Inauguration du T8 : le Département, bâtisseur du réseau de transports en commun en Seine-Saint-Denis

le 15 décembre 2014

Mardi 16 décembre, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, inaugurera le tramway T8 en présence des autres partenaires financeurs, la Région Île-de-France, la RATP, le STIF et Plaine Commune.

Cette nouvelle ligne de tramway, qui reliera Saint-Denis à Épinay et Villetaneuse, transportera quotidiennement 60.000 voyageurs. Son inauguration s’inscrit pleinement dans la politique de développement des transports en commun voulue par la Conseil général, par la création de lignes de tramways (inauguration T5 et T8, prolongement T1), le prolongement de lignes de métro (11, 12, 14), et la création de nouvelles lignes dans le cadre du futur réseau de transports du Grand Paris (tangentielle Nord et 3 nouvelles lignes de métro).

Le Conseil général a été au cœur de la réalisation des travaux du T8 et s’est vu confier par le STIF la coordination de l’ensemble des maîtres d’ouvrage (RATP, EPA Plaine de France et Plaine Commune) de ce grand projet d’aménagement urbain. Il est également en charge de la commission de règlement amiable qui a permis de maintenir l’activité commerciale durant toute la durée du chantier en indemnisant les commerçants riverains du chantier et subissant un préjudice. 60 dossiers ont ainsi été traités et 600.000 euros versés.

Le Conseil général a également eu la charge de réaménager les espaces publics autour de la ligne, représentant 100 des 250 millions d’euros du projet global. Il a fait le choix, dans ce cadre, de favoriser les circulations douces par la création d’espaces de promenades, la plantation d’arbres ou encore la création de pistes cyclables.

« Faire des tramways, c’est œuvrer à l’apaisement de la circulation, à la réduction du trafic, c’est engager la lutte contre la pollution et le bruit et fluidifier les déplacements, décongestionner les axes les plus empruntés. » Stéphane Troussel, Président du Conseil général.
À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380