Exposition et remise des prix des Carnets de voyage Odyssée Jeunes

le 18 juin 2014

Jeudi 19 juin, à 17h30 aux Archives nationales, à Pierrefitte-sur-Seine, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, et Mathieu Hanotin, Vice-Président en charge de l’éducation, participeront à l’exposition des Carnets de voyage Odyssée jeunes.

Jeudi 19 juin, à 17h30 aux Archives nationales, à Pierrefitte-sur-Seine, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, et Mathieu Hanotin, Vice-Président en charge de l’éducation, participeront à l’exposition des Carnets de voyage Odyssée jeunes.

300 collégiens sont attendus à cet événement lors duquel seront décernés les prix du jury et du public aux collèges lauréats du concours de carnets de voyage.

Lancé en 2009 par la Fondation BNP Paribas et le Conseil général, Odyssée Jeunes est un programme de soutien à la réalisation de voyages scolaires organisés par les collèges de Seine‑Saint‑Denis.

Depuis sa création, 730 projets d’ouverture culturelle ont été soutenus, permettant à près de 30 000 collégiens de 105 collèges de Seine-Saint-Denis de découvrir le monde avec leurs enseignants. Chaque projet soutenu peut bénéficier d’une subvention pouvant atteindre 10 000 €.

Le Carnet de voyage : prolonger et partager l’expérience du voyage
Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et la Fondation BNP Paribas, organisent chaque année un concours de carnets de voyage pour que les collégiens puissent témoigner de leur expérience et de leurs connaissances, mais également de les partager avec leurs parents et les autres élèves du collège.

Le blog comme nouveau support d’expression
C’est un jury composé de professionnels de l’image, de l’éducation et d’élus du Conseil général, qui s’est réuni pour sélectionner deux carnets qui seront primés. 14 carnets de voyage ont été réceptionnés cette année ainsi que 6 blogs, nouveauté du concours 2014. Un prix du public sera également remis suite à un vote des collégiens sur place.

Présentation des Carnets de voyage Odyssée Jeunes et remise des prix

En présence de :
Stéphane Troussel, Président du Conseil général,
Mathieu Hanotin, Vice-Président chargé de l’Éducation, Député,
Michel Pébereau, Président d’honneur de BNP Paribas, président de la Fondation BNP Paribas,
Gilbert Coulombel, Directeur régional de BNP Paribas,
Jean-Louis Brison, Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale,
Philippe Ballé, DASEN adjoint.

- Quand : Jeudi 19 juin à 17h30
-  : Archives nationales - 59 rue Guynemer - Pierrefitte-sur-Seine

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse


Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.







Stéphane Troussel, Christian Favier, Marie-Christine Cavecchi et Patrick Septiers demandent de vraies garanties pour les transports du quotidien et leur priorisation avant toute décision sur la poursuite du projet du CDG Express.

L’amélioration de la liaison de Paris à ses aéroports ne peut se faire au détriment des transports du quotidien, et elle ne passe pas uniquement par la construction d’un train express. Or, la ministre des transports semble conditionner l’amélioration des conditions de transports des 900 000 usager.e.s quotidiens du RER B à la réalisation de ce transport qui ne concernera hypothétiquement que 20 000 usager.e.s occasionnel.le.s. Si des garanties ne nous sont pas apportées concernant les transports du quotidien, nous le disons : nos collectivités ne participeront à aucune avancée opérationnelle sur le CDG Express.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 410