IST et VIH : dépistage gratuit en Seine-Saint-Denis

Vous souhaitez faire le point sur votre situation vis-à-vis des infections sexuellement transmissibles (VIH, hépatites, chlamydiae, gonocoque, syphilis et toutes autres infections) ?

 Répondre à vos besoins

Vous souhaitez aborder les IST et la prévention VIH avec des équipes spécialisées ? Vous souhaitez bénéficier gratuitement de tests de dépistage et bilans diagnostiques ?

 Une offre de santé sur le territoire

Les professionnel-les du Centre gratuit d’information de dépistage et de diagnostic des IST, VIH hépatite (CEGIDD) vous accueillent pour vous informer sur les maladies, réaliser des dépistages et diagnostics, fournir un traitement ou vous orienter. Le dispositif du CeGIDD département est composé d’un site principal (Bobigny) et d’antennes réparties sur le département (Aubervilliers, Montreuil, Aulnay sous Bois, Montfermeil).
Avec ou sans rendez-vous, vous pouvez vous faire dépister, gratuitement, de façon anonyme et sans condition de couverture maladie.

Faites-vous dépister ! Encouragez votre / vos partenaires à le faire !

PDF - 563.5 ko
Les centres départementaux de prévention santé en Seine-Saint-Denis
PDF - 1.4 Mo
Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des infections par le VIH, les hépatites et les infections sexuellement transmissibles (IST) en Seine-Saint-Denis
  • CeGIDD Bobigny

    Immeuble Européen 2, 203-213 avenue Paul Vaillant-Couturier
    tél : 01 71 29 58 38
    Accès : T1 (station "Jean Rostand")


  • Antenne CeGIDD CHI Le Raincy-Montfermeil

    10 rue du Général Leclerc (niveau 0, secteur E)
    tél : 01 71 29 58 38
    Horaires d'accueil : Mardi : de 9h15 à 12h30
    Accès : RER B (gare d'Aulnay-sous-Bois) + bus 613 (direction Chelles) RER B (gare de Villepinte) + bus 642B (direction Chelles) RER E (gare de Chelles) + bus 613 (direction Aulnay) RER E (gare de Gagny) + bus 604 RER E (gare du Raincy) + bus 601A ou 601B M° 5 (station "Pablo-Picasso") + bus 347 (arrêt "Pont de Bondy") Bus 602 (arrêt "Hôpital Montfermeil")


  • CDPS Aubervilliers

    1, rue Sadi Carnot
    tél : 01 71 29 58 10
    Horaires d'accueil : du lundi au jeudi : de 8h30 à 12h00 puis de 13h00 à 17h30 vendredi : de 8h30 à 12h30 puis de 13h00 à 16h30
    Accès : M° 7 (station "Aubervilliers - Pantin - Quatre Chemins") Bus 150, 170, 249 (arrêt "Hôpital La Roseraie")


  • CDPS Montreuil

    77, rue Victor Hugo
    tél : 01 71 29 22 10
    Horaires d'accueil : Lundi : de 8h30 à 12h30 puis 13h30 à 19h Mardi : de 8h30 à 10h puis de 13h30 à 19h Mercredi et Jeudi : de 8h30 à 12h30 puis de 13h30 à 17h30 Vendredi : de 8h30 à 13h
    Accès : M° 9 (station "Mairie de Montreuil") Bus 102, 115, 121, 129, 229, 322 (arrêt "Mairie de Montreuil")


  • Antenne CDPS d'Aulnay-sous-Bois

    Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballanger, Boulevard Robert Ballanger
    tél : 01 71 29 58 38
    Horaires d'accueil : Lundi : de 10h à 19h Mercredi : de 9h à 12h30 puis de 13h30 à 16h30
    Accès : RER B (station "Sevran Beaudottes") Bus 147 (arrêt "Sevran Beaudottes") CIF 15 (arrêt "Hôpital")


  • Antenne CDPS de Clichy-sous-Bois

    Place du 11 Novembre 1918
    tél : 01 43 88 83 80
    Horaires d'accueil : Lundi : de 13h30 à 16h30


  • CASO Médecins du Monde - Antenne CDPS

    10 rue des Blés
    tél : 01 55 93 19 32
    Horaires d'accueil : Dépistage tuberculose : mardi de 10h à 13h puis de 14h à 16h Dépistage IST : jeudi de 14h à 17

 Comment se passe le dépistage d’IST ?

