La ville du Blanc-Mesnil prendra-t-elle la responsabilité de mettre fin à l’aventure du Forum ?

le 13 novembre 2014

La culture en danger !

En dépit d’un partenariat historique entre la ville du Blanc-Mesnil et le Forum depuis plusieurs années, le conseil municipal de la ville va proposer ce soir la rupture de la convention pluriannuelle d’objectifs avec le Forum, scène conventionnée du Blanc-Mesnil. Cette décision marquerait l’arrêt du projet artistique et culturel porté par son directeur Xavier Croci et aurait pour conséquence de mettre fin à l’engagement financier des partenaires du Forum, parmi lesquels le Département.

Nous risquons de perdre par cette décision un lieu culturel majeur du territoire qui a pleinement participé à l’histoire culturelle de la Seine-Saint-Denis. La disparition du Forum en tant qu’espace singulier de la création serait un mauvais signe pour toute la culture, bien au-delà de la Seine-Saint-Denis.

Notre département s’est illustré par sa capacité à faire vivre des aventures artistiques de très haut niveau. Cette ambition marque la volonté de donner à tous les habitants de la République un même accès à l’art et à la culture. Pour cela, j’ai souhaité qu’en dépit des contraintes financières qui pèsent sur les collectivités territoriales, la Seine-Saint-Denis soit un Département exemplaire dans le développement des politiques culturelles. C’est ce que nous faisons au quotidien par notre soutien à la création sur l’ensemble du territoire, notre financement apporté aux scènes nationales, le développement d’un grand plan d’éducation artistique et culturelle.

Plus que jamais, le Conseil général se tiendra auprès des artistes pour défendre une conception ambitieuse de la culture et restera mobilisé aux côtés du Forum pour que vive cette institution culturelle majeure de notre département.
Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380