8 octobre 2018« Jeunes contre le sexisme » et le Brevet de lutte contre les comportements sexistes et violents

Lutter contre les comportements et les violences sexistes et pour l’égalité filles/garçons est une politique que mène depuis 2007 le Département de la Seine-Saint-Denis, via son Observatoire des violences envers les femmes et le dispositif « Jeunes contre le sexisme ».

Le dispositif « Jeunes contre le sexisme » s’appuie sur 4 actions spécifiques :

Sensibiliser les professionnel∙le∙s de l’Éducation Nationale

Chaque année, une journée de formation intitulée « Des violences faites aux femmes, au sexisme ordinaire » est organisée pour les professionnel∙le∙s de l’Éducation nationale (Equipes éducatives, assistantes sociales et assistants sociaux, infirmier·e·s scolaires, CPE…).
Elle aborde l’ampleur et les différentes formes de violences faites aux femmes, la stratégie des agresseurs et la prévention contre les comportements sexistes et violents dans les relations filles/garçons.

Sensibiliser les collégien∙ne∙s au travers du dispositif « Jeunes contre le sexisme »

« Jeunes contre le sexisme » propose chaque année de sensibiliser, au sein d’un collège tou·te·s les élèves d’un même niveau de classes (3e ou 4e) en utilisant des outils performants d’aide à la réflexion tels que le théâtre-forum, le slam ou encore les vidéos débats. À l’issue de ce temps obligatoire, une phase de création destinée aux élèves volontaires est organisée avec le soutien d’artistes impliqué∙e∙s Affiches, slam, clips vidéo, saynètes voient ainsi le jour chaque année.

Ces différentes formes d’expression deviennent de véritables outils de prévention destinés à transmettre leur envie de changement aux plus jeunes Au cours de l’année 2021-2022, 4216 élèves de 29 collèges du département se sont mobilisé·e·s.

Un outil de sensibilisation : le Kit pédagogique « Jeunes contre le sexisme, les jeunes ont des idées ! »

Élaboré en 2019, ce kit pédagogique a été réalisé par l’Observatoire, à partir des outils de prévention créés par et pour les jeunes dans le cadre de « Jeunes contre le sexisme ». Destiné aux professionnel·le·s de l’Éducation nationale, de l’enfance et de l’adolescence, il permettra de faciliter l’engagement de débat au sein des classes et d’apporter à la fois un appui en matière de connaissance avec ses 8 fiches thématiques et 5 fiches repères et un appui en matière d’animation avec sa clé USB où chacun/chacune pourra retrouver les clips vidéos, textes de slam et affiches réalisés par les collégien∙ne∙s.

Lien direct vers le document

Un Brevet « Jeunes contre le sexisme »

Afin de valoriser l’implication et les acquis des élèves, tant au niveau de l’éducation au respect que du savoir-être dans les relations filles-garçons, un Brevet de lutte contre les comportements sexistes et violents a été décerné pour la première fois en juin 2022.
920 collégien·ne·s se sont vu·e·s décerner le diplôme après avoir réussi l’épreuve, qui consistait en un questionnaire à choix multiples.

Le 9 juin, plusieurs centaines d’entre elles et eux se sont réuni·e·s pour recevoir leur diplôme en la présence de Stéphane Troussel, président du Département, et de Pascale Labbé, vice-présidente chargée de l’Observatoire départemental des violences envers les femmes, ainsi que pour présenter certaines de leurs créations. 

Les créations de l’année 2021-2022

Vidéo

Pas si bêtes
(Collège Dora Maar, Saint-Denis)
Sous le regard acéré de nos ami·e·s les bêtes, nos comportements sexistes et violents sont mis sur la sellette. Pas très beau à voir, à se demander qui sont les bêtes !

lien direct vers la vidéo

Sens dessus dessous, un peu d’éducation émotionnelle
(Collège Pierre Brossolette, Bondy)

Et si on reprenait la « base » en matière d’émotions. Petit cours pour les nul·le·s et un peu de décryptage pour mieux comprendre comment ça marche.

lien direct vers la vidéo

On me dit chut !
(Collège Liberté, Drancy)

Des mots chocs, pour nous laisser entrevoir le quotidien de jeunes femmes, leurs cris, leurs révoltes... À écouter sans modération !