Pour toute personne se présentant dans un CDPS ou au CeGIDD, l’accueil est assuré par une équipe médico-sociale. Un entretien confidentiel avec un médecin vous est proposé. Les tests appropriés sont prescrits et réalisés sur place. Les résultats sont rendus par un médecin lors d’un deuxième rendez-vous.
En cas de résultat positif, c’est-à-dire montrant qu’une infection sexuellement transmissible a été découverte, une prise en charge sanitaire vous est proposée par l’équipe :
- Le traitement pour les infections à chlamydiae, à gonocoques et pour la syphilis vous est donné sur place gratuitement
- Pour le VIH/SIDA/hépatites, une orientation vous sera proposée vers une équipe hospitalière pour envisager avec vous la prise en charge thérapeutique. Si le résultat des tests concernant l’hépatite B est négatif, il est possible de se faire vacciner sur place gratuitement.

 Le test rapide d’orientation diagnostique (TROD) pour le dépistage du VIH

JPEG - 11.1 ko

Vous n’avez pris aucun nouveau risque depuis 3 mois (ex. : relation sexuelle non protégée, avec un-e partenaire dont vous ne connaissez pas le statut sérologique). Vous pouvez faire un test de dépistage du VIH par une piqûre au bout du doigt. Le résultat du test TROD est immédiat. Si le test est positif (on parle de test « réactif »), il doit être confirmé par une prise de sang.Vous pouvez compléter ce dépistage par un bilan des autres Infections Sexuellement Transmissibles (IST), comme indiqué plus haut.

 Contre le VIH : une prévention diversifiée

Le terme de « prévention diversifiée » indique qu’il existe plusieurs moyens, très différents et adaptés aux besoins de chacun-e, pour prévenir une contamination par le VIH, virus du SIDA, et notamment :

- pour toutes et tous : le préservatif, masculin ou féminin, interne ou externe
pour les couples de statut sérologique différent : le « traitement comme prévention » (Treatment as prevention, TasP)
- pour certaines catégories de publics : la prophylaxie pré-exposition VIH (PrEP)
- en cas d’exposition accidentelle au VIH (ex. : rupture de préservatif) : le traitement post-exposition (TPE)
- pour les usagers et usagères de drogues injectables (UDI) : du matériel à usage unique

Certains de ces moyens de prévention peuvent être utilisés seuls ; d’autres appellent une utilisation combinée. Par exemple, la PrEP ne protège pas des infections sexuellement transmissibles autres que le VIH (ex. : chlamydiae, gonocoques…).

Le choix du ou des moyens de prévention du VIH, et des IST, dépend de la situation de chacun-e, et notamment des situations ou conditions dans lesquels peut exister un risque de contamination par le VIH. Les professionnel-les du CeGIDD sont à votre écoute pour aider à choisir le ou les moyens de prévention les plus adaptés à votre situation, à vos besoins et à vos préférences.

Accès aux moyens de prévention diversifiée :
- au CeGIDD : préservatifs ; PrEP
- à l’hôpital : TPE (aller directement aux Urgences) ; TasP
- dans certains CAARUD, CSAPA etc. : matériel pour les personnes usagères de drogues

Une offre de santé pour le territoire

Basé à Bobigny (site principal), le CeGIDD s’appuie sur équipe pluridisciplinaire de professionnels de la santé : médecin référent, équipe de médecins vacataires (généralistes ou spécialistes : dermato-vénérologie, gynécologie etc.), infirmières, secrétaires médico-sociales. Une psychologue-sexologue, et une assistante sociale, renforcent cette offre médicale et paramédicale, dans une logique d’approche globale de la santé sexuelle des personnes. Une responsable de centre supervise la gestion administrative et participe à l’animation de certaines thématiques transversales.
Au quotidien et en proximité, cette équipe assure l’accueil et la prise en charge gratuite des usagers-ères. La confidentialité, et le respect des particularités de chaque usager-ère, sont au CeGIDD des éléments essentiels de la prise en charge des personnes. L’ensemble de l’équipe accueille celles-ci de manière inconditionnelle, et en s’abstenant de tout jugement à leur égard.

