Jeunes pousses prometteuses

Le SDUS Tennis de table 93 présentait jeudi 25 juin 2015, sa Génération J.O. 2024, trois jeunes espoirs âgés de 11 à 16 ans qui pourraient participer aux Jeux Olympiques, peut-être même à Paris et en Seine-Saint-Denis.

JPEG - 91.8 ko

Dans la belle salle de la Raquette à Saint-Denis, deux toutes jeunes pongistes échangent des balles vitesse grand V. A les voir, on pourrait croire à deux copines qui s’amusent après les cours. Sauf que l’an prochain, Célia Silva, 14 ans et Prithika Pavade, 11 ans, joueront dans l’équipe 2 en Nationale 3, contre les « grandes ». Avec Nolan Givone, 16 ans, tous trois font partie de ce que Jean-Claude Mollet, le président de la section tennis de table du club de Saint-Denis, nomme la Génération 2024 : « A cette date, tous les trois seront en âge d’être sélectionnés en équipe de France et nous l’espérons, de disputer les Jeux olympiques à domicile. Notre travail, c’est de leur donner les moyens de pouvoir atteindre ce rêve. »

Chacun d’eux a déjà prouvé qu’il a sa place en haut du tableau. Prithika est la plus jeune du trio, mais elle a déjà un beau palmarès. Elle est la première pongiste a être devenue championne de France benjamine et minime la même année en 2014 et est déjà championne benjamine cette année. Elle a commencé à taper la petite balle jaune il y a trois ans au club du Bourget. « J’y étais bien mais pour continuer de progresser je devais jouer en N3, alors je suis venu à Saint-Denis. C’est bien, c’est à côté ! » Les deux clubs se sont entendus pour que leur jeune étoile puisse continuer à briller sans être trop bousculée. Car en septembre, la vie de Prithika Pavade va connaître de grands changements : nouveau club, passage à la N3, intégration au pôle France et entrée en sixième ! Pas de quoi impressionner Prithika qui répond avec le même sourire qui ne la quitte pas lorsqu’elle joue : « C’est chouette ! »

Célia Silva est un pur produit du SDUS. « J’habite à Saint-Denis et j’ai commencé ici il y a six ans. » Avec succès puisqu’elle est championne de France 2012 en double benjamine et a décroché le bronze cette année en minime. Déjà au pôle espoir, elle a vise l’an prochain une place sur le podium en cadette. Quant aux J.O. : « C’est vrai que ce serait super d’y participer, et si en plus c’est France… Mais il y a encore du chemin ! »

Nolan Givone vient juste d’arriver à Saint-Denis. « Je jouais à Chef-Boutonne dans les Deux-Sevres, mais cette année je devais jouer en Pro B pour progresser. J’avais une autre proposition, mais j’ai préféré Saint-Denis. L’ambiance me plaît, j’ai envie de jouer avec cette équipe, avec Sébastien Jover. » Peut-être a-t-il été convaincu par la trajectoire d’Emmanuel Lebesson et Simon Gauzy ? Eux aussi ont fait leurs classes au SDUS TT 93 et viennent de remporter avec Adrien Mattenet la médaille d’argent par équipe aux Jeux européens de Bakou. « C’est mon père qui m’en a parlé, je n’y avais pas pensé. Mais c’est vrai ça donne envie. » Le jeune homme est couvé par la fédération et intégrera l’Insep à la rentrée. Il faut dire qu’à 16 ans il est déjà 170ème national, champion d’Europe par équipe, champion de France cadet 2014. Il disputera les championnats d’Europe junior du 10 au 19 juillet à Bratislava. Pour l’an prochain, il vise le titre national « même si ce sera difficile car, il y a encore des joueurs devant moi » et cherchera à se qualifier pour les mondiaux. Et encore plus loin, les Jeux : « participer aux J.O., c’est énorme. C’est le rêve de tout sportif. Si en plus c’est en France, avec le soutien de tout le public, pfff… ça doit être extraordinaire ! »

Georges Makowski

A lire aussi : La Seine-Saint-Denis en route pour les JO de 2024 !

à lire aussi

Trois jeunes éducateurs du FC Bourget récompensés pour leur travail sur le handicap

Le 16 juin, trois jeunes éducateurs du club de football du FC Bourget ont vécu Allemagne-Pologne au Stade de France à l’invitation du Département. Une récompense pour leur action au quotidien auprès de personnes handicapées.


Entre marcheurs et vogueurs à La Courneuve

Le week-end des 11 et 12 juin, l’artiste Frédéric Nauczyciel a mis la dernière main à un film rendant compte de la naissance du premier Marching Band d’Ile-de-France. Un projet franco-américain, réalisé dans le cadre d’une résidence de l’artiste à la Maison de la Culture 93 de Bobigny.


La Seine-Saint-Denis à Futur en Seine

Le Département de la Seine-Saint-Denis est partenaire de Futur en Seine, le plus grand rendez-vous européen de l’innovation, gratuit et ouvert à tous qui se tient à Paris du 9 au 19 juin. Visite guidée vidéo.


Le CeGIDD inauguré à Bobigny

Le Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) à Bobigny a été inauguré le 9 juin 2016 par Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis notamment. Visite guidée en vidéo.


Journée Découverte "Exercer en Ile-de-France" à Bobigny

Professionnels ou futurs professionnels de santé ? Participez à cette rencontre samedi 18 juin de 9h à 13h à la Faculté de médecine de Bobigny (Paris 13), Avenue de la Convention, Bâtiment de l’Illustration.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390