Intérieur, nuit

Installée dans la chapelle de l’ancien Carmel du musée d’art et d’histoire de Saint-Denis, l’exposition d’art vidéo « Chambres à soi » creuse les rapports de l’artiste à son espace personnel, du 13 mars au 28 avril.

JPEG - 50.8 ko

Un artiste qui se filme tous les matins au réveil, un autre qui tourne en dérision le bonheur domestique, une demeure transformée en phare... L’espace intime, la maison semblent décidément être des thèmes assez stimulants pour les artistes, y compris pour les vidéastes que le musée d’art et d’histoire de Saint-Denis expose à partir de ce jeudi et jusqu’au 28 avril dans l’ancienne chapelle du Carmel.

Le programme « Chapelle vidéo » est le fruit d’une collaboration pérenne entre le Département et la ville de Saint-Denis. Pour sa 6e édition, ses commissaires ont choisi de faire la part belle à l’espace du dedans, à cet intérieur plus ou moins confortable où bien souvent s’élabore la création.

« L’exposition a été pensée comme un pendant à la première installation, « La Zon-Mai », conçue par le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui et Gilles Delmas et que nous avions accueillie à l’automne 2013 », rappelle Nathalie Lafforgue co-commissaire de l’événement.

Dix artistes

Sous le dôme ouvragé de la chapelle du Carmel, les vidéos des 10 artistes exposés renvoient leur halo bleu. Thomas Salvador montre comment la maison peut être à la fois refuge et enfermement, Christophe Atabekian détourne de leur usage classique les objets du quotidien. Hélène Agofroy, elle, raconte les vicissitudes d’une petite maison du village industriel d’Aix-en-Othe, près de Troyes. Dans son film de 23 minutes, la vidéaste récite en voix off un scénario pendant qu’à l’écran, deux acteurs jouent à reconstituer en miniature ladite maison.

JPEG - 42.6 ko

« Je ne voulais pas tourner une scène historique. C’était plutôt l’espace qui m’intéressait et comment je m’appropriais la surface de cet espace. Une reconstruction, ça évite la mélancolie  », explique Hélène Agofroy, s’efforçant de livrer les clés de son œuvre.

"Trop de clés"

Les clés, c’est justement ce qui terrorise François Durif, accueilli en résidence par l’association « le Parti Poétique » basée à Saint-Denis et qui s’est filmé dans « Trop de clés » en train de découvrir les lieux de sa nouvelle demeure. Les couloirs du Carmel, ses cellules et ses sentences écrites au-dessus des portes n’ont en revanche plus aucun secret pour cet artiste qui participera à deux ateliers à destination des visiteurs dominicaux du musée. A partir de jeudi, les artistes vous ouvrent leur chambre secrète.

Christophe Lehousse

Savoir plus : artsvisuels.seine-saint-denis.fr

JPEG - 48.8 ko

Dans "Arrangements", la plasticienne et vidéaste Hélène Agofroy évoque l’histoire d’une petite maison dans le village bourguignon d’Aix-en-Othe :

JPEG - 44.8 ko

François Durif, auteur de "Trop de clefs", nous parle de l’importance du thème de la chambre dans son oeuvre :

Le regard de François Durif sur le musée d’art et d’histoire de Saint-Denis où il organisera deux visites personnalisées des lieux sur le thème « Chambres à soi », le dimanche 16 mars à 17h30, puis le dimanche 6 avril :

à lire aussi

Le cru 2016 de l’atelier des 200 !

L’édition 2016 de l’atelier des 200 qui s’est déroulée les 26 et 27 mars 2016 à Montreuil a réuni 200 amateurs fous de théâtre. Un atelier mené par le Nouveau Théâtre de Montreuil, le Théâtre de la Commune, le Théâtre Gérard Philipe, le Centre National de la Danse et la MC93.


Pour un nouveau T1 dans les meilleurs délais

Pour une ligne de transport moderne et efficace en Seine-Saint-Denis, affirmons la nécessité de voir avancer et aboutir le projet du « Nouveau T1 »


En compagnie des meilleurs escrimeurs handisport à Villemomble

Les samedi et dimanche 19 et 20 mars, le 13e tournoi international d’escrime de Villemomble a réuni les meilleurs épéistes et fleurettistes mondiaux, aussi bien handisport que valides.


Visite de « La Maison Garcia » à La Plaine Saint-Denis

Lauréate du dispositif départemental Les clés de l’habitat durable, la Maison Garcia, portée par l’association Solidarités Nouvelles pour le Logement, permet de maintenir dans des logements neufs des familles modestes de La Plaine Saint-Denis, installées dans le quartier depuis 1945.


Une nouvelle Maison des solidarités pour Dugny, Le Bourget et le Blanc-Mesnil

La nouvelle Maison des solidarités (MDS) de Dugny, Le Bourget et Le Blanc-Mesnil a été inaugurée jeudi 17 mars 2016.

0 | ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | ... | 390