L’exécutif régional remet en cause le Grand Paris Express

le 8 décembre 2016

Mercredi 7 décembre, en conseil d’administration du Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF), la majorité régionale menée par Valérie Pecresse a présenté et fait voter un vœu remettant en cause le projet de la ligne 15 Est et par là même de celui Grand Paris Express.

"En demandant au Préfet de retarder la déclaration d’utilité publique de la ligne 15 Est pour réétudier une desserte par celle-ci du centre-ville de Drancy, Madame Pécresse contribue à retarder d’a minima deux ans un projet crucial pour l’ensemble de la Région Île-de-France.

Cette desserte a en effet déjà été étudiée à la demande du STIF par la Société du Grand Paris. Mais il a été décidé de ne pas y donner suite car elle entraînait un rallongement du temps de parcours se traduisant par une baisse d’attractivité et donc de la fréquentation. C’est l’ensemble de la ligne et de ses futurs usagers qui étaient pénalisés avant même sa mise en service.

Par ailleurs, si la commission d’enquête à l’issue de l’enquête publique a rappelé la nécessité d’une desserte en mode lourd du centre ville de Drancy, elle n’a pas acté que ce devait se faire via la 15 Est.

Or, il existe des solutions permettant de répondre à cette demande légitime via les prolongements de lignes de métro comme la ligne 5 ou la ligne 7, qui, elles, ne pénaliseraient personne.

Si ce vœu venait à aboutir ce serait une catastrophe pour le projet tant attendu de Grand Paris Express et une très mauvaise nouvelle pour l’ensemble des Franciliens. C’est pourquoi avec mes collègues de l’opposition régionale nous avons décidé de voter contre."

Corinne Valls, Vice-présidente chargée des mobilités et du développement du territoire

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Le Red Star FC sera accueilli au Stade Jean-Bouin la saison prochaine

La Ville de Paris, le Stade Français Rugby et le Red Star FC, avec le soutien du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, viennent de conclure un accord afin que le Red Star puisse évoluer la saison prochaine au Stade Jean-Bouin, à Paris. Cet accord sera reconductible un an.


Le Parc forestier de la Poudrerie, il n est plus temps d’attendre

L’État doit prendre ses responsabilités sans délais.



"Chèque réussite" : 200 euros pour l’entrée en 6ème, les inscriptions sont ouvertes

Le site internet dédié à l’inscription pour le « chèque réussite » ouvre le 1er juin. Pour la deuxième année, cette aide de 200 euros à tous les élèves de notre département entrant en 6ème dans un collège public de Seine-Saint-Denis, va être distribuée.



Libérons les crayons

Rencontre entre des collégiens de Seine-Saint-Denis et les dessinateurs de Cartooning for peace



Petite enfance : le Département investit pour accueillir plus et mieux

En Seine-Saint-Denis, département le plus jeune de France, la petite enfance est une priorité bien qu’elle ne fasse pas partie des compétences obligatoires de la collectivité.


EURO 2016 : le Département distribue 2000 places aux jeunes de Seine-Saint-Denis.

Dans 23 jours, le lancement de l’EURO 2016 aura lieu en Seine-Saint-Denis. Le Département souhaite que les habitants de la Seine-Saint-Denis et notamment les jeunes soient pleinement acteurs et bénéficient des grandes compétitions sportives internationales que le territoire accueille.


Crèches : défaite de la droite dans son offensive judicaire contre le Département

Le tribunal administratif de Montreuil a débouté, le 13 mai 2016 la ville de Bobigny, c’est une première réponse à l’offensive judiciaire de la droite du département au sujet des crèches.

0 | ... | 180 | 190 | 200 | 210 | 220 | 230 | 240 | 250 | 260 | ... | 420