La Seine-Saint-Denis se met en mouvement pour la COP21

Jeudi 18 juin, Stéphane Troussel réunira à la Dynamo de Banlieues Bleues les acteurs de la société civile engagés dans la mobilisation de la Seine-Saint-Denis pour la COP21 qui se déroulera au Bourget du 30 novembre au 11 décembre prochain.

Territoire hôte, le Département souhaite profiter de cet événement pour sensibiliser la population aux enjeux écologiques en soutenant des projets associatifs et citoyens.

Un premier temps de cette mise en mouvement sera consacré l’après-midi à la formation-action des animateurs de structures jeunesse sur l’outil de simulation de négociations climat COP in my city, élaboré par l’association CliMates.

À 18 heures, seront présentés les 50 projets soutenus par le Département (liste ci-après) qui a mobilisé un budget de 200 000 euros : projets portés par des enseignants, des jeunes, des militants associatifs, des responsables de structures de l’économie sociale et solidaires à l’échelle d’un collège, d’un quartier, du pays ou du monde.

Un troisième temps permettra au public de participer à un forum-débat sur les enjeux de la conférence climat 2015 et le rôle que peut avoir la mobilisation citoyenne dans cet événement international.

COP21 Engagés pour le Climat en Seine-Saint-Denis

En présence de Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental
Belaïde Beddredine, Vice-Président chargé de l’écologie urbaine
Abdel Sadi, Vice-Président chargé des relations internationales, européennes et de la coopération décentralisée

- Quand : Jeudi 18 juin à 18h
-  : Dynamo de Banlieues Bleues

50 projets de mobilisation pour la COP21

Projets d’économie sociale et solidaire :

  • La fabrique du Clos : vers une filière ESS du réemploi de matériaux de démolition (Association BellaStock)
  • Développement d’activité industrielle de compostage de couches jetables (Association Halage)
  • Soutien au développement de l’activité de tri automatique et de recyclage des emballages de boisson (entreprise Lemon Tri)
  • Collecte et recyclage de vélo (Association Tous pour un vélo)
  • Soutien à l’embauche de conseillers pour la lutte contre la précarité énergétique (PIMMS De Noisy-le-Grand et de Sevran

Projets à dimension nationale ou internationale

  • Alternatiba : création de partenariats associatifs et culturels participant à la mobilisation citoyenne en amont et pendant le passage du tour « Alternatiba »
  • Conference of Youth : soutien au collectif « Warn » afin de démontrer le rôle moteur de la jeunesse dans la transition vers un modèle de société plus durable
  • Artcop21 : soutien à une manifestation culturelle et artistique tournée vers l’espace public, la citoyenneté et les enjeux environnementaux entre les différents équipements culturels de la Seine-Saint-Denis.

Projets participant à la construction de la ville de demain

  • Play Mobile : projet de recherche-action sur les mobilités douces dans le territoire métropolitain, porté par l’association Bellastock
  • Ecocantine participative : Porté par le « collectif 39 », l’écocantine est une structure implantée à Montreuil qui applique et promeut des pratiques quotidiennes, simples, favorisant la réduction des gaz à effet de serre
  • Bazar des friches : L’association Robin des Villes propose de réaménagé une friche de 150 m2 à Saint-Ouen pour en faire un espace de promotion de l’agriculture urbaine
  • La Fosse aux Lions : Porté par l’association « Y A+K », le projet propose de métamorphoser la dalle Maurice Thorez à Bagnolet en un espace de jardinage et de sociabilité
  • COP LAB : l’écodesign fab lab de Montreuil organise un concours de création d’objets utiles domestiquement pour maitriser les consommations d’énergie et réduire les déchets
  • L’Ilôt pédagogique : Création d’un ilôt pédagogique de 2000 m2 autour de l’agriculture urbaine pour tous les publics (projet porté par « La ferme des Possibles et Navaedia »)

