Aux côtés des parents mobilisés pour l’école en Seine-Saint-Denis

le 15 avril 2013

Mardi 16 avril, je me rendrai auprès des parents d’élèves des écoles Paul Doumer et Anatole France de La Courneuve qui occuperont symboliquement l’établissement de leurs enfants pendant une heure, comme le feront les parents de nombreuses autres écoles du Département.

Je soutiens cette action initiée par le collectif des parents d’élèves de la Seine-Saint-Denis qui a pour objectif d’obtenir le remplacement des enseignants absents, le recrutement suffisant d’enseignants spécialisés pour les enfants en difficulté, et d’agents de vie scolaire pour les enfants porteurs de handicaps et de médecins scolaires.

Si les créations de postes et des Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education vont permettre d’améliorer notablement la situation pour les prochaines rentrées scolaires, la situation actuelle dans les écoles du département nécessite un regard et une attention particulière de la part de l’Etat.

Comme je l’ai rappelé dans un récent courrier adressé au Ministre de l’Education nationale, les spécificités de notre territoire doivent être prises en compte dans la répartition des moyens.

L’ambition républicaine d’égalité par l’école a un prix : ce n’est ni une charge, ni un coût mais un investissement pour l’avenir de notre pays. La France ne réussira pas si la Seine-Saint-Denis ne réussit pas.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

La Seine-Saint-Denis lance une campagne pour le référendum sur la privatisation d’ADP

Le Département lance une campagne afin de recueillir le soutien des habitantes et des habitants de Seine-Saint-Denis pour l’organisation d’un référendum pour ou contre la privatisation d’ADP.


La semaine du développement durable en Seine-Saint-Denis : c’est tout un programme !

Du 30 mai au 7 juin, la Seine-Saint-Denis met le développement durable à l’honneur au travers d’ateliers, de rencontres et de spectacles pour sensibiliser les habitant.es à cet enjeu primordial, et donner à voir la transition écologique en action.



Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.





0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 400