Festival des pratiques partagées 2017 : une édition préfiguratrice du futur pôle sport et handicap

le 17 mai 2017

La FSGT 93 organise avec le soutien du Conseil départemental pour la 4ème année consécutive le festival des pratiques partagées.

Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine Saint Denis et Magalie Thibault, vice présidente chargée de l’autonomie, seront présents aujourd’hui pour cette grande journée du sport pour tous au stade départemental de la Motte à Bobigny avec cette année une résonance particulière, alors que la Commission d’évaluation du CIO vient de visiter les sites de la candidature de Paris 2024 en Seine-Saint-Denis.

Paris 2024 entend proposer des Jeux paralympiques en tout point aussi spectaculaires, festifs et populaires que les Jeux olympiques. La Seine-Saint-Denis est quant à elle de longue date engagée dans le développement du sport adapté et du handisport, avec un projet phare de création d’un pôle sport et handicap au parc de la Motte à Bobigny. Pleinement intégré au projet d’héritage de Paris 2024, ce pôle à rayonnement métropolitain voire régional permettra de proposer un lieu de pratique, de formation, de ressources, en matière de handisports pour les habitants, athlètes, ou professionnels du secteur.

Cette édition 2017 du festival des pratiques partagées sera une belle préfiguration de ce projet de pôle sport et handicap qui connaîtra une nouvelle grande étape en juin avec l’ensemble de ses partenaires. Grâce à l’engagement des comités sportifs départementaux, ce sont 25 pratiques sportives différentes qui vont être proposées sur le futur site du pôle sport et handicap. Personnes en situations de handicap ou non, tous partageront cette journée de sport et de sensibilisation avec un même objectif : construire une société plus inclusive qui rende la pratique sportive accessible à tous.

Contact presse :
Antoine Delangre-Marini

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380