Projets de sensibilisation pour réduire son impact climat au quotidien

  • Aterliers Bricorecyclo : aterliers participatifs autour du vélo pour amener les habitants à repenser les objets et à les réutiliser : créativité et coopération entre les personnes pour lutter contre les changements climatiques
  • Atelier Roulib : porté par l’association « 360 degrés sud », ce projet encouragera l’auto-entretien et l’auto-réparation de vélo. En parallèle sera proposé un système éco-solidaire de location de vélo
  • Atmosphère, atmosphères : animation de théâtre participatif porté par la Collecterie et la Requinquaillerie autour des enjeux de la réduction des déchets et de l’éco-consommation
  • Appartement pédagogique itinérant : l’association « les fourmis vertes » propose un camion aménagé qui grâce à sa mobilité permet d’aller à la rencontre de nouveaux publics, notamment en pieds d’immeubles, pour expliquer les pratiques à mettre en œuvre pour réduire sa facture énergétique
  • Mes engagements pour la Planète : soutien à une exposition imaginée par l’association « Cœur de forêt » sur les enjeux climatiques et exposées notamment dans les centres commerciaux de Seine-Saint-Denis

Projets de sensibilisation des populations éloignées des enjeux climat

  • COP’un-COP’in : le projet (porté par la SFM-AD) vise à favoriser l’accès des personnes à faible niveau de français aux débats actuels sur les enjeux de la COP21. et ce grâce à l’utilisation d’outils pédagogiques spécifiquement réalisés par des formateurs mobilisés à cet effet
  • Shakti21 : Sensibilisation et mobilisation des publics des quartiers prioritaires relevant de la politique et la ville et étant en situation de vulnérabilité énergétique notamment autour de l’organisation d’un temps fort sur le thème de l’énergie qui aura lieu durant la COP21

Projets artistiques ou culturels

  • 2 degrés : le projet propose d’abord la thématique des changements climatiques par le biais du regard poétique de deux artistes : Anne Dominique Gaté et Joachim Romain. Il aboutira a l’exposition dans ‘l’espace public de deux œuvres spectaculaires : un champ de coquelicots rougers et une structure d’exposition réalsiée à partir de matériaux de récupération
  • Wayana et la légende de Pacha Mama : l’association « Le Temps de le Dire » propose d’organiser la production d’un spectacle sur le thème de la sauvegarde de la forêt amazonienne
  • Grands papiers : projet de création littéraire et picturale, il associera un groupe d’habitants pour imaginer une série d’utopies dynamique et se concrétisera par un journal mural, une performance chorégraphique

Projets de solidarité internationale

  • Ceux qui sèment au gré du vent : réhabilitation d’une parcelle agricole et échanges cultures autour de l’agriculture et l’audiovisuel par septs jeunes d’Aubervilliers et leurs homologues de Nguéma (Burkina Fasse). Sensibilisés aux éco-gestes et à l’agriculture biologique, les jeunes participeront à des ateliers autour de la COP21 en décembre
  • Passage des Objectifs du Millénaire pour le Développement aux Objectifs du Développement Durable dans le 93 avec les Organisations de solidarité internationale issues des migrations : renforcer les capacités des associations de migrants implantées ou actives dans le département à s’investir dans des actions d’ECM à l’échelle locale voire à construire leur propre offre d’éducation à la citoyenneté mondiale, en intégrant la problématique climat dans la perspective de la COP21.