L’offre de santé portée par les équipes des antennes du CeGIDD, s’inscrit dans la même logique que celle évoquée ci-dessus. Elle est également mise en œuvre par des équipes partageant ce niveau élevé de compétence, et plaçant l’usager-ère au centre de la prise en charge proposée.

 Une stratégie : vers une Seine-Saint-Denis sans SIDA

Compte tenu des caractéristiques démographiques, socio-économiques et de santé publique de son territoire, le Département de la Seine-Saint-Denis est particulièrement engagé dans la lutte contre les infections sexuellement transmissibles, le VIH et les hépatites. La collectivité assure cette mission par délégation de l’État depuis plusieurs années.
Depuis 2016, l’habilitation du CEGIDD départemental, Centre Gratuit d’information, de Dépistage et de Diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine, des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles, renforce cette action de la collectivité, en matière de santé publique.

La Seine-Saint-Denis est le deuxième département de France le plus touché par l’épidémie de VIH après Paris. La mobilisation de la Seine-Saint-Denis dans la lutte contre le sida est donc essentielle, autour des objectifs ambitieux de l’OMS : la réalisation des 3x90 (90% des séropositifs diagnostiqués, 90% traités par les antirétroviraux, 90% avec une charge virale indétectable) en 2020 et la fin de la transmission du VIH en 2030 en Seine-Saint-Denis.

Pour améliorer la qualité de notre action, l’épidémiologiste France Lert a élaboré en 2017, à la demande du Président du Conseil Départemental, la stratégie Seine-Saint-Denis sans SIDA. Ce travail, basé sur des données épidémiologiques et scientifiques, a également mobilisé des usagers, des acteurs associatifs et des professionnels de la santé et du social. En pratique, cette stratégie identifie des priorités et formule des recommandations en termes de stratégie d’intervention.

Le renforcement de l’accès de toutes-tous à l’offre de santé (prévention et soins) est un objectif prioritaire – et cohérent également avec les orientations de l’Agence Régionale de Santé (PRS2 et PRAPS).

PDF - 876.4 ko

Dépistage du VIH et des IST : une offre de santé du Département

Une équipe pluridisciplinaire permet à tous d’avoir accès à un dépistage du VIH, des hépatites et des infections sexuellement transmissibles (IST).
En fusionnant les structures existantes (CDAG-CIDDIST), la loi a donné naissance, en 2016, à un nouveau type de centre de santé, le CeGIDD, qui permet d’accroître l’accessibilité et la qualité de l’offre de prévention et de soins en Seine-Saint-Denis, notamment en direction des publics les plus vulnérables et éloignés du système de soins.

« Dans le cadre des nouvelles missions du CeGIDD, nous sommes dans une logique plus globale de santé sexuelle, explique la docteure Mathilde Marmier, cheffe du service de la Prévention et des Actions sanitaires au Département. Il y a désormais une prise en compte de la planification familiale. ».

Outre la possibilité de prescrire la contraception et de délivrer dans certaines conditions une contraception d’urgence, le nouveau dispositif permet de repérer, de prendre en charge et d’orienter les personnes victimes de violences sexuelles, notamment vers une interruption volontaire de grossesse (IVG) en cas de besoin, ou vers d’autres modalités d’aide ou d’accompagnement.

Aller vers les usagers-ères : des actions « hors les murs »

Le Département, par l’action de son CeGIDD, a également à cœur de réduire autant que possible les difficultés rencontrées par les usagers-ères pour accéder à l’offre de santé, et dont on sait qu’elles peuvent être nombreuses pour les personnes en situation de précarité. Cet objectif s’inscrit dans l’engagement de la collectivité contre les inégalités de santé.
Ainsi, les équipes CeGIDD ont développé des actions dites « hors les murs », pour aller vers ces personnes, dont on constate des difficultés à venir par elles-mêmes jusqu’à l’offre de santé.

