La Seine Saint-Denis mérite l’égalité

le 19 décembre 2018

Aujourd’hui, mercredi 19 décembre, des élu.e.s de toute la Seine-Saint-Denis se sont rendu.e.s devant l’Assemblée nationale, pour réclamer une fois encore l’égalité pour leur territoire.

Élu.e.s de toutes les tendances politiques, nous étions toutes et tous présent.e.s à ce rendez-vous où nous avons voulu marquer les esprits au moyen d’une action "coup de poing".

Ces dizaines de milliers de "faux" billets de 500 euros qui ont été déversés, c’est tout simplement la matérialisation concrète de ce que le Département de la Seine-Saint-Denis paye à la place de l’État.

347 millions d’euros, c’est la somme de ce que doit l’État au Conseil départemental, rien qu’au titre de l’année 2018. 347 millions d’euros, c’est autant d’argent que nous pourrions consacrer à nos actions de solidarité, à la transition écologique, à la lutte contre les inégalités et la pauvreté.

La solidarité à l’envers, cela suffit. C’est pourquoi nous avons décidé, à l’unanimité des groupes politiques, en séance du Conseil départemental le 29 novembre dernier, d’envoyer une facture de 347 millions d’euros à l’État. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous avons décidé de nous mobiliser et de faire du bruit, bien décidé.e.s à nous faire entendre d’un gouvernement sourd à nos demandes depuis des mois et des mois.

C’est le cri de tout un territoire, que le gouvernement doit entendre. Graves, mais déterminé.e.s, nous ne cesserons nos actions que le jour où nous aurons été reçu.e.s à Matignon, et qu’un véritable plan de rattrapage pour la Seine-Saint-Denis nous aura été présenté.

La Seine-Saint-Denis ne fait pas l’aumône. Elle demande l’égalité, parce qu’elle mérite l’égalité.

Vous pouvez trouver le courrier adressé ce jour au Premier ministre ci-dessous.


Contact presse :
Cabinet de la présidence du département de la Seine-Saint-Denis / Antoine Delangre-Marini : 01 43 93 93 47

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse


Le département de la Seine-Saint-Denis ouvre un lieu d’écoute et d’orientation pour les agent-e-s victimes de violences

Le département de la Seine-Saint-Denis s’efforce d’être en première ligne dans la lutte contre toutes les formes d’inégalité et de violences qui s’exercent en particulier à l’encontre des femmes, y compris au sein de notre collectivité. Nous avons donc souhaité ouvrir à destination de nos agent-e-s une permanence d’accueil et d’écoute, assurée par le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF 93).






Le Plan piscines 2016-2021

La Seine-Saint-Denis manque de piscines et un élève sur deux arrive au collège sans savoir nager. Le Département a voté en 2015 un Plan piscines pour une vague de constructions et rénovations en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés.


Education aux médias, le Département s’engage !

A l’occasion de la semaine de la presse et des médias dans l’école, le Président Stéphane Troussel et Mme. Lesage, directrice générale d’Arte Développement, se rendront au collège Fabien de Saint-Denis le 20 mars 2018.


0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 390