Des vœux 2017 "In Seine-Saint-Denis" : innovants et participatifs

le 5 janvier 2017

Dans le prolongement du lancement de la marque “In Seine-Saint-Denis” en octobre 2016, le conseil départemental a logiquement choisi de mettre en avant la diversité et la créativité de son territoire pour sa campagne de vœux 2017.

Au cœur du visuel, une composition dite « Megapixel » a été créée à partir de plusieurs centaines de photos représentant le territoire et ses habitants.

Cette carte de vœux participative a collecté près de 460 visuels à partir d’une plateforme mise en ligne et de photocall éphémères. Chaque ambassadeur de la marque territoriale ou habitant a pu ainsi « figer », le temps d’un cliché, son engagement et son soutien à cette initiative.

Le traitement d’image Mégapixel, inspiré de l’univers du cinéma, est pour la première fois utilisée pour une campagne institutionnelle.
L’utilisation d’une application spécialisée pour ce principe iconographique nous a permis de reproduire à partir des visuels récoltés la forme des 4 chiffres qui compose l’année 2012.

Le visuel est également accessible à l’adresse suivante : voeux2017.seinesaintdenis.fr. Des logiciels dédiés à la cartographie ont été spécialement détournés pour créer une animation et ainsi permettre aux internautes de naviguer à travers les 34 155 × 24 000 pixels qui composent l’image ! Chaque semaine, un jeu les invite à retrouver des éléments précis qui ont été dissimulé dans le visuel.

Pour le film des vœux, le département a souhaité transposer ce traitement afin de faire naviguer les internautes à travers la diversité du territoire. Cette intention créative a été traduite par un montage vidéo sur after effect alliant le plugin particular, des incrustations d’animation, des motions blur et des mouvements continus de la caméra.

Campagne réalisée avec l’agence Iceberg.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse


Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.







Stéphane Troussel, Christian Favier, Marie-Christine Cavecchi et Patrick Septiers demandent de vraies garanties pour les transports du quotidien et leur priorisation avant toute décision sur la poursuite du projet du CDG Express.

L’amélioration de la liaison de Paris à ses aéroports ne peut se faire au détriment des transports du quotidien, et elle ne passe pas uniquement par la construction d’un train express. Or, la ministre des transports semble conditionner l’amélioration des conditions de transports des 900 000 usager.e.s quotidiens du RER B à la réalisation de ce transport qui ne concernera hypothétiquement que 20 000 usager.e.s occasionnel.le.s. Si des garanties ne nous sont pas apportées concernant les transports du quotidien, nous le disons : nos collectivités ne participeront à aucune avancée opérationnelle sur le CDG Express.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380