lien direct vers la vidéo

Totally equal
(Collège Lenain de Tillemont, Montreuil)

La lutte contre le patriarcat, les stéréotypes et autres injonctions faites aux femmes et aux jeunes femmes, un travail à plein temps pour nos supers héroïnes

lien direct vers la vidéo

Terriens… compris du tout !
(Collège Césaria Evora, Montreuil)

À votre avis, que penseraient les extra-terrestres de nous, s’ils et elles venaient faire un petit tour sur notre belle planète bleue ? Pas sûr qu’on nous trouve si développé·e·s que ça !

lien direct vers la vidéo

Je vois…
(Collège Pablo Néruda, Pierrefitte-sur-Seine)

Quand dans sa boule, une voyante voit des femmes ballon d’or, volleyeuses, boxeuses ou athlètes, ne pensez surtout pas qu’elle ait perdu la boule !

lien direct vers la vidéo

Slams :

Vos regards comme des agressions
(collège Jean Zay, Bondy)

Cela a commencé à mes 13 ans
Ces regards indiscrets que je ressentais tant
Ces regards sur mon corps
Dans la rue le métro et les transports
Ils me dévisageaient je ne comprenais pas
D’une manière que je ne connaissais pas
Oui mon corps s’est transformé tôt
Mais je commençais à peine ma vie d’Ado
Je ressemblais à plus grande que mon âge
Mais j’avais toujours cette image
De moi qu’ils ne voyaient pas
Et qu’ils n’aimeraient pas
Tout a commencé à ce moment
Je ne me voyais plus comme il fallait vraiment
J’ai commencé à surveiller
Ma façon de m’habiller
Quand je voyais un vêtement qui me plaisait
Instantanément je pensais à ces regards indiscrets
D’hommes plus âgés qui me gênaient tant
Mais que je devais subir pourtant
Robe jupe pantalon moulant, j’ai évité
Tout ça pour pouvoir me protéger
C’est comme ça que je veux m’habiller
Mais j’ai peur de cette société
À tous les hommes, contrôlez vos regards
Arrêtez ces comportements à notre égard
Cela ne fait que nous complexer
Arrêtez de nous contempler
Comme si on était des objets

Tu dis
(collège Georges Politzer, Bondy)

Tu dis que tu l’aimes
mais en vrai t’as la haine
Tu dis que tu peux pas la laisser partir
ça va mal finir
Tu dis que c’est plus fort que toi
laisse-la c’est son choix
Tu dis que tu l’aimes mais t’es un mytho
tout ça c’est du pipeau
t’as crevé les pneus de sa voiture
tu n’es qu’une ordure
tu vas à son travail
toi qui n’as même pas de maille
tu l’appelles en numéro masqué
mais tu es démasqué
tu la menaces
tu es de la pire race
tu lui volais de l’argent
même à tes parents
tu la frappais
et tu regrettais
tu menaçais de frapper son mec actuel
lui qui prend si soin d’elle
et tu dis que tu l’aimes
mais ce n’est pas pareil pour elle
tu peux pas la laisser partir
ou tu ne veux pas
la question n’est pas là
elle est très bien loin de toi

Affiches

Lien direct vers le document

Sélection de films

Mémo pour les meufs / Tuto pour mec perdu
Collège Pierre Brossolette, Bondy (2019)

Youtubeuses, youtubeurs, deux, trois p’tits trucs pour vous simplifier la vie. Pour vous les filles, fini de se plier aux injonctions stéréotypées que les médias et autres réseaux sociaux vous imposent, dites stop ! Pour toi, pauvre mec perdu qui ne comprend plus rien aux filles, voici un tuto qui te guidera…

lien direct vers la vidéo

lien direct vers la vidéo

La sexualité est une fête
Collège Dora Maar, Saint-Denis (2019)

« La sexualité devrait être un synonyme de plaisir, liberté et partages pour chacune et chacun ! » Voici les premiers mots que nous adressent les élèves du collège Dora Maar.

lien direct vers la vidéo

On nous prend pour des contes !
Collège Eugénie Cotton, Le Blanc-Mesnil (2017)

Quand la parole est, enfin, donnée à nos héroïnes des contes de fée, elles l’utilisent et dénoncent le sexisme dont elle font, immanquablement, l’objet.

lien direct vers la vidéo

Poudre respect
Collège Pierre Brossolette, Bondy (2017)

