Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez les dernières informations à jour en suivant ce lien

Décharges sauvages, la situation ne peut plus durer

le 13 septembre 2013

Le département de la Seine-Saint-Denis est un territoire où il y a trop de décharges sauvages, trop d’accotements, talus et échangeurs autoroutiers où les déchets s’accumulent. Gravats, produits dangereux, détritus de toutes sortes : ces déchets ne devraient pas faire partie de notre paysage.

Ces espaces relèvent généralement de la Direction Régionale et interdépartementale de l’Équipement et de l’Aménagement Île-de-France et ils sont littéralement laissés à l’abandon.

Au bout de combien de temps le terre plein central de l’A103 ou le demi échangeur entre l’A104-exRN2 auraient été nettoyés s’ils se trouvaient à Paris ou dans les Hauts de Seine ? Sans doute rapidement : ils semblent contenir de l’amiante.

Régulièrement les habitants, les acteurs économiques de la Seine-Saint-Denis nous disent que cette situation nuit gravement à l’image de notre territoire, à la qualité de la vie qu’on y mène et à l’attractivité de notre département. Sans parler des risques sanitaires…
Cette situation ne peut plus durer.

Chacun doit prendre ses responsabilités. Les usagers, bien sûr, mais aussi l’État.
C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire et d’interpeller le préfet pour que l’État prenne, dans les meilleurs délais des dispositions pour que cela change.
Le Conseil général, lui, réalise régulièrement des opérations de nettoyage sur le réseau dont il a la charge.

Par ailleurs, ce dimanche 15 septembre, journée nationale de lutte contre les décharges sauvages, nous soutiendrons les bénévoles de l’association « Let’s do it » pour le nettoyage citoyen de deux sites, à Saint-Denis et à Clichy-sous-Bois.

Nous réaliserons en parallèle deux nettoyages par nos propres services à Montreuil et à Aulnay-sous-Bois.

L’objectif est double. Rendre ce département plus accueillant et envoyer un message fort aux habitants comme aux acteurs publics et privés de Seine-Saint-Denis : l’amoncellement des déchets, la détérioration de notre cadre de vie n’est pas une fatalité.

Lettre de Stéphane Troussel, Président du Conseil général, à Monsieur Philippe Galli, Préfet de la Seine-Saint-Denis

Bobigny, le 11 septembre 2013

Monsieur le Préfet,
Je souhaite attirer votre attention sur l’insalubrité des accotements, talus et échangeurs autoroutiers dans le Département.
S’agissant des autoroutes, de leurs bretelles et de leurs dépendances dont la gestion relève de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Équipement et de l’Aménagement Île-de-France (DRIEA), je constate le développement des dépôts d’ordures, parfois de produits dangereux, et l’abandon du nettoiement de ces espaces. Dans de trop nombreux points du Département, les déchets font malheureusement partie du paysage.
Cette situation ne peut plus durer.

Régulièrement les habitants, les acteurs économiques de la Seine-Saint-Denis, nous disent que cela nuit à l’image de notre territoire, à la qualité de la vie qu’on y mène, à l’attractivité de notre département.

Ces réclamations ont d’ailleurs été transmises systématiquement à la DRIEA en sollicitant leur intervention.

Pour sa part, le Département de la Seine-Saint-Denis, très attaché à l’environnement et au cadre de vie des séquano-dionysiens réalise régulièrement des campagnes de propreté telle que celle du 15 septembre 2013, journée nationale de la propreté.

Je souhaite donc, Monsieur le Préfet, que vous me fassiez part des dispositions que vous comptez mettre en œuvre à court terme pour remédier à cette situation qui, au-delà de l’image déplorable qu’elle renvoie, pourrait présenter des risques sanitaires de par la nature des déchets qui s’accumulent.

Dans cette attente et restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de ma considération distinguée.

JPEG - 4.7 ko
À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Salon de l’Agriculture : première participation de la Seine-Saint-Denis

La Seine-Saint-Denis participera pour la première fois, du 22 février au 1er mars 2020, au Salon International de l’Agriculture à Paris. Présent sous les couleurs de sa marque territoriale « In Seine-Saint-Denis », le Département fera découvrir ses enjeux et ambitions en matière d’agriculture urbaine, mais aussi les nombreux actrices et acteurs du territoire qui œuvrent déjà en la matière (Pavillon 4 Stand D133).


