Etude sur l’impact des violences dans le couple sur les enfants dans les informations préoccupantes

le 15 novembre 2018

L’Observatoire des violences envers les femmes a souhaité mener une étude à partir des informations préoccupantes (IP) afin de mettre l’accent sur l’impact des violences dans le couple sur les enfants et adolescent·e·s.

Étude de l’Observatoire des violences envers les femmes du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, réalisée par Ségolène Aubry-Bloch, chargée de mission, en partenariat avec la CRIP 93

L’objectif de cette étude est d’alerter les professionnel·le·s de l’enfance et de l’adolescence sur le fait qu’un enfant qui présentent des signaux de mal-être peut être co-victime de violences dans le couple. Les préconisations ne seront pas les mêmes si ces violences sont repérées ou non. Ceci est essentiel pour évaluer quelles seront les mesures de protection les plus adaptées. Le plus souvent, c’est en protégeant la mère de nouvelles violences que celle-ci sera en capacité de protéger son enfant. C’est le sens de toutes les mesures de protection, telles que le téléphone grave danger, l’ordonnance de protection, la mesure d’accompagnement protégé, ou encore l’espace de rencontre protégé.

Chiffres clés de l’étude

Sur les 100 IP :
- 30% des IP comportent des faits de violences conjugales
- 41% des enfants de l’étude sont co-victimes des violences dans le couple

Sur les enfants co-victimes des violences dans le couple :
- 62% des enfants co-victimes des violences dans le couple ont moins de 6 ans
- 81% ont moins de 10 ans
- 84,5% des enfants assistent aux scènes de violences dans le couple
- 57% des enfants sont des victimes directes de violences graves par l’auteur des violences dans le couple, 86% si l’on ajoute les violences psychologiques

PDF - 38.2 ko
Télécharger la fiche synthèse de l’étude sur l’impact des violences dans le couple sur les enfants dans les informations préoccupantes
PDF - 561.8 ko
Télécharger l’étude complète sur l’impact des violences dans le couple sur les enfants dans les informations préoccupantes
À LIRE AUSSI

Protection de l’enfant, accompagnement des familles

Cohérence, continuité et complémentarité

0 | 5 | 10

À LA UNE
Dans  Observatoire des violences envers les femmes

Ligne de protection

Un court-métrage de Virginie Kahn, sur le portable d’alerte pour protéger les femmes en très grand danger.


Téléphone Grave danger : protéger les femmes en très grand danger

Ce dispositif expérimenté depuis 2009 dans le département a été généralisé au reste de la France en 2014.


L’Observatoire Départemental des violences envers les femmes

Premier du genre en France, l’Observatoire départemental des violences envers les femmes a été créé en 2002.


Lutte contre les mariages forcés

Face au danger de mariage forcé, les jeunes femmes doivent pouvoir trouver l’aide de professionnel-le-s sensiblisé-e-s et formé-e-s. Savoir qu’elles peuvent être protégées leur permet de libérer leur parole.


Ordonnance de protection : l’évaluation

Supports et résultats de l’évaluation de l’ordonnance de protection en Seine-Saint-Denis.


Mesure d’Accompagnement Protégé (MAP)

Afin de permettre l’exercice du droit de visite dans un contexte de violences conjugales.


Consultations de psychotraumatologie

En partenariat avec le centre de psychotrauma de l’institut de victimologie de Paris, le département de la Seine-Saint-Denis est aujourd’hui doté de 22 consultations.


Vous êtes en danger, vous pouvez être protégée

Vous êtes en danger, vous pouvez être protégée. Découvrez les différentes mesures qui existent.


Les violences et leurs conséquences

Une brochure à destination des adolescentes et des jeunes femmes.

0 | 10