Petit détour par le téléshopping de Josiane et Jean-Bernard qui nous présentent la poudre miracle qui va révolutionner la vie des femmes…
« Vous en avez assez du harcèlement quotidien, des remarques déplacées, des insultes… ? N’attendez plus, nous avons le produit qu’il vous faut ! La poudre respect.

lien direct vers la vidéo

Sélection d’affiches

Lien direct vers le document

Sélection de slams

X et Y
(collège Éric Tabarly, Pavillons-sous-Bois)

Pendant que certains minimisent leurs actes et s’en vantent
Les victimes sont traumatisées et ont du mal à remonter la pente…

Y :
« Hey les mecs, y a une meuf dans le bahut, elle a des trop gros nichons.
J’l’ai plaquée dans les toilettes et j’l’ai tâtée c’était du bon. »

X :
« Vous savez, un jour, un mec qui s’prend pour Casanova,
m’a pelotée dans les toilettes.
Je l’ai giflé et depuis je ne vais plus à la récré.
J’veux pas le recroiser.
À chaque fois que j’le vois, j’ai le cœur qui bat.
J’ai trop peur qu’il recommence, je ne veux pas revivre ça.
J’évite le collège le plus souvent.
Je supporte pas le regard des gens.
J’ai honte. Je mets des tee-shirts extra larges, ma poitrine, je la cache. »

Y :
« Hier soir, j’ai passé la nuit avec une fille coincée.
La seule chose que je peux vous dire, c’est que je m’en suis bien occupée.
Elle a fermé les yeux, elle m’a bien senti.
Pour elle c’était l’enfer, pour moi c’était le paradis.
Je l’ai filmée,
sur Youtube et Dailymotion je l’ai envoyé.
C’est hot, interdit aux âmes sensibles, aux chochottes. »

X :
« Hier soir, il m’est arrivé une chose horrible.
J’me suis faite violer… C’est terrible
Au début j’ai pas compris, j’pensais que c’était un cauchemar.
J’ai vu les vidéos sur internet, les images étaient bien réelles.
J’me suis mise à pleurer, à pleurer, à pleurer… sans fin.
Tous ces gens, tous ces regards, toutes ces moqueries, ces paroles…
Je me sens impuissante,
Je n’ai qu’une seule envie, c’est de mourir. »

LES ÉLÈVES :
Le viol, il faut l’appeler par son nom.
Une fille violée, ce n’est pas un trophée.
Une fille, c’est vivant, et ça a des sentiments.
À deux l’amour c’est mieux.
Il faut arrêter. Il faut alerter.

Lettre à mes oppresseurs
(Collège Jean Zay, Bondy)

Moi, victime de mariage forcé
Ai un message à vous faire passer
Quand vous me dites que c’est pour mon bien,
Le pensez-vous réellement ? Ou c’est basé sur rien.
C’est ma vie, mon futur, mes choix.
Alors vivre comme je veux, laissez-moi.
« L’amour vient après le mariage » vous me direz
Cupidon m’aurait-il oublié ?
À tel point que vous vouliez me forcer
Je cogite, un vrai dilemme s’impose
À cause de votre oppression, mon avenir est sur pause
Comment faire, que choisir ?
Comment faire pour m’en sortir ?
À tout moment c’est ma vie qui s’effondre
C’est mes ambitions que vous faites fondre
La clef de ma liberté, c’est l’obstination
Soyez bien attentifs car je l’aurai ma solution
Je décide de mettre fin à toute cette pression, c’est fini
Loin d’ici je m’enfuis
Je reviendrai seulement lorsque vous aurez réfléchi
Mon avenir c’est moi qui le choisis.

Reportage sur un atelier slam avec Diariata N’Diaye, au collège Jean Zay de Bondy (2021)

lien direct vers la vidéo

Pour consulter tous les films et les affiches créées depuis le début de « Jeunes contre le sexisme », rendez-vous sur la page Vimeo « Émilie Desjardins réalisation » et sur le site d’Idéokilogramme.
Les courts métrages et les affiches sont des outils de prévention libres de droits.

mis à jour le 28 octobre 2022

Sur le même sujet

  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    

Dans le magazine

              {{numReponses_meme_sujet_mag}}
              {{reponses_meme_sujet_mag}}
            
  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    
picto plus orange