Le Département de Seine-Saint-Denis lance deux nouvelles actions pour le verdissement de son territoire

Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, a inauguré jeudi 6 février la toute première cour « Oasis » de Seine-Saint-Denis, au Collège Langevin-Wallon à Rosny-sous-Bois. Il a par ailleurs annoncé la mise en place dès le du 1er mai de l’opération « Un bébé = un arbre », qui concourra également au verdissement de la Seine-Saint-Denis


Calendrier du Grand Paris Express : réaction de Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis

Le journal Le Parisien fait état ce matin d’inquiétudes concernant le respect du calendrier des travaux des lignes 16 et 17 du futur métro du Grand Paris Express. Inquiétudes auxquelles la Société du Grand Paris, chargée de réaliser ces travaux, répond en assurant qu’il n’y a pas de retard. Je tiens, dans ce contexte, à rappeler qu’il est absolument impératif que ce projet crucial ne souffre d’aucun retard supplémentaire.


Précarité énergétique : le Département de Saint-Denis-Denis distribuera 80 000 kits hydro-économes en 4 ans

Pour permettre aux personnes modestes de diminuer leur consommation d’eau, Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, et Bélaïde Bedreddine, Vice-président chargé de l’écologie urbaine lancent mardi 4 février l’opération « ecEAUnome ». Durant 4 ans, ce sont 80 000 kits hydro-économes qui seront distribués gratuitement aux ménages de Seine-Saint-Denis, auxquels seront aussi proposés des diagnostics énergétiques.


Découvrez le PRISME, héritage paralympique majeur des Jeux de Paris 2024

Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, Magali Thibault, Vice-Présidente chargée de l’Autonomie des personnes, Tony Estanguet, Président de Paris 2024, Jean Castex, Délégué Interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 et de nombreux acteur.trice.s du paralympisme et du handisport se sont réuni.e.s mercredi 29 janvier à Pantin pour la présentation du futur Pôle de Référence Inclusif Sportif Métropolitain (PRISME).


Le FS2i vote son budget 2020

Créé en 2019 par les 7 Départements d’Île-de-France, le Fonds d’Investissement Interdépartemental d’Île-de-France, ou FS2i, vient de voter son budget 2020. Cet outil de développement et de solidarité, à la fois puissant par ses moyens et inédit par sa forme, va permettre de contribuer cette année au financement de nombreux projets franciliens majeurs, à hauteur de 150 millions d’euros.


Appel à « Agir In Seine-Saint-Denis » 2020

Le Département de Seine-Saint-Denis, via sa marque territoriale In Seine-Saint-Denis, lance la deuxième édition de son appel à « Agir In Seine-Saint-Denis ». Associations, acteur.trice.s de l’économie sociale et solidaire, collectifs, artistes… du territoire sont ainsi invité.e.s à candidater jusqu’au 2 mars 2020, afin de se voir soutenu.e.s dans leur action.


PLF 2020 : Le Gouvernement fait leur fête aux Départements

Malgré la période plutôt propice, l’heure n’est pas à la fête pour les Départements. Jeudi 19 décembre, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi de finances 2020 qui supprime leur autonomie fiscale via le transfert de la taxe sur le foncier bâti aux communes et qui pioche sans vergogne dans leurs caisses pour financer les désengagements de l’État ou les promesses qu’il est incapable de tenir.


Réforme des retraites : réaction de Stéphane Troussel

Le Premier Ministre a déployé mercredi midi beaucoup d’énergie pour tenter de faire passer la pilule de la réforme des retraites, mais la réalité c’est que, contrairement à sa volonté proclamée de vouloir rassembler les Français.es, il ne cesse de les opposer. Il oppose les générations entre elles tout comme il oppose les salariés du privé et ceux du public.


La Fête de l’Huma reste à La Courneuve en 2020

A l’issue d’un travail technique approfondi avec les équipes de la SOLIDEO pour affiner les calendriers des opérations destinées à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le Département de Seine-Saint-Denis et la direction du journal l’Humanité sont en mesure d’annoncer qu’une dernière édition de ce grand rendez-vous populaire aura lieu à La Courneuve (93120) sur le site actuel de l’Aire des Vents, propriété du Département de Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 460