Projets dans les collèges

  • Collège Jean Moulin (Aubervilliers) : Restitution du voyage éco-citoyen
  • Collège Georges Politzer (Bagnolet) : Aménagement du patio bordant le self par un potager (fruits et légumes)
  • Collège Pierre Brossolette (Bondy) : Club des scientifiques
  • Collège Robert Doisneau (Clichy) : Les citoyens verts se bougent
  • Collège Jean-Baptiste Clément (Dugny) : Initiation a l’écologie dans le cadre du développement durable
  • Collège madame de Sévigné (Gagny) : jardin et biodiversité au collège
  • Collège Georges Politzer (La Courneuve) : Oriente-toi au Collège
  • Collège Raymon Poincarré (la Courneuve) : le dédé de Poincarré : le climat et nous ?
  • Collège Nelson Mandela (Le Blanc Mesnil) : Club citoyenneté et développement durable
  • Collège Eric Tabarly (les Pavillons) : l’atelier des jardineurs
  • Collège Alfred Sisley (L’Ile Saint Denis) : fabrication de nichoirs à oiseaux avec la Ligue de Protection des oiseaux
  • Collège Aimé et Eugénie Cotton (Le Blanc Mesnil) : Sensibilisation et formation des membres de la communauté éducative pour lutter contre le réchauffement climatique
  • Collège Pablo Picasso (Montfermeil) : Picasso 21
  • Collège Jean Jaurès (Montfermeil) : Parcours sciences et techniques avec élargissement
  • Collège Marcelin Berthelot (Montreuil) : les écocitoyens, ouverture à la nature dans le cadre des priorités de la COP21
  • Collège Jean Moulin (Neuilly Plaisance) : actions pour le développement durable
  • Collège international (Noisy le Grand) : projet éco-école
  • Collège le Clos Saint Vincent (Noisy le Grand) : Tant qu’il y aura des arbres
  • Collège Michelet (Saint-Ouen) : littoral et développement durable
  • Collège Barbara (Stains) : partenariat avec le « parti poétique »
  • Collège Henri Barbusse (Saint Denis) : éducation au développement durable
  • Collège Fabien (Saint-Denis) : De Saint Denis à la COP21 en passant par l’ile Tudy, voyage écocitoyen
  • Collège Jean Jaurès (Villepinte) : Comprendre la transition écologique grâce à un potager pédagogique
  • Collège Jean Vilar (Villetaneuse) : les effets et les évolutions de l’industrialisation sur l’environnement au Creusot.
À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

La Seine-Saint-Denis mérite l’égalité

A toutes nos interpellations et actions, cris d’alarme du territoire, ni le président de la République ni le Premier ministre n’ont souhaité apporter de réponse à la demande d’égalité pour la Seine-Saint-Denis et ses habitant.e.s. Nous poursuivons donc notre combat, en lançant la campagne "La Seine-Saint-Denis mérite l’égalité". De manière générale, nous multiplierons les actions jusqu’à être entendu.e.s, afin qu’un véritable plan de rattrapage soit engagé pour la Seine-Saint-Denis.


Anne Hidalgo et Stéphane Troussel demandent la suspension des travaux du CDG Express

Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, demandent la suspension des travaux du CDG Express tant que des garanties n’auront pas été apportées pour améliorer en parallèle la qualité de service des RER et Transilien.


« Nous ne voulons pas supprimer les Départements »

[COMMUNIQUE DE PRESSE ] « Nous ne voulons pas supprimer les Départements ». Avec ces quelques mots, la Ministre chargée de la cohésion des territoires a confirmé l’abandon du projet de suppression des Départements franciliens. Il résulte de la mobilisation des habitant.e.s, maires, agent.e.s départementaux.ales et élu.e.s des sept Départements franciliens. Toutefois, nous restons inquiet.e.s quant aux ressources des collectivités et celles des Départements. Il ne faudrait pas que le poids de ces contraintes vienne compromettre – sous une autre apparence - l’avenir des Départements.


Au nom de l’égalité, la Seine-Saint-Denis présente la facture à l’Etat.

Aujourd’hui, en séance du Conseil départemental, Stéphane Troussel a inscrit en urgence une délibération l’autorisant à émettre des titres de recettes à l’encontre de l’État afin de rétablir la solidarité nationale. Elle a été votée à l’unanimité. Nous enverrons bien une facture à l’État pour réclamer ce qui nous est dû, à savoir près de 347 millions d’euros pour 2018.


