Hébergement : le Département expérimente des solutions alternatives à l’hôtel

le 17 novembre 2016

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental, lancera vendredi matin une expérimentation de solutions alternatives pour l’hébergement d’urgence des publics qui relèvent de la compétence départementale : notamment les mères isolées, avec des enfants de moins de 3 ans qui se retrouvent souvent à l’hôtel, sans qu’un véritable accompagnement social soit mis en place.

Pour offrir à ces publics des conditions d’accueil plus dignes, un accompagnement social plus important, le Département a engagé le 18 février dernier à l’unanimité du Conseil départemental une démarche de recherche de solutions alternatives à l’hôtel. L’objectif est que les 4 millions d’euros investis par an par le Département soient utilisés plus efficacement pour la réussite des parcours de vie des 700 familles hébergées tous les ans.

Ce sont ainsi 20 logements qui vont progressivement être mis à disposition en lien avec les bailleurs OPH 93 et Osica d’ici de la fin de l’année, avec un accompagnement social de qualité mis en œuvre par l’association la Sauvegarde.

Stéphane Troussel se rendra vendredi matin sur 3 appartements T2 du patrimoine de l’OPH pour inaugurer ce dispositif et accueillir les 3 familles monoparentales qui viennent de prendre possession des lieux.

Lancement de l’expérimentation de l’hébergement alternatif à l’hôtel en Seine-Saint-Denis

Vendredi 18 novembre à 9h30

10 12, rue Charles Peguy à Stains.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380