’une volonté conjointe du département et de plusieurs partenaires des champs sportifs, médico-sociaux, universitaires et d’autres collectivités de proposer un espace dédié au sport inclusif.

PRISME est un équipement sportif innovant, pensé pour pouvoir accueillir l’universalité des publics dans un logique inclusive, et plus particulièrement ceux les plus éloignés de la pratique (handicaps moteurs, sensoriels, psychiques, déficiences intellectuelles, perte d’autonomie, accidentés, séniors, etc.), il sera livré dès 2023 et constituera le premier élément bâtimentaire de ce Pôle. La Seine-Saint-Denis souhaite faire de ce projet une innovation à plusieurs niveaux : sur le fond en proposant un espace de pratique sportive en accessibilité universelle, comme sur la forme en misant sur la co-construction d’un projet qui réponde avant tout à des besoins identifiés sur un territoire par ses futurs utilisateurs/trices.

L’application d’une telle démarche à un équipement sportif constitue une première en Europe, et lui conférera un rayonnement métropolitain, national et international. Cette ambition se retrouve également dans le budget estimé de cet équipement sportif de 36 millions d’euros, un investissement que le Fonds de solidarité interdépartemental pour l’investissement (Fs2i) initié par les départements de la région Ile-de-France en 2019 pourra en partie assumer.

Le Pôle dans sa globalité prévoit également de pouvoir accueillir des travailleurs en situation de handicap pour accompagner sa gestion, et utiliser le projet comme un accélérateur d’inclusion professionnelle. D’autres espaces fonciers seront également libérés par la suite pour permettre l’implantation, dans une logique de cluster, d’autres structures œuvrant par exemple dans les champs de la recherche, de l’accompagnement et des ressources en pratiques sportive et citoyenne inclusives.

Le département a décidé de porter la maîtrise d’ouvrage de cet équipement pour faciliter sa réalisation, et garantir une livraison avant les JOP 2024.

L’équipement permettra enfin d’accueillir des compétitions nationales et internationales, notamment dans les disciplines paralympiques, handisport et sport adapté.

Par son ambition, le Prisme constituera l’un des héritages majeurs des Jeux paralympiques 2024. Il permettra, avant même l’accueil des Jeux, de dynamiser le territoire en facilitant la mobilisation des acteurs et des habitants autour du projet, de développer la pratique au sein des clubs et associations sportives, d’améliorer l’accès des personnes en situation de handicap au sport comme loisir, vecteur de bien-être ou en compétition, et donc d’améliorer la détection des champions paralympiques de demain.

A cette occasion Stéphane Troussel a dit : "l’engagement du Département de Seine-Saint-Denis de porter cet équipement sportif pour en faire un élément central et incontournable de l’héritage des jeux paralympiques sur le territoire métropolitain"

Pour en savoir plus : https://seinesaintdenis.fr/PRISME.html


Contact presse :
Cabinet de la présidence du département de la Seine-Saint-Denis / Antoine Delangre-Marini : 01 43 93 93 47

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Appel à « Agir In Seine-Saint-Denis » 2020

Le Département de Seine-Saint-Denis, via sa marque territoriale In Seine-Saint-Denis, lance la deuxième édition de son appel à « Agir In Seine-Saint-Denis ». Associations, acteur.trice.s de l’économie sociale et solidaire, collectifs, artistes… du territoire sont ainsi invité.e.s à candidater jusqu’au 2 mars 2020, afin de se voir soutenu.e.s dans leur action.


PLF 2020 : Le Gouvernement fait leur fête aux Départements

Malgré la période plutôt propice, l’heure n’est pas à la fête pour les Départements. Jeudi 19 décembre, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi de finances 2020 qui supprime leur autonomie fiscale via le transfert de la taxe sur le foncier bâti aux communes et qui pioche sans vergogne dans leurs caisses pour financer les désengagements de l’État ou les promesses qu’il est incapable de tenir.


Réforme des retraites : réaction de Stéphane Troussel

Le Premier Ministre a déployé mercredi midi beaucoup d’énergie pour tenter de faire passer la pilule de la réforme des retraites, mais la réalité c’est que, contrairement à sa volonté proclamée de vouloir rassembler les Français.es, il ne cesse de les opposer. Il oppose les générations entre elles tout comme il oppose les salariés du privé et ceux du public.


La Fête de l’Huma reste à La Courneuve en 2020

A l’issue d’un travail technique approfondi avec les équipes de la SOLIDEO pour affiner les calendriers des opérations destinées à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le Département de Seine-Saint-Denis et la direction du journal l’Humanité sont en mesure d’annoncer qu’une dernière édition de ce grand rendez-vous populaire aura lieu à La Courneuve (93120) sur le site actuel de l’Aire des Vents, propriété du Département de Seine-Saint-Denis.


Le Département de Seine-Saint-Denis s’engage auprès de l’association « Vers Paris sans SIDA »

Le Département de Seine-Saint-Denis a annoncé dimanche 1er décembre à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA un partenariat avec l’association « Vers Paris sans SIDA ». Véritable laboratoire d’innovation, reconnu pour ses résultats à Paris, l’association aidera à renforcer les actions de lutte contre le VIH en Seine-Saint-Denis, deuxième département de France métropolitaine le plus touché par l’épidémie (derrière Paris).


Le Département de Seine-Saint-Denis lance une campagne de lutte contre le SIDA

Alors qu’a lieu dimanche 1er décembre la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, le Département de Seine-Saint-Denis lance une campagne de prévention à destination du grand public. Un enjeu de santé essentiel pour le deuxième département de France métropolitaine le plus touché par l’épidémie de VIH.


Le Département de Seine-Saint-Denis signe une convention avec le FIPHFP et renforce sa politique emploi-handicap

Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, et Marc Desjardins, Directeur du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), ont signé vendredi 22 novembre une nouvelle convention triennale (2019-2021).


Le Département de Seine-Saint-Denis et CRIT signent une charte en faveur de l’emploi local

Stéphane TROUSSEL, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, et Nathalie JAOUI, Présidente Directrice Générale de CRIT, ont signé mardi 19 novembre une charte en faveur de l’emploi, dans le cadre du salon Handiforum qui se tient à la MC93 de Bobigny. En s’associant encore davantage, CRIT et le Département de Seine-Saint-Denis poursuivent ainsi leurs efforts en faveur de l’emploi local.



Les Départements franciliens et la Ville de Paris ne siègeront plus à la Société du Grand Paris jusqu’à nouvel ordre

Les 7 Départements d’Île-de-France et la Ville de Paris dénoncent les mensonges et refusent le racket organisé par l’Etat et annoncent qu’ils ne siègeront plus au conseil de surveillance de la SGP jusqu’à nouvel ordre !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 420