JOP 2024 : le Département de la Seine-Saint-Denis et Plaine Commune invitent leurs partenaires à un Forum pour construire des Jeux inclusifs et solidaires en présence de grands témoins internationaux

Le 26 novembre, Patrick Braouezec, Président de Plaine Commune et Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, ont rencontré des élu.e.s et des acteurs.rices locaux.ales impliqué.e.s dans l’organisation des Jeux d’été de 1992. Souvent cités en exemple, les Jeux de Barcelone ont profondément transformé l’aire métropolitaine barcelonaise, son urbanisme et ses infrastructures. Mais ils ont aussi permis une mobilisation de la société civile et laissé un héritage, notamment social et sportif, à plusieurs villes de la métropole. A cette occasion, les Présidents du Département de Seine-Saint-Denis et de Plaine Commune ont annoncé l’organisation d’un Forum pour construire des jeux inclusifs et solidaires en présence de grands témoins internationaux. Comment permettre aux habitant.e.s du département de s’approprier cet évènement planétaire, d’en faire une véritable fête populaire et une source de fierté ?


Deux innovations au service de la lutte contre les violences faites aux femmes

Les Rencontres "Femmes du Monde" de l’Observatoire des violences envers les femmes de Seine-Saint-Denis, dont la quatorzième édition s’ouvre le jeudi 15 novembre 2018, sont un lieu de réflexion et d’échanges privilégié sur la lutte contre les violences faites aux femmes. L’édition 2018 a donné lieu à des annonces particulièrement intéressantes, avec l’ouverture prochaine d’un Lieu d’accueil de jour des jeunes femmes de quinze à vingt-cinq ans et l’extension du dispositif "Un toit pour elles".


Relations État/Départements : pourquoi je n’approuve pas la motion de l’ADF.

Face à l’urgence auxquelles nos collectivités doivent faire face, l’heure n’est pas au filet d’eau tiède ou à la diplomatie policée. La motion de l’ADF, qui se contenter de souligner poliment toutes les insuffisances de l’État mais qui ne traduit pas la colère de bon nombre de départements, me semble être en décalage complet avec les exigences que portent beaucoup d’élus locaux : renouer enfin avec une décentralisation digne de ce nom, dans laquelle les collectivités ont les moyens de mener les missions qui sont les leurs.


Réaction de Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis, à la tribune des juges pour enfants du TGI de Bobigny

Une tribune des juges pour enfants du TGI de Bobigny, co-publiée ce matin par Le Monde et France Inter, dénonce des "délais de prise en charge inacceptables en matière de protection de l’enfance" dans le département de la petite couronne. Elle en impute la responsabilité au "manque flagrant de personnel, lié aux restrictions budgétaires, dans un contexte où la dégradation des conditions du travail éducatif et social en Seine-Saint-Denis". Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis, a souhaité y réagir.


Interdiction des contrôles d’identité lors des sorties scolaires Stéphane Troussel soutient la demande de circulaire

Lundi 22 octobre prochain, je serai au Tribunal de Grande Instance de Paris pour soutenir la démarche d’une professeure de Seine-Saint-Denis et de ses anciens élèves qui ont porté plainte pour "discrimination raciale" suite à un contrôle de police survenu au retour d’un voyage de classe. Je soutiens également leur demande de circulaire interdisant les contrôles d’identité pendant les sorties scolaires.


Le tourisme ministériel continue en Seine-Saint Denis : et si on arrêtait la com’ ?

Julien Denormandie sera cet après-midi dans un collège du département. Le tourisme ministériel en Seine-Saint-Denis continue ! Il y là un mépris total du travail engagé avec ce déplacement impréparé, de dernière minute, sans invitation, et sans aucun contact préalable avec le Département. Le sujet est pourtant important : les stages de troisième, une question essentielle dans nos quartiers où la discrimination à l’embauche commence très tôt, et sur laquelle le Département est déjà très engagé avec la plateforme de stages qu’il a mise en place dès 2013.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 350