Jean-Pierre Bel doit cesser d’opposer les départements urbains et ruraux et œuvrer pour l’intérêt général

le 30 janvier 2013

Alors que le Premier Ministre vient d’installer un groupe de travail entre l’État et les départements pour faire des propositions sur un financement pérenne des allocations individuelles de solidarité, je m’étonne des déclarations de Jean-Pierre Bel, président du Sénat, qui continue d’opposer les difficultés des départements ruraux à celles des départements urbains.

Plutôt que de poursuivre ce débat stérile, j’attends de ce groupe de travail qu’il propose de vrais mécanismes de financement des allocations de solidarité nationale afin de permettre aux départements d’assumer leurs missions en matière de solidarité. C’est là une question de survie pour les départements.

Déjà, les premières décisions prises par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault et par l’Assemblée nationale, dans la loi de finances 2013, vont dans le sens d’un juste rééquilibrage et d’une prise en compte de la réalité. Non M. Bel, l’injustice n’est pas dans le changement mais dans le statu quo ! L’injustice, c’était d’exclure le département le plus pauvre de France métropolitaine de tous les dispositifs de soutien en le déguisant en département riche, au prétexte qu’il touche Paris et qu’il est peuplé.

Néanmoins il y a encore loin de la coupe aux lèvres : regardons la réalité. Même après ces évolutions positives des mécanismes de péréquation et de soutien, la Seine-Saint-Denis pointe au 47ème rang des départements bénéficiant de la péréquation nationale, avec un montant moyen de 10,83€ par habitant, loin derrière la Lozère (36,14€ par habitant), la Haute-Marne (27,14€), le Cantal (25,92€) ou le Lot (20,74€).

Je crois qu’il n’y aura pas de scandale, bien au contraire, si la Seine-Saint-Denis et d’autres départements urbains sont éligibles à la 2ème partie du fonds exceptionnel de soutien. Je répète aussi qu’il y a urgence à définir une véritable péréquation entre les départements d’Ile-de-France.

Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Pour un encadrement des loyers en Seine-Saint-Denis

En Seine-Saint-Denis, comme dans les grandes métropoles, la crise du logement est plus que jamais un sujet de préoccupation majeur. Ici comme ailleurs, les loyers connaissent une hausse continue depuis plus de 20 ans.


Rentrée exceptionnelle avec l’ouverture de 12 collèges

Le collège numérique n’est plus un rêve futuriste, c’est une réalité en Seine-Saint-Denis !


Emprunts toxiques

Pour Stéphane Troussel, la loi votée le 17 juillet, relative à la sécurisation des contrats de prêts structurés, qui permet rétroactivement d’exonérer les banques de leurs excès pour en faire reposer le coût sur les contribuables locaux est intolérable pour le département et les collectivités dupées par ces organismes financiers.


Métropole du Grand Paris

Pour Stéphane Troussel, le Président du Conseil général, il faut tenir le cap d’une métropole forte et solidaire et se garder d’une « métropole machin ».


Décision de financement de la ligne 16 : un métro qui va changer la vie en Seine-Saint-Denis

Vendredi 4 juillet 2014, le Conseil de surveillance de la Société du Grand Paris acte l’investissement nécessaire pour la réalisation de la ligne 16 intégrée dans le schéma du Nouveau Grand Paris des transports.


Inauguration d’une SEGPA entièrement rénovée au collège Gustave-Courbet de Romainville

Lundi 30 juin à 12 heures, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, inaugurera la nouvelle SEGPA du collège Gustave-Courbet à Romainville, aux côtés de Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale, Corinne Valls, Maire de Romainville et Mathieu Hanotin, Vice-président du Conseil général en charge de l’éducation.


Restitution de la résidence In situ, « Musique à Ouïr », au collège Raymond-Poincaré à La Courneuve

Vendredi 27 juin à 14 heures, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, participera à la restitution d’une des 10 résidences IN SITU, « Musiques à Ouïr » aux côtés de l’artiste, Denis Charolles, de l’équipe éducative et des élèves qui donneront à cette occasion un concert.


Cap Brésil 2014

Stéphane Troussel, Président du Conseil général, participera à un goûter festif avec familles et enseignants avant le grand départ des 16 collégiens pour Rio lundi 23 juin 2014 à 16 heures, à quelques heures seulement de leur départ prévu le soir même.


Exposition et remise des prix des Carnets de voyage Odyssée Jeunes

Jeudi 19 juin, à 17h30 aux Archives nationales, à Pierrefitte-sur-Seine, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, et Mathieu Hanotin, Vice-Président en charge de l’éducation, participeront à l’exposition des Carnets de voyage Odyssée jeunes.


Rencontres territoriales de l’économie

Mercredi 18 juin à 17 heures, Stéphane Troussel, Président du Conseil général et Gérard Segura, Vice-Président chargé de l’aménagement, du développement économique et de la reconquête industrielle, participeront aux côtés de Jean-Paul Planchou, Vice-Président du Conseil régional, aux Rencontres territoriales de l’économie organisées dans le cadre de l’élaboration de la future Stratégie Régionale de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII).

0 | ... | 260 | 270 | 280 | 290 | 300 | 310 | 320 | 330 | 340 | ... | 400