Développer les transports en Seine-Saint-Denis, c’est urgent

le 31 mai 2018

Nous sommes une soixantaine d’élu.e.s de la Seine-Saint-Denis à signer une lettre ouverte que nous destinons au président de la République afin de réclamer le respect des engagements de l’État pour le développement des transports dans notre Département.

Ces nouvelles infrastructures sont cruciales pour notre territoire : non seulement elles répondent à une triple exigence sociale, économique et environnementale, mais en plus elles permettront de réduire les inégalités territoriales, encore très affirmées au sein d’une région Île-de-France qui est pourtant la plus riche du pays.

L’État doit respecter les engagements qu’il pris sur le volet des transports auprès de la Seine-Saint-Denis et de ses habitants, et nous voulons ainsi le rappeler à ses responsabilités. Il s’agit d’une indispensable et urgente nécessité afin d’améliorer de manière considérable et durable leurs conditions de vie.

Vous trouverez, ci-dessous, la liste des signataires, ainsi que la lettre ouverte que nous faisons parvenir au président de la République Emmanuel Macron.

SIGNATAIRES

Stéphane Troussel – Président du Conseil départemental, Corinne Valls – Maire de Romainville – Vice-présidente au Conseil départemental, François Asensi – Maire de Tremblay, Dominique Bailly – Maire de Vaujours, Patrice Bessac – Maire de Montreuil, Bruno Beschizza – Maire d’Aulnay-sous-Bois – Président de Paris Terres d’Envol , Stéphane Blanchet – Maire de Sevran,
Patrick Braouezec – Président de Plaine Commune, Patrice Calmejane – Maire de Villemomble, Claude Capillon – Maire de Rosny-sous-Bois, Hervé Chevreau – Maire d’Epinay – Conseiller départemental, Katia Coppi – Maire des Pavillons- sous-Bois – Conseillère départementale, Alexis Corbière - Député de Seine-Saint-Denis, Gérard Cosme – Maire du Pré-Saint-Gervais – Président Est-Ensemble, William Delannoy - Maire de Saint-Ouen, Stéphane de Paoli - Maire de Bobigny, Meriem Derkaoui – Maire d’Aubervilliers – Vice-président au Conseil départemental, Tony Di Martino – Maire de Bagnolet, Michel Fourcade – Maire de Pierrefitte – Conseiller départemental, Jean-Michel Genestier - Maire du Raincy, Mohamed Gnabaly – Maire de l’Ile-Saint-Denis, Bertrand Kern – Maire de Pantin – Conseiller départemental, Olivier Klein – Maire de Clichy-sous-Bois, Carinne Juste – Maire de Villetaneuse, Xavier Lemoine –
Maire de Montfermeil, Jacques Mahéas – Maire de Neuilly-sur-Marne, Gilles Poux – Maire de la Courneuve, Laurent Rivoire – Maire de Noisy-le-Sec, Laurent Russier – Maire de Saint-Denis, Éric Schlegel - Maire de Gournay, Azzedine Taïbi – Maire de Stains – Conseiller départemental délégué, Michel Teulet - Maire de Gagny et Président du territoire Grand-Paris-Grand-Est,
Sylvine Thomassin – Maire de Bondy, Ludovic Toro – Maire de Coubron – Conseiller régional, Martine Valleton – Maire de Villepinte – Conseillère départementale, Éliane Assassi – Sénatrice, Philippe Dallier – Sénateur, Annie Delmont-Koropoulis - Sénatrice, Fabien Gay – Sénateur, Gilbert Roger – Sénateur, Dominique Attia – Conseillère départementale, Mohamed Ayyadi – Conseiller départemental, Dominique Barjou – Conseillère régionale – Administratrice du Stif, Pascal Beaudet – Conseiller départemental, Bélaïde Bedreddine – Vice-Président, Isabelle Beressi – Conseillère régionale – Administratrice du Stif, Jean-Michel Bluteau, Conseiller départemental, Corinne Bord – Conseillère régionale, Emmanuel Constant – Vice-président,
Dominique Dellac – Conseillère départementale, Frédérique Denis – Conseillère départementale, Emir Deniz – Conseiller régional, Nadège Grosbois – Vice-Présidente du Département, Mathieu Hanotin – Conseiller départemental délégué, Pascale Labbé – Conseillère départementale déléguée, Florence Laroche – Conseillère départementale déléguée, Séverine Maroun – Conseillère départementale, Mohamed Mechmache – Conseiller régional, Frédéric Molossi – Vice-président du Département, Gérard Prudhomme – Conseiller départemental, Abdel Sadi – Vice-président du Département, Zaïnaba Saïd-Anzum – Conseillère départementale,
Pierre Serne – Conseiller régional, Magalie Thibault – Vice-présidente du Département, Olivier Thomas – Conseiller régional – Administrateur du Stif, Yannick Trigance – Conseiller régional, Mélissa Youssouf – Conseillère régionale, Francis Dubrac : Président de Plaine Commune Promotion...


Contact presse :
Cabinet présidence du département de Seine-Saint-Denis : Antoine Delangre-Marini : 01 43 93 93 47

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse


Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.







Stéphane Troussel, Christian Favier, Marie-Christine Cavecchi et Patrick Septiers demandent de vraies garanties pour les transports du quotidien et leur priorisation avant toute décision sur la poursuite du projet du CDG Express.

L’amélioration de la liaison de Paris à ses aéroports ne peut se faire au détriment des transports du quotidien, et elle ne passe pas uniquement par la construction d’un train express. Or, la ministre des transports semble conditionner l’amélioration des conditions de transports des 900 000 usager.e.s quotidiens du RER B à la réalisation de ce transport qui ne concernera hypothétiquement que 20 000 usager.e.s occasionnel.le.s. Si des garanties ne nous sont pas apportées concernant les transports du quotidien, nous le disons : nos collectivités ne participeront à aucune avancée opérationnelle sur le CDG Express.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380