Création de la carte Ikaria, pour un accès privilégié à la culture et aux loisirs des seniors en Seine-Saint-Denis

le 4 octobre 2019

Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, s’est rendu vendredi 4 octobre au Nouveau Théâtre de Montreuil à l’occasion du lancement de la carte Ikaria. Cette carte, accessible à l’ensemble des personnes de plus 60 ans résidant en Seine-Saint-Denis, donnera accès à de nombreux avantages au sein des lieux culturels et de loisirs du département.

Délivrée par le Département, sans critères de ressources, à l’ensemble des personnes de plus de 60 ans vivant en Seine-Saint-Denis, la carte Ikaria donnera accès de manière privilégiée à de nombreuses activités culturelles, sportives, citoyennes et de loisirs. Les détenteur.trice.s de la carte pourront ainsi bénéficier de réductions spécifiques ou de temps dédiés (rencontres, visites, moments d’accueil) auprès de nombreux partenaires du territoire. A date, plus d’une centaine de lieux ou d’événements ont déjà rejoint la démarche, à l’image du Nouveau Théâtre de Montreuil, de l’Annexe (lieu d’accompagnement d’Artistes, de Spectacles et d’Ateliers) à Romainville, du Festival Banlieues Bleues à Pantin ou encore du club de boxe Boxing beats à Aubervilliers. A terme, l’ambition est que l’ensemble des structures sur le département, en capacité de proposer des activités aux seniors, deviennent partenaires de la carte Ikaria.

Avec la carte Ikaria, le Département de la Seine-Saint-Denis souhaite ainsi offrir aux seniors la possibilité de multiplier les activités culturelles et sportives quelles que soient leurs ressources, mais aussi de participer à des temps de rencontre et d’échanges qui nourriront les liens intergénérationnels. Un enjeu d’autant plus actuel et important qu’une étude du CSA publiée il y a quelques jours par l’association Les Petits Frères des Pauvres révèle que le sentiment de solitude frappe davantage les personnes de plus de 60 ans dans les quartiers prioritaires de la ville (32%, contre 27% toutes catégories confondues au niveau national).

Comment obtenir la carte Ikaria ?

Pour recevoir la carte Ikaria à son domicile, il suffira de s’inscrire sur le site internet Ikaria qui sera en ligne à partir du 15 novembre, avec la possibilité pour les personnes n’ayant pas accès à internet d’être accompagnées dans leurs démarches ou de remplir un formulaire papier.

Une offre de bienvenue à destination des personnes inscrites avant le 31 janvier permettra de bénéficier notamment de places gratuites de cinéma ou de spectacle. Les détenteur.trice.s de la carte recevront par ailleurs l’année de leur 65ème anniversaire, puis tous les 5 ans (l’année des 70 ans, 75 ans, 80 ans) un chéquier-cadeau Ikaria de 100 euros, qui les aidera à financer encore davantage leurs sorties, séances de cinéma, places de spectacle ou encore activités sportives.

« Nous avons le département le plus jeune de France mais n’en oublions pas pour autant que nos aîné.e.s sont près de 300 000 et que leur nombre va s’accroitre dans les années à venir sur notre territoire. Nous avons donc voulu, avec Magalie Thibault, Vice-présidente chargée de l’autonomie des personnes, que la carte Ikaria s’adresse à toutes les personnes de plus de 60 ans, sans distinction et sans condition de ressources ; qu’elle profite à celles et ceux qui parfois souffrent de l’isolement, comme à celles et ceux qui souhaitent s’investir davantage dans la vie culturelle et sportive. » Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis

Une des 10 mesures du Nouveau Schéma pour l’Autonomie en Seine-Saint-Denis

Le lancement de la carte Ikaria s’inscrit dans le cadre plus vaste d’un nouveau Schéma autonomie et inclusion, adopté par l’assemblée départementale le 3 octobre. Ce schéma, doté de 156 millions d’euros, vient redessiner les politiques du Département à destination des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, au travers de 10 ambitions clés. Si la carte Ikaria est la première mesure à être mise en place, les autres le seront progressivement d’ici 2024. Il s’agira notamment d’adapter 3000 logements en 5 ans, de créer 25 « tiers lieux - autonomie dans mon quartier », de Construire un Pôle de référence inclusif et sportif métropolitain (PRISME) à Bobigny ou encore de créer un accueil unifié préfigurant une « Maison de l’autonomie et des aidants ».

