Écrivains en Seine-Saint-Denis

le 15 septembre 2017

Durant un an, écrivains ou illustrateurs s’immergent en bibliothèques, entreprises, théâtres, lieux patrimoniaux, rencontrent les habitants, et nourrissent leur travail de création.

SEPTEMBRE 2019/JUIN 2020

 Résidence Penda Diouf

à la Maison des femmes de Saint-Denis

L’autrice

Penda Diouf est bibliothécaire et autrice de théâtre. Elle produit des textes autour de ses thèmes de prédilection comme l’oppression, le patriarcat, l’écoféminisme mais aussi la colonisation ou des textes de commande. Elle jouera dans sa prochaine pièce, Pistes… récit autobiographique sur son vécu de femme racisée et sur le génocide des Héréros et Namas en Namibie. Elle a co-fondé avec Anthony Thibault le label Jeunes textes en liberté, festival de théâtre itinérant qui valorise les auteur·rice·s de théâtre contemporain et cherche à combler les manques en termes de narration et de représentation.
Elle anime des ateliers d’écriture à l’Université Paris 8 et pour des publics scolaires ou allophones. Penda Diouf sera artiste associée au Centre dramatique national de Valence à partir de septembre 2020.

La Résidence
« La Maison des femmes soigne les corps et soulage les esprits par une écoute, une attention, des dispositifs psychologiques. J’ai assisté à des groupes de paroles sur l’excision. J’y ai entendu des salutations qui réchauffent le coeur « Bonjour les soeurs », créant un sentiment de sororité. J’ai entendu des histoires universelles de domination masculine et de poids de la société. J’y ai vu une petite fille, au milieu du cercle, tirer comme un poids lourd le sac de sa maman. Mise en abyme. Cette résidence est la possibilité d’écrire à plusieurs mains avec les personnes fréquentant ou travaillant dans la structure, en lien avec d’autres partenaires sensibles à ces questions. Étant donné leur présence sur le territoire, j’accorderai une belle place aux langues d’origine dans le texte du spectacle. »


La Maison des Femmes
1 Chemin du Moulin Basset
93200 SAINT-DENIS
01 42 35 61 285


 Résidence Michèle Sigal

en résidence à Emmaüs Coup de main, Pantin

L’autrice

Michèle Sigal écrit pour le théâtre, la radio et est également comédienne. Elle est l’auteure de dix pièces de théâtre, d’un scénario de long-métrage et de sept pièces radiophoniques mises en onde sur France Culture. La plupart de ses pièces sont publiées ou ont été jouées, plusieurs ont été traduites. Lauréate de la Villa Médicis hors les murs en 1997, elle reçoit les prix Histoires courtes au Festival des Radiophonies en 2004 et Nouveau talent radio de la SACD en 2006.
Son écriture fait vivre sur scène un présent qui inclut la mémoire, la fiction et le rêve, où se jouent les tensions à l’œuvre dans notre société. Dans le cadre de sa résidence elle abordera pour la première fois, l’écriture de nouvelles.

La résidence

"La Seine-Saint-Denis représente pour moi un territoire de contraste, vivant, en mouvement, et donc en tension. Plusieurs mondes semblent s’y croiser, se rencontrer ou s’éviter. C’est cette cohabitation que j’aimerais observer et questionner. La diversité des populations, des espaces, des temporalités, des énergies et des cultures en font un réservoir de fictions, si l’on considère que les germes de la fiction se trouvent dans le réel.
C’est à Pantin que j’ai choisi de mener des ateliers d’écriture et de lecture au sein de l’association Emmaüs Coup de main, les Compagnons du devoir et la bibliothèque Elsa-Triolet. Les rencontres sont pour moi le lieu où s’échangent les expériences, les points de vue, les langues, les imaginaires, toutes choses qui sont aussi au coeur de la littérature.

EMMAÜS COUP DE MAIN
31 avenue Édouard Vaillant
93500 PANTIN
01 48 44 44 92


OCTOBRE 2019 / AOUT 2020

 Résidence Boris Hurtel

au musée d’art et d’histoire Paul Eluard de Saint-Denis

L’auteur

Boris Hurtel est un dessinateur de bande dessinée et éditeur indépendant. Il a publié deux romans graphiques, Prisonnier des Amazones chez The Hoochie Coochie en 2013 et Contes névrotiques, avec sa propre structure éditoriale, Une autre image, en 2016. Son prochain livre, L’Avenir est ailleurs, paraîtra en 2019. Boris Hurtel est l’éditeur de la revue Dérive urbaine, qui a reçu le prix de la bande dessinée alternative pour son sixième numéro au festival d’Angoulême en 2015. Son trait à base de pinceau jeté et de touches impressionnistes donne vie à des récits empreints d’humour qui, tout en s’inspirant du réel, procurent une sensation d’étrangeté et de décalage onirique.

La résidence
Le musée des hasards objectifs
À l’occasion d’une visite au musée d’art et d’histoire Paul Eluard, Boris Hurtel découvre des correspondances entre son travail et les collections du musée : le fonds Paul Eluard, les collections sur Francis Jourdain et sur la Commune de Paris de 1871. À l’instar des surréalistes, son oeuvre accorde une place importante au hasard, aux archives historiques et aux associations d’idées, ce qui le conduit à axer sa résidence sur le thème poésie et bande dessinée.
Dans le cadre de sa résidence, le musée mettra à l’honneur sa création graphique à travers l’exposition L’Avenir des hasards, tandis que la médiathèque du centre-ville exposera les Contes névrotiques. Des visites-ateliers et des conférences sur la bande dessinée contemporaine seront programmées par le musée tout au long de la résidence.

