La Seine-Saint-Denis premier département bénéficiaire de l’ANRU 2

le 16 décembre 2014

Stéphane Troussel se réjouit de l’adoption de la liste des quartiers retenus dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain par le Conseil d’administration de l’ANRU plaçant la Seine-Saint-Denis au premier rang des préoccupations nationales.

« Je me réjouis de l’adoption intervenue, le 15 décembre, de la liste des quartiers retenus dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain par le Conseil d’administration de l’ANRU qui place la Seine-Saint-Denis au premier rang des préoccupations nationales. En effet, sur les 58 sites retenus en Île-de-France, 24 sont en Seine-Saint-Denis.

La politique de la ville a été essentielle pour notre département et les effets de l’ANRU sont visibles dans de nombreux de ses quartiers, mais il fallait aller plus loin.

Il n’était pas acceptable que la Seine-Saint-Denis demeure moins dotée que d’autres départements au regard de ses difficultés propres. Elle bénéficiait ainsi de 31€ de crédits politique de la ville par habitant des quartiers « priorité I » alors que les Yvelines par exemple bénéficiait de 71€ par habitant.

Parce qu’elle est plus en difficulté que la moyenne nationale, la Seine-Saint-Denis doit être davantage soutenue et remise au cœur des priorités de ce nouveau programme de renouvellement urbain. C’est ce que permet la nouvelle géographie prioritaire.

Je me félicite donc du volontarisme affiché par le gouvernement à travers ces 24 sites retenus, et de l’intégration des copropriétés dégradées comme à Saint-Denis, Saint-Ouen, Clichy-sous-Bois ou La Villette-4 chemins à Pantin/Aubervilliers. En effet, c’est en Seine-Saint-Denis que le poids des copropriétés dégradées est le plus important.

Ce rééquilibrage métropolitain encourageant doit être confirmé par une ré-allocation des crédits de l’État (droit commun et politique de la ville) au bénéfice de la Seine-Saint-Denis et par une péréquation renforcée.

Je souhaite désormais qu’un même travail de justice soit mené dans l’allocation des crédits de l’agence nationale de la Cohésion Sociale et l’Égalité des Chances. »
Stéphane Troussel, Président du Conseil général

Les 24 sites retenus en Seine-Saint-Denis :

Aulnay-sous-Bois /Sevran : Ambourget Gros Saule / Beaudottes
Blanc-Mesnil : Quartiers Nord, Les Tilleuls
Neuilly-sur-Marne : Les Fauvettes
Clichy-sous-Bois : Bas Clichy, Bois du Temple
Bobigny / Drancy / Bondy (Nord et Sud) : Bondy (Nord et Sud), L’Abreuvoir
Bagnolet / Montreuil : Les Malassis / La Noue
Bobigny : Bobigny Centre ville (Karl Marx, Paul-Eluard, Allende) - Drancy Gaston-Rouleau
Noisy-le-Sec : Le Londeau
Romainville : Gagarine
Aubervilliers / Pantin : La Villette / Quatre chemins
Aubervilliers : Maladrerie / Émile-Dubois
La Courneuve : Les 4000
Saint-Denis : Les Franc-Moisins, Floréal, Saussaie, Courtilles, Centre ville
Épinay-sur-Seine : Orgemont, La Source
Stains : Clos Saint-Lazare
Villetaneuse : Saint-Leu
Île-Saint-Denis /Saint-Ouen : Quartier Sud
Saint-Ouen : Cordon/La Motte Taupin, Vieux Saint-Ouen
Pierrefitte-sur-Seine : Joncherolles Fauvettes
Sevran : Pont-Blanc & Montceleux

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Enjeux de la présidence du Conseil de surveillance de la SGP : redonner au Grand Paris Express son ambition et faire primer les intérêts des habitant.e.s sur les arguties financières

Créé sous un gouvernement de droite en 2010, le Grand Paris Express avait « survécu » au changement de majorité présidentielle avec le quinquennat Hollande parce qu’il a été conçu et porté par l’ensemble des élu.es au-delà des clivages politiques. La concertation, l’écoute, la prise en compte des besoins des territoires avaient créé l’unanimité derrière ce projet et fait sa force. Il aura fallu un Gouvernement qui se dit « ni de droite, ni de gauche » pour le remettre en cause.


RENTRÉE 2018 l’éducation 100% concrète

Compétence essentielle des départements, l’Éducation reste plus que jamais la priorité du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis.


Parcoursup : le Président de la Seine-Saint-Denis saisit le Défenseur des droits

Face au maintien d’un système jugé opaque, et suite aux retours de témoignages de lycéen-ne-s via la plateforme du Conseil départemental, Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis, a décidé de saisir ce jour le Défenseur des droits au sujet de la plateforme Parcoursup. Il s’agit de vérifier que le lycée d’origine ne constitue pas un critère discriminant pour les universités dans le choix de leurs étudiant-e-s.


Stratégie pauvreté : le « oui mais... » de la Seine-Saint-Denis

Le Département de la Seine-Saint-Denis a été sollicité pour devenir « territoire démonstrateur » sur la stratégie de lutte contre la pauvreté du gouvernement, malheureusement repoussée à la rentrée. Si les thématiques abordées rejoignent nos engagements en faveur de politiques sociales efficaces et tournées vers l’avenir, nous voulons profiter du passage de la Ministre Agnès Buzyn en Seine-Saint-Denis pour lever certaines de nos inquiétudes concernant les moyens dédiés et les modalités de mise en œuvre de cette stratégie.



Le Département de la Seine-Saint-Denis, la Banque des Territoires et CDC Biodiversité agissent en faveur de la transition écologique, énergétique et de la biodiversité

Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis, Marianne Louradour, directrice régionale Ile-de-France de la Banque des Territoires et Jean-Christophe Benoit, directeur du développement et de l’investissement de CDC Biodiversité, ont signé une convention de partenariat en faveur de la performance énergétique du patrimoine public et de la biodiversité en Seine-Saint-Denis.



Lancement d’un espace de témoignages en Seine-Saint-Denis sur Parcoursup

Alors que les examens du baccalauréat se terminent et que la plateforme Parcoursup s’apprête à réouvrir, le Département a décidé de lancer une vaste campagne de témoignages. Sur cette base, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, pourra saisir le Défenseur des Droits pour lui demander de faire toute la lumière sur ce système de sélection aujourd’hui opaque.



0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 410