La Société du Grand Paris et le Département de la Seine-Saint-Denis s’engagent pour la bonne réalisation du projet de Grand Paris Express

Nous avons signé ce jour avec Frédéric Brédillot, membre du Directoire de la Société du Grand Paris, une série de chartes permettant de graver dans le marbre le partenariat entre la Société du Grand Paris et le Département de la Seine-Saint-Denis pour la réalisation de ce projet crucial qu’est le Grand Paris Express.

Cette signature est un acte important dans le contexte actuel d’une remise en cause du calendrier de ce projet par l’État. Elle m’a d’ailleurs permis de rappeler à l’État, qui nous accueillait pour l’occasion, l’importance du Grand Paris Express et de lui demander de tenir les engagements sur son format et le calendrier.

Le projet de Grand Paris Express est structurant pour notre territoire : il est le symbole du développement tant attendu du réseau de transports notamment en Seine-Saint-Denis pour lequel nous nous sommes fortement mobilisés et pour lequel nous continuerons à nous battre.

Oui, ce projet est ambitieux : nous doublons le réseau métropolitain parisien, 200 kms de rails en banlieue, pour la banlieue, dont la plupart en zone dense. Les transports du quotidien de la banlieue dans lesquels l’État a longtemps sous-investi méritent cette ambition, car l’avenir de l’Île de France se joue ici en Seine-Saint-Denis, département jeune et dynamique.

Personne ne saurait comprendre que le Grand Paris Express soit sacrifié sur l’autel de la réduction des déficits, ce n’est ni en adéquation, ni à la hauteur de son ambition et des enjeux.

Parce que la France est attendue pour l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques 2024, parce que les transports et ces nouvelles infrastructures permettent de répondre à une triple urgence sociale, écologique et économique, l’État doit tout faire pour mettre en œuvre ce projet dans les temps.

Le Département de la Seine-Saint-Denis est prêt à l’aider. La signature de ces documents l’atteste et va dans le bon sens. Cela montre que, tout de même, des choses avancent. Cela montre que, tout de même, le Département et la Société du Grand Paris travaillent de concert à la bonne réalisation de ce chantier hors normes.

En Seine-Saint-Denis, grande bénéficiaire du Grand Paris Express mais aussi terre d’accueil des JOP2024 et de nombreux autres projets, nous aurons 2 défis majeurs à relever :

- les travaux : accueillir un tiers des gares du Grand Paris entre autres, ce n’est pas anodin ! Notre Département va être « chantier », il faut s’y préparer au mieux pour amoindrir le plus possible les nuisances ;

- l’emploi : le Grand Paris Express c’est plus de 100 000 emplois créés, les JOP entre 120 et 250 000. Ces opportunités doivent se traduire par des créations d’emplois pour les habitants et des parcours de formation pour nos publics demandeurs d’emploi, mais également par des commandes importantes pour nos TPE et PME.

La Seine-Saint-Denis attend donc avec impatience le passage aux actes et l’inauguration du premier tunnelier sur son territoire.


Contact presse :
Cabinet présidence du département de Seine-Saint-Denis : Juliette Griffond (01 43 93 93 47)

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Le Département invite les Stanois à visiter le futur collège en cours de reconstruction

Le 23 novembre, dans le cadre d’une visite des grands chantiers de la ville organisée par la Mairie de Stains, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, invite les Stanois à découvrir le chantier du futur collège, dont l’ouverture est prévue à la rentrée 2014.



Mobilisation pour l’emploi, 1000 jeunes ont signé un emploi d’avenir en Seine-Saint-Denis

Pour Stéphane Troussel, "Cette détermination paye aujourd’hui, puisque ce sont 1000 jeunes qui
ont signé un contrat dans le cadre des emplois d’avenir."


Une charte de partenariat « Seine-Saint-Denis Egalité » entre le Département et la SNCF

Mercredi 23 octobre, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, et Guillaume Pépy, Président de SNCF, signeront la charte de partenariat « Seine-Saint-Denis Égalité » entre le Département et le groupe, en présence de Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale.


Le Département roule en électrique : un choix économique, urbain et industriel

Mercredi 22 octobre à 9h30, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, réceptionnera les premiers véhicules électriques dont le Département vient de faire l’acquisition.


Inauguration la crèche Janusz Korczak à Bondy

Stéphane Troussel, Président du Conseil général, Bally Bagayoko, Vice-Président délégué à l’enfance et Sylvine Thomassin, Vice-Présidente du Conseil général et Maire de la ville inaugureront la crèche Janusz Korczak le vendredi 18 octobre à 17 heures.


Soirée d’accueil des nouveaux enseignants des collèges

Pour la première fois, le Département, en partenariat avec l’Éducation nationale, organise le 16 octobre une soirée d’accueil des enseignants nouvellement nommés sur le territoire


La laïcité concrète se construit ici

Le mardi 15 octobre Philippe Galli, Préfet de Seine-Saint-Denis et Stéphane Troussel, Président du Conseil général assisteront au rituel de l’Aïd.


Biodiversité urbaine : enjeux scientifiques et politiques locales

Une rencontre organisée le 3 octobre, par le Parc de la Villette et l’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine de la Seine-Saint-Denis.


L’inventrice du service départemental de PMI est décédée

Le 24 septembre le docteur Jacqueline de Chambrun est décédée, Stéphane Troussel rend hommage à celle qui a inventé le service départemental de PMI

0 | ... | 220 | 230 | 240 | 250 | 260 | 270 | 280 | 290 | 300 | ... | 320