J-365 : La Seine-Saint-Denis et ses collèges mobilisés pour la candidature JOP2024 !

le 12 septembre 2016

La Seine-Saint-Denis occupe la 3e place des départements les moins bien dotés en équipements sportifs par habitant. Pour pallier ce manque, le Conseil départemental, à travers son Plan Ambition Collèges 2020, prévoit d’investir 36 millions d’euros dans la construction de nouveaux équipements sportifs.

Cet investissement servira à l’enseignement de l’éducation Physique et Sportive sur le temps scolaire, mais aussi au sport scolaire avec l’UNSS et aux pratiques extra-scolaires proposées par les associations. C’est toute une génération 2024 que nous voulons accompagner vers la réussite.

En cette rentrée, ce sont une dizaine de plateaux sportifs qui ont été livrés dans les collèges de Seine-Saint-Denis. C’est le cas pour le plateau sportif du collège Politzer de Montreuil qui sera inauguré le mardi 13 septembre à 15h30 par Stephane Troussel, Président du Conseil Départemental, en présence de Patrice Bessac, Maire de Montreuil.

A cette occasion, Stéphane Troussel reviendra sur la candidature de Paris 2024 au JO, notamment sur le bilan de la délégation du Département qui s’est rendu à Rio.

Il a ainsi été permis aux élus et aux techniciens du Département d’observer sur le terrain « les jeux en vrai » : transports et accueil des visiteurs du monde entier, qualité de la réalisation des équipements sportifs pérennes et temporaire, mobilisation des acteurs du territoire et notamment des jeunes dans l’organisation des jeux etc.

Ils ont ainsi pu constater la réussite des jeux de Rio mais également les points à améliorer, permettant ainsi de consolider le dossier de Paris 2024 et d’aiguiller la mobilisation du Département dans la candidature.

A un an de la désignation par le CIO de la ville hôte des jeux olympiques et paralympiques de 2024 le 13 septembre 2017 à Lima, le Département reste donc fortement mobilisé pour construire un projet de candidature qui gagne, fort de toutes les énergies que peut apporter la Seine-Saint-Denis avec Paris.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380