La Seine-Saint-Denis mérite l’égalité

le 14 décembre 2018

A toutes nos interpellations et actions, cris d’alarme du territoire, ni le président de la République ni le Premier ministre n’ont souhaité apporter de réponse à la demande d’égalité pour la Seine-Saint-Denis et ses habitant.e.s. Nous poursuivons donc notre combat, en lançant la campagne "La Seine-Saint-Denis mérite l’égalité". De manière générale, nous multiplierons les actions jusqu’à être entendu.e.s, afin qu’un véritable plan de rattrapage soit engagé pour la Seine-Saint-Denis.

Le 12 octobre 2018, nous lancions un recours en justice pour dénoncer le diktat financier de la limitation des dépenses de notre collectivité, au mépris des difficultés particulières de la Seine-Saint-Denis et des carences flagrantes de l’action de l’État pour y remédier.

Le 29 novembre 2018, nous votions, à l’unanimité de la séance départementale, la facture des 347 millions d’euros que nous doit l’Etat au titre de la compensation des dépenses engagées à sa place et que nous lui avons envoyée.

Depuis plusieurs semaines, des mobilisations de jeunes, demandeur.se.s d’emploi, salarié.e.s ayant du mal à boucler les fins de mois, retraité.e.s toujours plus mis à contribution, mettent en exergue, au delà des questions de pouvoir d’achat, une demande d’égalité territoriale.

Pourtant, à cette heure, ni le président de la République, ni le Premier ministre n’ont apporté de réponse.

Le Département de la Seine-Saint-Denis poursuit donc son combat pour l’égalité.

Égalité des droits, égalité économique, égalité territoriale, l’égalité sous toutes ses formes sera le mot d’ordre de toutes nos actions pour l’année 2019.

Dès lundi, nous lancerons sur les réseaux sociaux une campagne, "La Seine-Saint-Denis mérite l’égalité", dans la droite ligne des différentes actions, qu’elles émanent des parlementaires ou des maires, comme celle de Bondy, Stains et Saint-Denis samedi 15 décembre à 11h.

Au cours de la séance départementale du jeudi 20 décembre, je proposerai au vote un budget exceptionnel : le "budget de l’égalité", qui intègrera les 347 millions que l’État nous doit au titre de la solidarité nationale et que nous payons à sa place. Ces 347 millions nous permettraient d’en faire encore plus pour la solidarité, pour la transition écologique, pour l’éducation, pour le développement de notre territoire et l’amélioration des conditions de vie de nos habitant.e.s.

Voilà pourquoi nous lançons cette campagne, voilà pourquoi nous multiplierons les actions jusqu’à ce qu’une délégation d’élu.e.s soit reçue à l’Élysée ou à Matignon, et qu’un véritable plan de rattrapage soit engagé pour la Seine-Saint-Denis.

La Seine-Saint-Denis mérite l’égalité.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

RENTRÉE 2018 l’éducation 100% concrète

Compétence essentielle des départements, l’Éducation reste plus que jamais la priorité du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis.


Parcoursup : le Président de la Seine-Saint-Denis saisit le Défenseur des droits

Face au maintien d’un système jugé opaque, et suite aux retours de témoignages de lycéen-ne-s via la plateforme du Conseil départemental, Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis, a décidé de saisir ce jour le Défenseur des droits au sujet de la plateforme Parcoursup. Il s’agit de vérifier que le lycée d’origine ne constitue pas un critère discriminant pour les universités dans le choix de leurs étudiant-e-s.


Stratégie pauvreté : le « oui mais... » de la Seine-Saint-Denis

Le Département de la Seine-Saint-Denis a été sollicité pour devenir « territoire démonstrateur » sur la stratégie de lutte contre la pauvreté du gouvernement, malheureusement repoussée à la rentrée. Si les thématiques abordées rejoignent nos engagements en faveur de politiques sociales efficaces et tournées vers l’avenir, nous voulons profiter du passage de la Ministre Agnès Buzyn en Seine-Saint-Denis pour lever certaines de nos inquiétudes concernant les moyens dédiés et les modalités de mise en œuvre de cette stratégie.



Le Département de la Seine-Saint-Denis, la Banque des Territoires et CDC Biodiversité agissent en faveur de la transition écologique, énergétique et de la biodiversité

Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis, Marianne Louradour, directrice régionale Ile-de-France de la Banque des Territoires et Jean-Christophe Benoit, directeur du développement et de l’investissement de CDC Biodiversité, ont signé une convention de partenariat en faveur de la performance énergétique du patrimoine public et de la biodiversité en Seine-Saint-Denis.



Lancement d’un espace de témoignages en Seine-Saint-Denis sur Parcoursup

Alors que les examens du baccalauréat se terminent et que la plateforme Parcoursup s’apprête à réouvrir, le Département a décidé de lancer une vaste campagne de témoignages. Sur cette base, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, pourra saisir le Défenseur des Droits pour lui demander de faire toute la lumière sur ce système de sélection aujourd’hui opaque.




0 | ... | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | ... | 390