« Nous ne nous contentons pas de nos consultations sur place, souligne Mathilde Marmier, nous nous déplaçons hors les murs. C’est une pratique ancienne en Seine-Saint-Denis, en partenariat avec les villes et les associations. Ainsi, nous organisons une consultation hebdomadaire IST dans le centre d’accueil de Médecins du monde à Saint-Denis. »

D’autres consultations sont également proposées dans les centres départementaux de prévention santé et dans les hôpitaux d’Aulnay-sous-Bois et de Montfermeil. Le département de la Seine-Saint-Denis est le deuxième, après Paris, à être concerné par l’épidémie de VIH. C’est dire l’importance de cette structure de dépistage. « On note que la Seine-Saint-Denis, par rapport à Paris ou à la moyenne nationale, compte plus de femmes touchées par le virus, indique la cheffe de service.

Dans notre département, la contamination se fait plus par voie hétérosexuelle qu’ailleurs. ». 
Afin de mieux connaître ses publics et répondre au plus près à ses besoins, un questionnaire anonyme a été élaboré, rempli à la fois par l’usager-ère en salle d’attente et par l’infirmièr-e et le médecin d’autre part.

À LIRE AUSSI

Paroles d’invisibles, l’exposition

La maltraitance des personnes âgées et handicapées est une réalité complexe et méconnue, encore peu médiatisée dans notre société. En réalisant une exposition à partir de témoignages, le Conseil départemental donne la parole à ces « invisibles » et souhaite sensibiliser les visiteurs à un sujet encore tabou.



Votre avis sur le revenu de base

13 Départements, dont la Seine-Saint-Denis, ont décidé de s’engager pour étudier la faisabilité du revenu de base. Ils souhaitent recueillir votre avis sur les contours de ce revenu de base.


Tableau de bord de la santé en Seine-Saint-Denis

Fruit de la collaboration entre le Département et l’Observatoire Régional de la Santé d’Île-de-France, ce tableau de bord permet de suivre l’évolution de la situation sanitaire et de ses déterminants en Seine-Saint-Denis.


Schéma en faveur des personnes handicapées

Le Conseil général a adopté le 3ème Schéma départemental en faveur des personnes handicapées

0 | 5 | 10

À LA UNE
Dans  Santé & Prévention

Appel pour la santé en Seine-Saint-Denis : remerciements

Appel pour la défense de la santé en Seine-Saint-Denis lancé par des élus, universitaires, professionnels de la santé et représentants du monde associatif.


Centres de planification familiale

Un lieu pour répondre à vos questions sur la sexualité, la contraception, l’avortement, les IST...


Mission métropolitaine de prévention des conduites à risques

La Mission est une ressource à l’échelle métropolitaine pour les professionnels confrontés aux conduites à risques, elle développe la qualification, l’information, l’évaluation et l’accompagnement des actions de prévention.


Vaccinations, évitons les occasions manquées

La vaccination permet de réduire les inégalités face à la maladie. En Seine-Saint-Denis, les vaccins sont disponibles dans près de 300 lieux.


L’Aide pour une Complémentaire Santé

L’ACS permet aux assurés sociaux d’accéder aux soins et à un système de protection sociale.


Les sages-femmes de PMI

Vous êtes enceinte ! Les sages-femmes de Protection Maternelle et Infantile sont à votre disposition.


Tuberculose, information et dépistage

La tuberculose reste une maladie présente dans la région Île-de-France.


Centres de PMI

Un réseau de proximité remarquable pour assurer le suivi des enfants de 0 à 6 ans.


Tête à Tête : voyage à travers les 1001 facettes de l’adolescence

Le Tête à Tête est un espace d’information, d’écoute et de prévention pour les 13/25 ans.


Prévention bucco-dentaire

La santé bucco-dentaire fait partie des priorités du Département en matière de santé publique.