Inauguration des 16 gares RER B nord + modernisées

le 13 juin 2013

Des transports du quotidien améliorés pour la qualité de vie des séquano-dionysiens.

« Je me félicite de cet investissement qui met l’accent sur les transports au quotidien, ceux qui comptent pour la qualité de vie des séquano-dionysiens » déclare Stéphane Troussel, Président du Conseil général.

Vendredi 14 juin à 11h30, Stéphane TrousseL, participera à l’inauguration des 16 gares RER B + Nord modernisées qui aura lieu à la Gare de la Courneuve-Aubervilliers.

Ligne RER B : éléments structurant du territoire de la Seine-Saint-Denis

Créée en 1982, la ligne B du RER dans sa partie nord est empruntée quotidiennement par 300 000 usagers, soit une fréquentation équivalente à celle des TGV.

Cinq ans de travaux auront été nécessaires à la restructuration du fonctionnement de la ligne afin d’en améliorer l’accessibilité, le confort, l’information, la sécurité et la valorisation du patrimoine.

13 des 16 gares rénovées sur la ligne étant situées en Seine-Saint-Denis, le RER B structure le département par les déplacements qu’il permet en desservant notamment de grands pôles économiques.

À partir du 2 septembre prochain, des dizaines de milliers de séquano-dionysiens vont enfin pouvoir bénéficier de temps de parcours fiabilisé, d’une desserte simplifiée et renforcée, et d’une fréquence accrue.

Gare de la Courneuve-Aubervilliers : le projet de réaménagement du parvis

La gare de la Courneuve-Aubervilliers a bénéficié d’un réaménagement complet. Les dispositifs de signalisation et d’information ont été modernisés pour une meilleure orientation des usagers. Un nouvel éclairage intérieur et extérieur, la vidéo-protection et la mise en sécurité des quais permettent à la Gare d’offrir un espace public de qualité.

Desservies par le RER B et cinq lignes de bus dont 2 mobiliens, la gare de la Courneuve-Aubervilliers est située sur un axe routier majeur. C’est pourquoi, le Conseil général portera avec ses partenaires le projet de réaménagement de l’espace public autour de la Gare qui va considérablement améliorer les déplacements des piétons et des bus.

Les travaux dont le coût est évalué à 3 millions d’euros débuteront à l’automne pour une durée d’environ 9 mois.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

"Contrat" entre la Seine-Saint-Denis et l’État : il est urgent de mettre fin à un jacobinisme aveugle, absurde et ravageur

La dernière loi de finances impose aux collectivités territoriales la signature d’un « contrat » avec l’État avant le 30 juin sous peine d’une réduction de leurs dotations futures.


La BEI soutient le « Plan Ambition Collèges » du Département de la Seine-Saint-Denis

Pour la première fois dans son histoire, la Banque Europe d’Investissement s’engage dans un projet de financement avec le Département de la Seine-Saint-Denis. Ce projet d’envergure - à hauteur de 240 millions d’euros - est axé sur la rénovation et la modernisation de 22 collèges du Département, ainsi que sur la mise en œuvre de 14 opérations de transition énergétique visant à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments. Par ce projet, qui montre l’engagement du Département pour la rénovation énergétique et les pratiques écologiques de manière générale, on veut également montrer la capacité de l’Europe à aider des projets concrets, capables d’améliorer le quotidien des citoyens, à commencer par les plus jeunes.


Développer les transports en Seine-Saint-Denis, c’est urgent

Nous sommes plus d’une soixantaine d’élu.e.s de Seine-Saint-Denis, de toutes les couleurs politiques, à signer une lettre destinée au président de la République pour le développement des transports sur notre territoire. Nous ne demandons pas l’aumône ; l’État doit seulement tenir ses engagements. Car développer les transports en Seine-Saint-Denis, c’est répondre à une triple urgence sociale, économique et environnementale, mais c’est aussi préparer l’avenir et concourir au développement de l’attractivité territoriale.


Semaine du développement durable : la Seine-Saint-Denis engagée

A l’occasion de la semaine du développement durable, avec Belaïde Bedreddine, vice-président en charge de l’Écologie urbaine, nous avons souhaité mettre en exergue plusieurs politiques menées par le Département à destination de ses agent-e-s, mais aussi plus largement à destination de tou-te-s les habitant-e-s de la Seine-Saint-Denis.







0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 400