Crèches : défaite de la droite dans son offensive judicaire contre le Département

le 13 mai 2016

Le tribunal administratif de Montreuil a débouté, le 13 mai 2016, la ville de Bobigny, c’est une première réponse à l’offensive judiciaire de la droite du département au sujet des crèches.

La droite départementale doit cesser de mener ses combats politiques à travers la justice. Elle avait déjà tenté de faire obstruction au nouveau « chèque réussite » par une succession de recours perdus les uns après les autres qui n’ont eu comme unique conséquence de retarder la distribution de ce chèque de 200 euros aux familles.

Je tiens à rappeler que contrairement à la désinformation démagogique de la droite départementale, le Département, qui respecte ses engagements conventionnels, continue par ailleurs de soutenir massivement l’accueil de la petite enfance : dans le cadre de son plan petite enfance et parentalité d’un montant de 80 millions d’euros, il a ainsi fortement augmenté son soutien aux investissements à toutes les villes qui choisissent de créer de nouvelles places d’accueil.

Il convient enfin de rappeler que les tarifs appliqués aux familles ne seront pas impactés car ils sont strictement encadrés par les conventions de la CAF.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380