JOP 2024 : le Département de la Seine-Saint-Denis et Plaine Commune invitent leurs partenaires à un Forum pour construire des Jeux inclusifs et solidaires en présence de grands témoins internationaux

le 26 novembre 2018

Patrick Braouezec, Président de Plaine Commune et Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, ont rencontré des élu.e.s et des acteurs.rices locaux.ales impliqué.e.s dans l’organisation des Jeux de Barcelone en 1992. Souvent cités en exemple, ces Jeux ont profondément transformé l’aire métropolitaine barcelonaise. Mais ils ont aussi permis une mobilisation de la société civile et laissé un héritage, notamment social et sportif. A cette occasion, les deux Présidents ont annoncé l’organisation d’un Forum pour construire des Jeux inclusifs et solidaires. Comment permettre aux habitant.e.s du département de s’approprier cet évènement planétaire, d’en faire une véritable fête populaire et une source de fierté ?

Dans le cadre de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, les expériences des territoires hôtes de grands évènements sportifs internationaux sont précieuses.

Le 26 novembre, Patrick Braouezec, Président de Plaine Commune et Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, ont rencontré des élu.e.s et des acteurs.rices locaux.ales impliqué.e.s dans l’organisation des Jeux d’été de 1992 (Barcelone, Granollers et autres villes de la métropole barcelonaise). Souvent cités en exemple, les Jeux de Barcelone ont profondément transformé l’aire métropolitaine barcelonaise, son urbanisme et ses infrastructures. Mais ils ont aussi permis une mobilisation de la société civile et laissé un héritage, notamment social et sportif, à plusieurs villes de la métropole.

A cette occasion, les Présidents du Département de Seine-Saint-Denis et de Plaine Commune ont annoncé la tenue les 27 et 28 juin prochain d’un Forum pour construire des jeux inclusifs et solidaires en présence de grands témoins internationaux. Plaine commune et le Département de la Seine-Saint-Denis invitent les acteurs.rices de la société civile séquano-dyonisienne à venir débattre et échanger pour préparer des Jeux qui soient vecteur de transformation des territoires et profitent à toutes et à tous. Lors de ces journées, grâce au soutien de l’organisation CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis) et notamment de la "Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains", des témoins internationaux (pour certains venant d’anciennes villes organisatrices) apporteront expériences et témoignages.

Cette rencontre permettra le partage d’expériences et le débat entre celles et ceux qui ont contribué aux réussites des précédentes éditions des Jeux (sans occulter les difficultés rencontrées) et les acteurs.rices public.que.s, économiques, sportif.ve.s, citoyen.ne.s qui préparent l’accueil des Jeux de 2024 à Paris et en Seine-Saint-Denis.

Au centre des débats, se trouvera l’héritage attendu des Jeux de 2024 et la place des citoyen.ne.s dans le projet. Comment permettre aux habitant.e.s du département de s’approprier cet évènement planétaire, d’en faire une véritable fête populaire et une source de fierté ?

La rencontre du 26 novembre à Barcelone et Granollers a confirmé l’importance de se nourrir des expériences passées pour préparer les Jeux de 2024.


Contacts presse :
Cabinet de la présidence du département de la Seine-Saint-Denis / Antoine Delangre Marini : 01 43 93 93 47
Plaine Commune / Mélina Cohen Setton : melina.cohen.setton@editial.fr

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse


Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.







Stéphane Troussel, Christian Favier, Marie-Christine Cavecchi et Patrick Septiers demandent de vraies garanties pour les transports du quotidien et leur priorisation avant toute décision sur la poursuite du projet du CDG Express.

L’amélioration de la liaison de Paris à ses aéroports ne peut se faire au détriment des transports du quotidien, et elle ne passe pas uniquement par la construction d’un train express. Or, la ministre des transports semble conditionner l’amélioration des conditions de transports des 900 000 usager.e.s quotidiens du RER B à la réalisation de ce transport qui ne concernera hypothétiquement que 20 000 usager.e.s occasionnel.le.s. Si des garanties ne nous sont pas apportées concernant les transports du quotidien, nous le disons : nos collectivités ne participeront à aucune avancée opérationnelle sur le CDG Express.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380