Musée d’art et d’histoire Paul Eluard
22 bis, rue Gabriel-Péri
93200 Saint-Denis
boris.hurtel@free.fr / 01 83 72 24 55


DECEMBRE 2019 /JUIN 2020

 Résidence Aiat Fayez

à la Bibliothèque de Bobigny

L’auteur

Né en 1979, Aiat Fayez suit des études de philosophie à Paris. Il quitte la France en 2010, vit à Berlin, Oxford, et s’installe à Vienne, où il se consacre à l’écriture. Il a écrit dix pièces publiées aux éditions de L’Arche et trois romans chez P.O.L. Finaliste du Grand Prix de littérature dramatique en 2016, il reçoit cette même année le prix Scenic Youth. Son œuvre tourne autour de la thématique de l’étranger : l’exil, extérieur ou intérieur, le concept de frontière, la langue minoritaire et la langue maternelle, le regard, l’étrangeté des autres et de soi-même, reviennent dans ses romans et ses pièces de théâtre comme autant de thèmes qu’il ne cherche pas à comprendre, mais à ressentir et à faire ressentir, dans une vision poétique et philosophique qui conjure optiques sociologique et politique.

La résidence
La résidence se tiendra à la bibliothèque Elsa Triolet de Bobigny, avec des échos à la MC93. L’observation nécessaire à la création littéraire s’effectuera à l’Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle qui, en tant que plus grande frontière de France en termes de départs et d’arrivées, est un lieu privilégié dans les problématiques que traite l’auteur. Ces observations, la manière dont elles pourraient servir à l’élaboration d’un écrit, les perspectives qu’elles promettent et celles qu’elles écartent, les sujets auxquels l’auteur est intiment lié, seront abordés par lui lors des rencontres qu’il fera avec les publics de la médiathèque sous la forme d’interventions, d’échanges et d’ateliers d’écriture.

BIBLIOTHÈQUE ELSA TRIOLET
4, rue de l’Union
93000 Bobigny
01 48 95 20 56


DECEMBRE 2019 /SEPTEMBRE 2020

 Résidence Alexandre Lenot

en résidence sur le site de Halage,L’Île-Saint-Denis

L’auteur

Après des premières vies dans l’associatif, la communication et les médias, Alexandre Lenot se tourne vers l’écriture en 2016. Son premier roman, Écorces Vives, paru aux éditions Actes Sud en 2018, lauréat du prix Première, a été salué par la critique et a figuré dans les sélections d’une dizaine de prix.
Également scénariste et documentariste, il est le coauteur du documentaire Saveur Bitume qui revient sur l’histoire du rap français politique. Son travail romanesque le porte à étudier le rapport de l’homme à la nature, ainsi que le lien entre le centre et la périphérie, à l’heure où la biodiversité est menacée comme jamais par les activités humaines.

La résidence
Le monde sauvage en milieu urbain
Pour son deuxième roman, Alexandre Lenot reviendra à des environnements urbains, tout en évoquant l’évolution de nos rapports avec le monde animal et végétal. Il s’agira d’étudier comment la nature se réinsère, se réapproprie et se faufile dans la ville, son béton et ses espaces densifiés. L’association Halage qui favorise l’impulsion par l’activité écologique, accueillera sa résidence dans le cadre du projet Lil’Ô, axé sur la reconquête de la biodiversité et la pratique de l’agriculture urbaine sur une friche industrielle.
Le volet d’actions culturelles se déploiera à la médiathèque Don Quichotte de Saint-Denis, à la médiathèque Persépolis de Saint-Ouen, avec les associations Fable Lab et ICI, et à l’école Paul Langevin : ateliers d’écriture, rencontres, projections et concert littéraire.
HALAGE
6 rue Arnold Géraux,
93450 L’Île-Saint-Denis
01 48 13 04 31 / standard@halage.fr

À LIRE AUSSI

Jeux des collèges

Le Département s’engage pour un sport éthique et durable, traversé par des enjeux d’éducation, de santé et de citoyenneté


Collection départementale d’art contemporain

Créée en 1986, la collection rassemble plus de 2000 œuvres d’art acquises en France et à l’étranger, auprès d’artistes renommés et de jeunes créateurs.


Archéologie départementale

Le Département mène une politique d’étude ambitieuse, de préservation et de valorisation de son patrimoine archéologique

0 | 5 | 10

À LA UNE
Dans  Culture

Écrivains en Seine-Saint-Denis

Durant un an, écrivains ou illustrateurs s’immergent en bibliothèques, entreprises, théâtres, lieux patrimoniaux, rencontrent les habitants, et nourrissent leur travail de création.


Soutien aux artistes et aux compagnies

Le Département soutient de nombreux projets d’artistes et de compagnies dans divers domaines, avec une attention particulière portée à la création contemporaine.


Cinémas publics de Seine-Saint-Denis

23 cinémas et 41 écrans à la programmation exigeante.


Le monde merveilleux du livre en Seine-Saint-Denis

Parce que la lecture est la pratique culturelle qui conditionne l’accès à toutes les autres, le Département en a fait une priorité de sa politique culturelle.


Accessibilité des équipements culturels

Un guide favorisant l’accès des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.


Soutien aux festivals et aux réseaux

Le Département soutient de nombreux festivals et manifestations culturelles sur son territoire. Leur foisonnement et leur rayonnement témoignent de l’implication des acteurs culturels en Seine-Saint-Denis


Soutien aux équipements culturels

Les équipements culturels diffusent une offre artistique pluridisciplinaire, représentative de la diversité des esthétiques et contribuent au maillage culturel du territoire.