Emprunts toxiques

le 25 juillet 2014

Loi de sécurisation des contrats de prêts structurés : une exonération inacceptable de la responsabilité des banques !

La loi votée le 17 juillet, relative à la sécurisation des contrats de prêts structurés, qui permet rétroactivement d’exonérer les banques de leurs excès pour en faire reposer le coût sur les contribuables locaux est intolérable pour notre département et les collectivités dupées par ces organismes financiers.

Je regrette la décision du Conseil Constitutionnel qui a validé cette loi le 24 juillet dernier, remettant en cause les victoires acquises par la Seine-Saint-Denis et les autres collectivités devant la justice depuis plusieurs mois.

L’argument de la préservation des finances publiques n’est pas recevable, sauf à considérer que ce que paieront les collectivités au final ne constitue pas une dépense publique : le gouvernement devra prendre ses responsabilités et mettre les moyens pour compenser ce préjudice qui risque de se chiffrer en dizaine de millions d’euros pour notre département.

Certes, le gouvernement annonce la création d’un fonds pour aider les collectivités à sortir du piège des emprunts toxiques. Mais les moyens de ce fonds ainsi que ses modalités de financement demeurent plus qu’insuffisants.

Les contribuables et habitants de la Seine-Saint-Denis n’ont pas à payer pour les dérives des banques et je n’écarte pas la possibilité de soulever devant les Tribunaux les violations de la Convention Européenne des Droits de l’Homme que constitue cette loi de validation préjudiciable à l’avenir de nos collectivités.
Stéphane Troussel, Président du Conseil général.

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 420