Culture et Art au collège Jean-Lurçat de Saint-Denis

Taï-Marc Le Thanh travaille actuellement à un nouveau roman, récit d’un voyage imaginé entre Paris et San Francisco. Pour son parcours La Culture et l’Art au collège avec des élèves du collège Jean-Lurçat à Saint-Denis, il leur propose de créer un carnet de voyage.

Taï-Marc Le Thanh travaille actuellement à un nouveau roman, récit d’un voyage imaginé entre Paris et San Francisco. En résonance directe avec ce projet d’écriture, Taï-Marc Le Thanh souhaite inviter les élèves à réaliser leur propre carnet de voyage. Le voyage relaté aura pour espace-temps leur environnement quotidien. Sa finalité : présenter leur univers comme un endroit unique pour apprendre à sublimer le quotidien.

L’écrivain propose ce parcours pour la première fois. Un parcours conçu sous forme de balade. Un voyage exceptionnel au cœur du quotidien. Pas de déplacement physique à proprement parlé mais essentiellement un regard affuté, une attention soudaine portée aux détails, aux objets et à leur histoire afin d’en dégager l’aspect extra-ordinaire. En partant des principes qui pour lui régissent l’acte créatif, Taï-Marc Le Thanh invitera les élèves à redécouvrir leur environnement direct notamment en les sensibilisant à l’idée de différence et d’authenticité. Voici toute l’originalité de ce projet qui offre une place privilégiée à la liberté de création et à la diversité de l’expression artistique.

Après avoir présenté son projet et ce qui pour lui définit l’acte de création, l’auteur invitera les élèves à choisir leur propre carnet, en imaginant qu’il deviendra le reflet direct de leur parcours. Viendra le temps de l’observation, de l’inventaire et de l’attention portée à un ou plusieurs objets : celui ou ceux au pouvoir évocateur le plus fort. En résumé : stimuler leur sens de l’observation et les inviter à noter ce qui deviendra remarquable. A partir des informations collectées lors des premières séances, chaque élève réalisera son propre carnet en choisissant une technique libre (collage, dessin, photo…). L’objectif sera de raconter une histoire qui pourra prendre la forme d’un poème, d’une chanson, d’un dessin etc…Les élèves ne devront pas perdre de vue l’idée de transmission et de partage, le désir d’emmener leurs camarades en balade, à la découverte d’un quotidien réinventé.

Complémentaire des actions existantes dans ce domaine, La Culture et l’Art au Collège s’adresse aux 125 collèges publics de la Seine-Saint-Denis et a pour singularité de placer au cœur des projets, la relation aux artistes et aux scientifiques. Un appel à projets annuel en direction de toutes les structures culturelles et scientifiques permet aux artistes et aux scientifiques de co-élaborer avec les collèges des parcours d’une quarantaine d’heures.

En partenariat avec l’Éducation nationale et la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC d’Île-de-France), le Département prend en charge chaque année jusqu’à trois parcours culturels et artistiques par établissement.

Retrouvez tous les projets collège par collège grâce à la plateforme MICACO

JPEG - 93.6 ko

Le Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a rendu visite aux collégiens de Jean-Lurçat pendant leur atelier de travail avec Taï-Marc Le Thanh.

à lire aussi

L’industrie mène loin, préparons les métiers de demain

Signature d’un protocole d’accord entre le Département et Universcience-Cité des métiers à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris.


Lancement du Pacte Territorial d’Insertion

Le Conseil général, chef de file de l’insertion, a lancé officiellement son Pacte Territorial d’Insertion en salle des séances à l’Hôtel du Département.


Opération anti-gaspi au collège Madame de Sévigné de Gagny

Jeudi 3 avril, le collège de Gagny a organisé une action de sensibilisation au gaspillage alimentaire.


Techni Truck

Dans le cadre de la Semaine des Métiers de l’Industrie du 7 au 13 avril, un Techni Truck partira à la rencontre des collégiens de Bobigny, Aulnay-sous-Bois et Clichy sous-Bois.


Bénédicte Madelin, 21 ans d’investissement à Profession Banlieue

A 67 ans, Bénédicte Madelin quitte ses fonctions de directrice de l’association Profession Banlieue, mais reste mobilisée.

0 | ... | 335 | 340 | 345 | 350 | 355 | 360 | 365 | 370 | 375 | ... | 390