Décision de financement de la ligne 16 : un métro qui va changer la vie en Seine-Saint-Denis

le 4 juillet 2014

Vendredi 4 juillet 2014, le Conseil de surveillance de la Société du Grand Paris acte l’investissement nécessaire pour la réalisation de la ligne 16 intégrée dans le schéma du Nouveau Grand Paris des transports.

J’accueille cette décision avec une grande satisfaction car elle est importante, voire historique, pour la Seine-Saint-Denis. En votant cet investissement de 3,5 milliards d’euros (H.T), nous fixons des cadres et nous actons un projet qui va permettre de redistribuer les cartes au sein de la région Ile-de-France et changer la vie quotidienne de centaine de milliers de Séquano-dionysiens.

Le Nord et l’Est de notre département pourront enfin bénéficier de connexions avec les grands axes de transports en commun de la métropole. Il ne sera plus nécessaire de faire 1 heure de transport pour aller de Clichy-sous-Bois à Paris, alors que seulement 9 kilomètres les séparent. Clichy-Montfermeil sera à 13 minutes de la gare RER du Bourget au lieu de 45 minutes, Aulnay-sous-Bois ne sera plus qu’à 11 minutes de Saint-Denis-Pleyel au lieu de 50 minutes, etc.

Si je me suis battu, avec l’ensemble des élus de la Seine-Saint-Denis, pour cette ligne 16, comme pour la ligne 17 et l’ensemble du réseau, c’est que nous connaissions bien son importance économique, social, urbain.

C’est d’ailleurs ce que nous disions dans l’appel que nous avons lancé, en juin dernier, alors que des incertitudes pesaient encore sur le financement de ce projet, véritable ossature de la future métropole parisienne.

C’est donc une victoire pour la Seine-Saint-Denis, ses habitants, ses salariés et plus largement pour l’ensemble de la région.

La ligne 16, qui accueillera quotidiennement 150 000 à 200 000 voyageurs dès 2023, reliera Saint-Denis à Noisy-Champs. Elle est en correspondance avec de nombreuses lignes de transport (RER A, RER E, RER B, lignes Transilien) et permet une liaison directe vers les pôles du Bourget et de la Plaine Saint-Denis. Les gains de temps seront ainsi conséquents : 6 minutes entre Chelles et Noisy-Champs contre 28 minutes aujourd’hui.

Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi de validation des emprunts dits "toxiques"

Déclaration de Stéphane Troussel suite à l’annonce d’une proposition de loi de validation des emprunts dits "toxiques" contractés par les collectivités locales


8 nouveaux contentieux contre les banques

Avant le terme du délai de prescription, le Département initie 8 nouveaux contentieux sur des produits structurés, porteurs d’un risque important pour la collectivité


Inauguration des 16 gares RER B nord + modernisées

Des transports du quotidien améliorés pour la qualité de vie des séquano-dionysiens


Stéphane Troussel rend hommage à Pierre Mauroy

« Pierre Mauroy restera une figure incontournable du socialisme » déclare le Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis


Maintien de la subvention au Conservatoire d’Aubervilliers-La Courneuve

Dans un courrier adressé à la Ministre de la culture le 14 mars, Stéphane Troussel demandait à Aurélie Filippetti, de reconsidérer le projet du ministère de baisser sa subvention au conservatoire, il a été entendu


Plan de Rattrapage des Équipements Sportifs

Lors de la séance du 18 avril, les élus de l’Assemblée départementale ont adopté un Plan de Rattrapage des Équipements Sportifs (P.R.E.S) en Seine-Saint-Denis


Stéphane Troussel reçu à Bercy

Après avoir interpellé l’État sur la question des emprunts toxiques, Stéphane Troussel a été reçu, le 16 avril, par le cabinet du ministre de l’Économie et des Finances Pierre Moscovici


Aux côtés des parents mobilisés pour l’école en Seine-Saint-Denis

Mardi 16 avril, je me rendrai auprès des parents d’élèves des écoles Paul Doumer et Anatole France de La Courneuve qui occuperont symboliquement l’établissement de leurs enfants pendant une heure, comme le feront les parents de nombreuses autres écoles du Département.


Amnistie des banques : c’est NON !

Stéphane Troussel réagit aux articles de presse qui font état de l’intention du Gouvernement de faire adopter une loi d’amnistie des banques sur la question des emprunts toxiques


Lieux de Résistance et de déportation : le Département poursuit son travail de mémoire

Vernissage de l’exposition Résistants [1940-1944] Photographies des graffiti du Fort de Romainville, présentée aux Archives départementales du 10 avril au 5 juillet

0 | ... | 330 | 340 | 350 | 360 | 370 | 380 | 390 | 400 | 410 | 420