Fabrique des Jeux en Seine-Saint-Denis : lancement de l’Atelier des Villes en présence de Stéphane Troussel et de Tony Estanguet

le 1er février 2019

La Fabrique des Jeux a tenu hier son premier Atelier des Villes, réunissant toutes les communes de Seine-Saint-Denis. Ce projet avait été proposé à l’occasion du lancement de la Fabrique, le 13 juin dernier, pour engager l’ensemble des territoires du département dans la dynamique des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Animé par Olivier Klein, maire de Clichy-sous-Bois, et le Département, cet atelier a été officiellement lancé ce jeudi 31 janvier en présence de Stéphane Troussel et de Tony Estanguet, président du comité d’organisation de Paris 2024.

Ce lancement répondait à une attente forte des villes (23 villes représentées) d’échanger et de s’engager dans des projets autour des Jeux de 2024. Pour le Conseil départemental, cet atelier matérialise sa volonté de faire rayonner les JOP dans toute la Seine-Saint-Denis, au-delà des nombreux sites de compétition et d’entraînement olympiques et paralympiques du département.

Ce premier atelier a été l’opportunité de montrer, avec l’ensemble des acteurs locaux et les partenaires de Paris 2024, que nous pouvons nous rassembler, travailler ensemble, innover et proposer des actions concrètes et utiles qui permettront aux habitant.e.s de participer à cette belle aventure collective et de construire un héritage durable au-delà des seules compétitions. Concrètement il a été acté :

- La création d’une lettre d’information entre les collectivités de Seine-Saint-Denis pour partager l’actualité et les projets liés aux Jeux ;
- La mise en place d’un comité technique au niveau du département avec les villes et la réunion de l’Atelier des Villes tous les trimestres ;
- La mobilisation des villes autour de la Journée Olympique du 23 juin et les Journées de la jeunesse et du bénévolat ;
- L’association des Villes à la stratégie Héritage pour la Seine-Saint-Denis en lien avec Paris 2024 et le Département

Stéphane Troussel, président du conseil départemental : "Notre engagement est total pour permettre la participation directe de tous les habitants, et pour que les Jeux de 2024 soit un booster pour tout le territoire. L’adoption par le Département d’un plan de mobilisation s’inscrit dans la stratégie d’héritage ambitieuse de Paris 2024. Grâce à la Fabrique des Jeux, en coopération étroite avec le COJO, nous voulons mettre toutes les villes au cœur du projet olympique pour construire nos jeux en Seine-Saint-Denis"

Tony Estanguet, président de Paris 2024 : "A Paris 2024, on dit souvent que les Jeux seront ce que l’on décide collectivement d’en faire. La Fabrique des Jeux est un formidable outil au service de cette vision, pour construire les Jeux de 2024 avec le territoire de la Seine-Saint-Denis. Avec l’ensemble des acteurs locaux, nous partageons l’ambition de faire de Paris 2024 une chance pour les habitants du département. Nous avons cinq ans pour concrétiser ensemble cette ambition."

La Fabrique des Jeux est un outil de mise en commun d’idées et d’initiatives qu’a souhaité le Département pour réussir au mieux non seulement les Jeux, mais l’héritage qui en découlera. Pour cela, la Fabrique s appuie sur des ateliers avec tous les secteurs d’activités et les partenaires locaux volontaires.

La Fabrique permettra ainsi aux acteurs du territoire de se réunir pour échanger sur Paris 2024, mais également, à travers les croisements et les partages entre acteurs de tous horizons, pour construire des actions, des évènements de mobilisation, et des projets qui feront que les Jeux olympiques et paralympiques irrigueront l’ensemble du territoire, de ses habitants, et tous les domaines.


Contact presse :
Cabinet de la présidence du département de la Seine-Saint-Denis / Antoine Delangre-Marini - adelangremarini@seinesaintdenis.fr
Contacts presse Paris 2024 :
Alexandre VILLEGER – avilleger@paris2024.org
Christophe PROUST – cproust@paris2024.org

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380