Dossier de presse complet sur le Schéma autonomie à retrouver ici https://seinesaintdenis.fr/La-Seine-Saint-Denis-se-dote-d-un-nouveau-Schema-pour-l-autonomie-des-personnes.html


Contact Presse
Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis
Grégoire Larrieu / glarrieu@seinesaintdenis.fr / 06 35 84 13 82

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Réforme des retraites : réaction de Stéphane Troussel

Le Premier Ministre a déployé mercredi midi beaucoup d’énergie pour tenter de faire passer la pilule de la réforme des retraites, mais la réalité c’est que, contrairement à sa volonté proclamée de vouloir rassembler les Français.es, il ne cesse de les opposer. Il oppose les générations entre elles tout comme il oppose les salariés du privé et ceux du public.


La Fête de l’Huma reste à La Courneuve en 2020

A l’issue d’un travail technique approfondi avec les équipes de la SOLIDEO pour affiner les calendriers des opérations destinées à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le Département de Seine-Saint-Denis et la direction du journal l’Humanité sont en mesure d’annoncer qu’une dernière édition de ce grand rendez-vous populaire aura lieu à La Courneuve (93120) sur le site actuel de l’Aire des Vents, propriété du Département de Seine-Saint-Denis.


Le Département de Seine-Saint-Denis s’engage auprès de l’association « Vers Paris sans SIDA »

Le Département de Seine-Saint-Denis a annoncé dimanche 1er décembre à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA un partenariat avec l’association « Vers Paris sans SIDA ». Véritable laboratoire d’innovation, reconnu pour ses résultats à Paris, l’association aidera à renforcer les actions de lutte contre le VIH en Seine-Saint-Denis, deuxième département de France métropolitaine le plus touché par l’épidémie (derrière Paris).


Le Département de Seine-Saint-Denis lance une campagne de lutte contre le SIDA

Alors qu’a lieu dimanche 1er décembre la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, le Département de Seine-Saint-Denis lance une campagne de prévention à destination du grand public. Un enjeu de santé essentiel pour le deuxième département de France métropolitaine le plus touché par l’épidémie de VIH.


Le Département de Seine-Saint-Denis signe une convention avec le FIPHFP et renforce sa politique emploi-handicap

Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, et Marc Desjardins, Directeur du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), ont signé vendredi 22 novembre une nouvelle convention triennale (2019-2021).


Le Département de Seine-Saint-Denis et CRIT signent une charte en faveur de l’emploi local

Stéphane TROUSSEL, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, et Nathalie JAOUI, Présidente Directrice Générale de CRIT, ont signé mardi 19 novembre une charte en faveur de l’emploi, dans le cadre du salon Handiforum qui se tient à la MC93 de Bobigny. En s’associant encore davantage, CRIT et le Département de Seine-Saint-Denis poursuivent ainsi leurs efforts en faveur de l’emploi local.



Les Départements franciliens et la Ville de Paris ne siègeront plus à la Société du Grand Paris jusqu’à nouvel ordre

Les 7 Départements d’Île-de-France et la Ville de Paris dénoncent les mensonges et refusent le racket organisé par l’Etat et annoncent qu’ils ne siègeront plus au conseil de surveillance de la SGP jusqu’à nouvel ordre !


Le blocage du FS2I par l’administration d’État cache-t-il un chantage du gouvernement ?

En 2019, les 7 Départements d’Ile-de-France ont décidé de la création d’un outil puissant et inédit de développement et de solidarité : le Fonds d’Investissement Interdépartemental d’Ile-de-France, ou FS2I, qui représente plus de 40 millions d’euros pour la Seine-Saint-Denis en 2019. Aujourd’hui, le fonctionnement du FS2I est bloqué par le gouvernement, au détriment de nombreux projets d’intérêt général sur notre territoire. Cette attitude est inacceptable : on ne peut pas « en même temps » exhorter les collectivités à travailler ensemble, et les bloquer quand elles le font.


Prostitution des mineur.e.s : le Département de Seine-Saint-Denis publie une étude inédite

L’observatoire départemental des violences envers les femmes de Seine-Saint-Denis a révélé mardi 12 novembre les résultats d’une étude inédite sur la prostitution des mineur.e.s dans le département. Présentée à l’occasion d’une journée professionnelle contre les violences faites aux femmes à la MC93 de Bobigny, cette étude met en avant les problématiques inhérentes à la prostitution des mineur.e.s, les lacunes dans la prise en charge des victimes, et les pistes pour améliorer cette dernière. Elle rappelle plus globalement l’enjeu essentiel de lutter dès le plus jeune âge contre les violences faites aux femmes, alors que les résultats du Grenelle national contre les violences conjugales seront connus fin novembre.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 420