L’exécutif régional remet en cause le Grand Paris Express

le 8 décembre 2016

Mercredi 7 décembre, en conseil d’administration du Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF), la majorité régionale menée par Valérie Pecresse a présenté et fait voter un vœu remettant en cause le projet de la ligne 15 Est et par là même de celui Grand Paris Express.

"En demandant au Préfet de retarder la déclaration d’utilité publique de la ligne 15 Est pour réétudier une desserte par celle-ci du centre-ville de Drancy, Madame Pécresse contribue à retarder d’a minima deux ans un projet crucial pour l’ensemble de la Région Île-de-France.

Cette desserte a en effet déjà été étudiée à la demande du STIF par la Société du Grand Paris. Mais il a été décidé de ne pas y donner suite car elle entraînait un rallongement du temps de parcours se traduisant par une baisse d’attractivité et donc de la fréquentation. C’est l’ensemble de la ligne et de ses futurs usagers qui étaient pénalisés avant même sa mise en service.

Par ailleurs, si la commission d’enquête à l’issue de l’enquête publique a rappelé la nécessité d’une desserte en mode lourd du centre ville de Drancy, elle n’a pas acté que ce devait se faire via la 15 Est.

Or, il existe des solutions permettant de répondre à cette demande légitime via les prolongements de lignes de métro comme la ligne 5 ou la ligne 7, qui, elles, ne pénaliseraient personne.

Si ce vœu venait à aboutir ce serait une catastrophe pour le projet tant attendu de Grand Paris Express et une très mauvaise nouvelle pour l’ensemble des Franciliens. C’est pourquoi avec mes collègues de l’opposition régionale nous avons décidé de voter contre."

Corinne Valls, Vice-présidente chargée des mobilités et du développement du territoire

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi de validation des emprunts dits "toxiques"

Déclaration de Stéphane Troussel suite à l’annonce d’une proposition de loi de validation des emprunts dits "toxiques" contractés par les collectivités locales


8 nouveaux contentieux contre les banques

Avant le terme du délai de prescription, le Département initie 8 nouveaux contentieux sur des produits structurés, porteurs d’un risque important pour la collectivité


Inauguration des 16 gares RER B nord + modernisées

Des transports du quotidien améliorés pour la qualité de vie des séquano-dionysiens


Stéphane Troussel rend hommage à Pierre Mauroy

« Pierre Mauroy restera une figure incontournable du socialisme » déclare le Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis


Maintien de la subvention au Conservatoire d’Aubervilliers-La Courneuve

Dans un courrier adressé à la Ministre de la culture le 14 mars, Stéphane Troussel demandait à Aurélie Filippetti, de reconsidérer le projet du ministère de baisser sa subvention au conservatoire, il a été entendu


Plan de Rattrapage des Équipements Sportifs

Lors de la séance du 18 avril, les élus de l’Assemblée départementale ont adopté un Plan de Rattrapage des Équipements Sportifs (P.R.E.S) en Seine-Saint-Denis


Stéphane Troussel reçu à Bercy

Après avoir interpellé l’État sur la question des emprunts toxiques, Stéphane Troussel a été reçu, le 16 avril, par le cabinet du ministre de l’Économie et des Finances Pierre Moscovici


Aux côtés des parents mobilisés pour l’école en Seine-Saint-Denis

Mardi 16 avril, je me rendrai auprès des parents d’élèves des écoles Paul Doumer et Anatole France de La Courneuve qui occuperont symboliquement l’établissement de leurs enfants pendant une heure, comme le feront les parents de nombreuses autres écoles du Département.


Amnistie des banques : c’est NON !

Stéphane Troussel réagit aux articles de presse qui font état de l’intention du Gouvernement de faire adopter une loi d’amnistie des banques sur la question des emprunts toxiques


Lieux de Résistance et de déportation : le Département poursuit son travail de mémoire

Vernissage de l’exposition Résistants [1940-1944] Photographies des graffiti du Fort de Romainville, présentée aux Archives départementales du 10 avril au 5 juillet

0 | ... | 320 | 330 | 340 | 350 | 360 | 370 | 380 | 390 | 400 | 410