La Seine-Saint-Denis prête et mobilisée pour accueillir les JO 2024 !

le 14 avril 2015

Une première haie vient d’être franchie dans la course de fond pour accueillir les JO 2024, avec le vote par le Conseil de Paris d’un vœu soutenant son organisation dans notre pays. Je proposerai aux élus de la Seine-Saint-Denis lors d’une prochaine séance du Conseil départemental de se prononcer en ce sens.

Je me réjouis de cette avancée décisive car je soutiens avec force et enthousiasme la tenue de cet événement sportif mondial et cette candidature Paris-Seine-Saint-Denis.

En effet, la Seine-Saint-Denis a vocation à accueillir une grande partie des infrastructures. Comme Président du Département de la Seine-Saint-Denis, je prendrai toute ma part dans la réussite de cette candidature et plus encore de ces jeux.

Je suis convaincu que les JO peuvent être un formidable accélérateur de projets et d’aménagement pour les transports, pour les logements, pour l’emploi, pour les équipements publics et particulièrement les équipements sportifs dans un territoire comme celui de la Seine-Saint-Denis qui aspire à l’égalité.

Je suis convaincu que la perspective de ces jeux ici en Seine-Saint-Denis serait un signe positif en direction de notre jeunesse. Les spectateurs, les acteurs voire les futurs champions de ces jeux olympiques en 2024 grandissent actuellement dans nos collèges.

Pour s’assurer de la réussite de cet événement, notre démarche devra être exemplaire. Ces jeux de 2024 doivent être les plus responsables — maîtrise des coûts, plus haut niveau d’exigence environnementale — de l’Histoire.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380